0 J'aime
Epingler

Pitchfork Music Festival 2015

Du 29 au 31 octobre à la Grande Halle de La Villette

Vous l'avez attendu tout l'été, vous l'avez fantasmé en rafraîchissant votre iPod de rentrée, vous avez (presque) jubilé quand octobre s'est installé, et le voici enfin arrivé, le Pitchfork Music Festival, édition 2015. Sa météo clémente, ses stands où la nourriture et les bières sont bon marché, ses queues devant les toilettes où non, vous ne passerez pas toute votre soirée... On déconne, c'est vrai qu'en une année, on a eu le temps d'oublier tous ces petits désagréments. Mais qu'importe, vous serez là, et vous paierez le prix (fort ?) pour onduler, guincher, pogoter ou slamer au son de vos groupes préférés.

Si pour certains junkies du beat et de l'indie, la programmation est hallucinante, toujours aussi pointue avec ses valeurs sûres, ses belles promesses et ses inconnus au bataillon, pour d'autres, ce sera seulement l'occasion de se montrer, voire d'instagramer des groupes dont ils ignoraient jusqu'alors l'existence. Ceux-là sortiront probablement leurs plus belles moustaches/chemises à carreaux/barbes ou leurs plus coachellesques serre-têtes à fleurs en espérant finir dans le lookbook de Glamour. Mais devinez quoi ? Ceux-là, on s'en fout.  

Si vous ne connaissez pas grand-chose à la programmation que le Pitchfork vous a concoctée, pas de souci, on va vous aider de manière totalement subjective à ne pas passer à côté des meilleurs concerts de cette fin d'année.

  

Notre sélection de concerts

Jour 1 : Beach House + Deerhunter + Ariel Pink + Destroyer...

Oyez, oyez, bande de tarés d'indie loufoque, de musique pop fraîche comme la rosée, de mélodies entêtantes comme l'odeur de cuir neuf des nouvelles voitures, ceci est votre soirée. Celle-là et pas une autre, car, sauf crash musical majeur ou panne d'électricité générale, ce que vous vous apprêtez à entendre est de haute volée. Pour ceux qui auraient vécu dans un abri anti-atomique ces dernières années, il sera grand temps de découvrir Beach House. Le duo de Baltimore, emmené avec grâce par Victoria Legrand, nous a ouvert les portes de sa cabine de plage en 2008 avec son...

29 oct 2015

Jour 2 : Battles + Kurt Vile + Thom Yorke + Rhye + Four Tet...

Ce soir, on vous prévient, c'est la soirée des chtarbés, du sautillant quinqua légèrement flippant, aux nerds Asperger, en passant par les circassiens jonglant avec les styles comme avec des massues, il y en aura pour tous les fous. Heureusement que quelques grammes de douceur vous seront inoculés, car sans cela, vous serez bon, à la fin de cette deuxième soirée, pour voler au-dessus d'un nid de coucou. On commence les réjouissances avec Battles et son rock mathématique méticuleux, une folie sonique qui est au rock ce que le free jazz est au...

Jusqu'à Ven oct 30

Jour 3 : Ratatat + Laurent Garnier + Unknown Mortal Orchestra + Curtis Harding...

Si vous tenez jusqu'ici, on ne va pas vous mentir, vous aurez l'air d'un zombie, mais ça tombe bien, c'est HALLOWEEN ! Troisième soirée pitchforkienne, la plus longue, c'est la fête, on donne tout ! Chaussez vos baskets et préparez-vous à liquider vos derniers points de vie. Quelques cuivres, des guitares pleines de réverb, de l'orgue d'église de-ci de-là, une voix limpide qui n'en fait pas des caisses, voici Curtis Harding et sa soul instinctive saupoudrée de punk et de garage. Ce natif du Michigan (coucou Stevie Wonder) a réussi en trois coups de cuillère à pot à affoler la...

Jusqu'à Sam oct 31

Commentaires

0 comments