Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

La Maroquinerie

  • Musique
  • Ménilmontant
  • prix 2 sur 4
  • 5 sur 5 étoiles
  • Recommandé
© DR
Publicité

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

La Maroquinerie est-elle la meilleure salle de concerts de Paris ? La question mérite d'être posée tant la salle planquée sur les hauteurs de Ménilmuche possède des atouts à faire pleurer un joueur de belote. Avec son acoustique de qualité et sa configuration en amphithéâtre pouvant accueillir jusqu'à 500 personnes, les concerts ici ont ce petit truc en plus, à mi-chemin entre l'intime et le rapport physique.

Qu'est-ce qu'on en a laissé des litres de sueur dans la fosse de la Maroq’ ! Car si la salle est belle, la prog l'est tout autant. Vous y verrez aussi bien des groupes confirmés que les stars de la scène internationale de demain, un vrai privilège. La programmation est avant-gardiste, éclectique, plutôt pop et rock indé, mais aussi funk, folk, hip-hop, soul, jazz, et même hardcore, metal et punk ; toujours de qualité, vu le prix des places (entre 15 et 25 euros). Parmi les immanquables du lieu, les soirées du magazine Gonzaï, qui convie chaque mois le nectar de la scène indépendante mondiale. Et tout cela pour 12 €, s'il vous plaît !

Si vous avez une petite faim, sachez que le restaurant de la salle propose une cuisine fusion sucrée/salée raffinée, généreuse, et abordable. A grailler sur la terrasse option patio dès que les beaux jours pointent le bout de leur nez. Mais c'est toute l'année qu'on vous conseille de venir à la Maroq’ !

Écrit par
Rémi Morvan

Infos

Adresse
23 rue Boyer
Paris
75020
Transport
Métro : Ménilmontant ou Gambetta
Prix
Selon les événements.
Heures d'ouverture
Selon les événements.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce

Programme

Star Feminine Band

  • Rock et rock indé

Si vous en avez marre des histoires de groupe commencées sur un bout de bar, approchez-vous, celle du Star Feminine Band vaut son pesant d’or. En 2016, le musicien béninois André Balaguemon propose de donner des cours dans une école du nord du pays. L’orchestre du Star Feminine Band se monte, entièrement composé d’adolescentes, puis enregistre des sons qui finissent par atterrir dans les esgourdes du boss de Born Bad, JB Wizz. Leur musique tinte tellement le feu, avec ses sonorités mêlant garage, musiques locales et rumba que le label sort le disque. Après moult péripéties, et des passages au-delà du périphérique, Star Feminine Band débarque cette année à la Maroquinerie. Sans vous raconter d’histoires, c’est immanquable.

Publicité
Vous aimerez aussi