Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs cabarets de Paris

Les meilleurs cabarets de Paris

Des plus mythiques aux tout nouveaux : passage en revue des meilleurs cabarets de Paris !

© Crazy Horse
© Crazy Horse
Par Charline Lecarpentier et Houssine Bouchama |
Advertising

Ahhh Paris et ses cabarets, une histoire qui dure depuis plus d’un siècle ! Désormais cramponné à de sacrés clichés, ces lieux n’attireraient aujourd’hui que des vieux papas et des touristes prêts à payer une fortune pour un dîner de piètre qualité sur fond de French Cancan. Mouais ! Détrompez-vous : Paris a beaucoup évolué en la matière, et quelques spots viennent progressivement renouveler le genre et les publics. Aux côtés des adresses mythiques, Time Out vous a donc sélectionné tout un tas de cabarets mêlant burlesque, punk, pop culture, artistes transformistes... Et une bonne dose de folie pour nous faire rêver le temps d’une nuit, au milieu des strass, des plumes et des paillettes. Bref, suivez le guide : vous allez en prendre plein les rétines !

En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les semaines le meilleur de Paris.

Les meilleurs cabarets de Paris

1
Charlène Yves / Madame Arthur
Musique, Salle de concert

Madame Arthur

icon-location-pin Abbesses

Ce cabaret travesti accolé au Divan du Monde (et ouvert depuis 1946) n’est pas le plus prisé des touristes, mais il est pourtant celui qui renouvèle le genre et amuse les jeunes Parisiens, avec ses soirées de reprises de chansons françaises (de Dalida à Francis Cabrel), où les musiciens de la nouvelle vague pop viennent s’acoquiner avec la troupe de Madame Arthur à l’humour décapant.

Spectacle debout 15 €, avec diner 50 €

2
Restaurants, Péruvien

Manko Paris

icon-location-pin Champs-Elysées

Au sous-sol du célèbre Théâtre des Champs-Elysées, lui-même surmonté par la très sélect Maison Blanche, un espace monstrueux réunissant un bistronomique péruvien au chic tamisé (carte signée du cookstar Gaston Acurio), un bar à cocktail classieux... Et surtout ce démentiel cabaret transformiste. Extravaganza ! Un des plus beaux spectacles qu’il nous ait été donné de voir (tous les vendredis et samedis, de 23h à 4h30).

A partir de 550€

Advertising
3
© Juanedc
Théâtre, Musicals

Moulin Rouge

icon-location-pin Abbesses

Le Moulin Rouge tourne les têtes depuis son ouverture en 1889 et ses premiers mouvements de French Cancan, qui se dansent aujourd’hui en jarretière bleu-blanc-rouge. Les danseuses du cabaret, tout en souplesse et en topless strassés, sont appelées les Doriss Girls -du nom de la danseuse classique et maîtresse du ballet Doris Haug, disparue en 2014. On y va pour la légende, avec en son sein Toulouse Lautrec, Mistinguett et Edith Piaf, raviver une soirée les années Folles parisiennes pourtant bel et bien passées.


A partir de 87 € le spectacle + champagne, à partir de 180 € avec le repas.

4
Théâtre, Cirque

Cirque électrique

icon-location-pin 20e arrondissement

C’est le cabaret des freaks, des fans de Mad Max et du cirque contemporain. Depuis 1995, ce lieu mêle burlesque et électro-punk dans le 20e arrondissement et dépoussière le genre avec des chorégraphies couplées à de la création numérique.

A partir de 12 €

Time Out dit
Advertising
5

Le Paradis Latin

Dans un lieu construit par Gustave Eiffel sur les restes d’un Théâtre latin inauguré par Napoléon Bonaparte, danseurs, jongleurs et acrobates perpétuent pour les touristes l’image du Paris des années Folles. Trente-cinq danseurs et danseuses y jouent actuellement la revue Paradis à la folie, cabaret très éclectique mêlant autant les esthétiques d’un Vérone shakespearien que les dancefloors des Champs. Il est aussi possible d’y prendre des cours de French cancan.

Goûter spectacle 65 €, dîner à partir de 100 €

6
© Crazy Horse
Théâtre, Musicals

Le Crazy Horse

icon-location-pin Champs-Elysées

Ouvert en 1951 dans d’anciennes caves à vin, le célèbre cabaret est connu pour ses spectacles graphiques et sensuels, dont les chorégraphies sont exécutées par les envoûtantes Crazy Girls, « habillées » d’effets de lumières. Ces performances sont ponctuées de prestations d’artistes époustouflants (chant, hip-hop, contorsions …). La salle contribue au charme de ce haut-lieu du glamour avec son caractère intimiste. 

A partir de 85 € le spectacle.

Advertising
7
© La Nouvelle Eve
Théâtre, Musicals

La Nouvelle Eve

icon-location-pin Saint-Georges

La Nouvelle Eve croque à la fois dans le music-hall et dans le cabaret. A Montmartre, cet ancien théâtre qui se laissait appeler les Folies parisiennes en 1898, est devenu encore plus fou en 1920 quand rebaptisé Gaîté, il devient la première revue nue de la capitale. Après-guerre, il est rhabillé pour l’hiver en mode Belle Epoque, et a gardé depuis son plafond étoilé d’antan.

Spectacle 69 €, champagne ou dîner à partir de 98 €

8
© Michou

Chez Michou

icon-location-pin Abbesses

Michou fait voir la vie en bleu à son public avec des artistes transformistes, bien plus vifs et ressemblante que les statues d’un certain musée de cire. Surtout quand ses Michettes s’emparent du micro, devenant Stromae ou Céline Dion avec un grain de folie désuète.

Spectacle à partir de 45 € au bar, avec dîner à partir de 115 €.

Time Out dit
Advertising
9
Théâtre, Musicals

Le Lido

icon-location-pin Champs-Elysées

Fondé après-guerre, en 1946, le Lido est l’un des plus cabarets parisiens qui a la plus grande capacité avec ses 1 150 places. Il a la spécificité de jouer sur les lumières et fontaines d’eau qui accompagnent les chorégraphies des Blue Bell Girls (habillées de plumes et de strass) et de la meneuse de revue, mais aussi des différents acrobates, chanteuses et mimes qui se succèdent dans les tableaux dédiés à Paris. Votre prochain plateau-repas à la cantine vous paraîtra peut-être plus sexy quand vous saurez qu’une grande partie du Lido appartient en part majoritaire au restaurateur Sodexo depuis 2006.

A partir de 70 € au balcon et 130 € la soirée Plumes avec repas

10
© Luke Austin
Théâtre, Musicals

Les Folies Bergère

icon-location-pin Faubourg Montmartre

De Colette à Joséphine Baker en passant par Jacky Sardou, les Folies Bergères ont vu défiler bien des danseuses en trois siècles de fête depuis leur ouverture en 1869, à l’aurore des cafés-concerts qui allaient transformer les nuits parisiennes. Ce sont les danseurs du Jean Paul Gaultier Fashion Freak Show qui ont pris la relève depuis octobre 2018.

Advertising