Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Un nouveau musée dans le sillon de la Fondation Louis Vuitton

Un nouveau musée dans le sillon de la Fondation Louis Vuitton

Advertising

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et le président du groupe LVMH, Bernard Arnault, ont annoncé mercredi la création d’un centre culturel à la place de l’ancien musée des Arts et Traditions. Inauguration prévue à l’horizon 2020.

Nouvelle métamorphose dans le paysage muséal parisien. Après l'agrandissement prochain du musée de Cluny, la rénovation en cours du musée Carnavalet et l'ouverture imminente du musée Camille Claudel à Nogent, c'est désormais le musée des Arts et Tradition qui s'apprête à subir une modernisation voire, disons-le clairement, une réhabilitation. Fermé depuis septembre 2005, l'établissement voisin de la Fondation Louis Vuitton – inauguré au début des années 1970 et dont toutes les collections (soit 250 000 objets) ont été transférées au MuCEM de Marseille en 2013 – changera ainsi de nom, de gestionnaire mais aussi d'aspect.

Promouvoir le patrimoine créatif français

En plus de subir un lifting architectural signé Frank Gehry – celui-là même qui a dessiné les plans du « navire » adjacent, tiens donc... – qui respecte toutefois la structure initiale dessinée par Jean Dubuisson et d'être renommé « MAISON LVMH / Arts-Talents-Patrimoine », le musée passe, vous l'avez deviné, dans les mains de Bernard Arnault. Le président du groupe de luxe français international LVMH, à l'initiative de la Fondation Louis Vuitton, entend ainsi étendre son empire culturel avec ce nouveau centre dédié « aux artistes, au spectacle vivant et aux métiers d'art et d'artisanat ». C'est en tout cas ce qu'ont annoncé conjointement l'homme d'affaires et la maire de Paris Anne Hidalgo, mercredi 8 mars, dans un communiqué consultable sur le site du géant LVMH.

 

L'actuel musée des Arts et Traditions vu de l'intérieur de la Fondation Louis Vuitton. ©C.G.

 

 

Deux à trois ans de travaux... Ou plus ?

Après une phase de travaux qui devrait durer deux à trois ans – estimés à 158 millions d'euros selon Le Monde – les 13 600 m2 du lieu accueilleront donc salles de concert, ateliers de créateurs pluridisciplinaires, une académie des métiers des savoir-faire et un institut des métiers d’excellence. L'objectif affiché : susciter des vocations au sein du jeune public afin de préserver et transmettre aux générations à venir le talent des artisans français dans des domaines aussi prestigieux qu'insoupçonnés. Un cheval de bataille qui ne date pas d'hier pour la société de Bernard Arnaud puisque LVMH a récemment développé l'Institut des Métiers d'Excellence (IME), organisme ayant la même visée.

Alors que la Fondation Louis Vuitton a battu un record de 1,2 million de visiteurs avec sa dernière exposition 'Icônes de l'art moderne. La collection Chtchoukine', Bernard Arnaud se réjouit d'avoir investi dans ce nouveau projet artistique – qui sera quand même soumis à l'aval du Conseil de Paris le 27 mars – et se dit « convaincu de pouvoir apporter le même enthousiasme et la même ambition à cette nouvelle institution ». Si celui-ci ne prend toutefois pas le même retard qu'un autre de ses chantiers : La Samaritaine.

Share the story
À la une
    Advertising