Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Union Libre

  • Musique, Festival de musique
Le Kilowatt
© Le Kilowatt
Publicité

Time Out dit

Cette Union libre, on a envie de lui dire un grand (Christine) Bravo et de l’applaudir bien fort. Union libre ? C’est ce nouveau festival électronique né de l'association entre le Rex Club et le Badaboum qui, les 8 et 9 juillet, va électrifier les pistes de danse du Kilowatt. Dans cet ancien site EDF devenu repaire de la fête, ce sont près de 25 artistes qui vont se relayer pour animer les trois scènes.

Sur l’une d’elles, Union libre a décidé de filer chaque soir une carte blanche à deux incontournables collectifs queers du pays. Tandis que Garçon Sauvage, référence des soirées arc-en-ciel lyonnaises, secouera le cocotier le vendredi avec ses DJ résidents (L’Homme Seul ou Chantal La Nuit) et des performances artistiques, le flyer du samedi sera confié à l’indétrônable raout lesbien Barbi(e)turix. La cheffe RAG sera bien sûr présente avec, à ses côtés, Chloé pour une odyssée en nappes électroniques, ainsi que la disco survitaminée de Belaria. 

Sur les deux autres scènes, ça devrait aussi envoyer du lourd derrière les decks. Il y aura, au choix, un set de Perel pour un petit voyage aux sonorités futuristes ou un passage de Ceephax Acid Crew, petit frère de Squarepusher devenu sorcier de l’acid derrière ses machines. Dans le reste de l’affiche, on stabilote aussi le dyptique house Fablaire et Paul Cut, les collectifs House of Underground, Mic Mac ou encore DJ Boring. Si Olympe4000 et Pablo Bozzi attendent toujours leurs compères de back to back, on espère vraiment que Kendal accompagnera ce dernier – leur duo Infravision et leur son de BO apocalyptique colleraient sacrément bien à l’ambiance du Kilowatt. Union libre est annoncé, vivement le grand partage.

Écrit par
Rémi Morvan

Infos

Adresse
Prix
De 10 à 25 € la soirée.
Heures d'ouverture
Vendredi 8 juillet 2022, de 21h à 5h30. Samedi 9, de 18h à 5h30.
Publicité
Vous aimerez aussi