Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le Paris de... Rossy de Palma

Le Paris de... Rossy de Palma

L'actrice fétiche de Pedro Almodavar et muse de Jean Paul Gaultier nous livre ses meilleures adresses à Paris.

© Joseph Molines
© Joseph Molines
Advertising

Quel est le quartier de Paris que vous préférez ?

Tu sais, j’ai vécu dans chaque quartier : dans le 11e, dans le 6e, dans le 20e, dans le 16e… Je sais pas, peut-être la Rive gauche en fait… ça me parle plus.

(Rires). Je sais pas pourquoi, je vous imagine assez mal, là comme ça, dans le 16e

C’est le pire des quartiers niveau politesse. Même les racailles de banlieue sont plus polies que les bourgeois du 16e. Tu peux l’écrire ! Quand j’ai vécu dans le 16e j’ai vu des trucs… Je n’en revenais pas. Une mamie habillée en Prada, qui te faisait un doigt d’honneur pour une place de parking. Tu te disais ce n'est pas possible !

Un lieu culturel que vous aimez particulièrement à Paris ?

Le Louvre, le Musée d’Orsay… Il y a tellement d’endroits... Le Palais de Tokyo, avec sa programmation très dynamique… Le musée Galliera… On n’a jamais fini de faire le tour de Paris, culturellement parlant. C’est une pure merveille.

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant à Paris ? Et la dernière chose, en partant ? 

Ça dépend pour quoi je viens. Si je viens pour les Césars, pour faire des essais pour un film, ou pour le spectacle de Jean-Paul (Gaultier, NDLR)… Mais à chaque fois il faut que je mange une bonne assiette de frites. Et puis je dois toujours voir la tour Eiffel ! Pas y grimper mais la voir, la filmer, lui passer le bonjour. J’adore. Je ne me lasse jamais de la regarder. Quand on arrive d’Orly et qu’on la voit en quai de Seine, c’est tellement cinématographique… Cette vue, avec la statue miniature de la Liberté, et en fond un coucher de soleil… Et puis j'adore les hôtels aussi, je suis accro aux bons hôtels !

Et quels sont les bons hôtels parisiens ?

Dès que je peux, je choisis le Shangri-La. C’est la plus belle piscine de Paris, avec une lumière naturelle… Je pourrais y passer toute la journée ! En plus c’est à côté du Palais de Tokyo, c’est très beau, il y a un marché pour acheter du radis noir. Le radis noir j’aime bien, tu peux le dire aussi, c’est excellent pour le foie.

Un resto préféré ?

Ah la cuisine… La cuisine, c’est un art, au même niveau que la peinture. Sauf qu’il est plus humble, il est éphémère. On rentre dans le ventre des gens, et après on disparaît. Un tout petit resto, qui est devenu très connu parce que Kanye West et Rihanna sont venus y manger, y’a que quatre ou cinq tables… C’est très très bon… Ferdi, au 32 rue du Mont Tabor dans le 1er arrondissement. Après j’adore les restos asiatiques. Au Shangri-La y’a un bon resto chinois !

Un bar ?

Là je n’ai pas trop le pouls de la ville il faut que je lise Time Out Paris ! J’adore Time Out. Je m’en sers beaucoup quand je suis à Londres ou Madrid… ça marche très bien pour capter l’esprit de la ville, savoir tout ce qui se passe. Time Out, c’est un sherpa magnifique. C’est le sherpa de la ville.

A lire aussi...

© Regis Colin Berthelier
Théâtre

Rossy de Palma, icône du cinéma... Et de la mode

Fantasque, badass, intensément libre, toujours à contre-courant, avec cet accent à couper au couteau, reconnaissable entre mille... Du 21 au 31 mars prochains, Rossy de Palma revient à Paris, en guest star magistrale du Fashion Freak Show de Jean Paul Gaultier, retraçant l’épopée Couture de l'enfant terrible de la mode à travers une série de tableaux survoltés. 

Advertising
PETER LINDBERGH
Théâtre

Freak interview : on a mis Jean Paul Gaultier sur le divan

On aurait pu faire une introduction à la Loïc Prigent. Parler de ses nouvelles collections, de son prochain défilé, de l’héritage maousse qu'il a laissé à ses contemporains. Sauf que non : une fois n’est pas couture, à 66 ans, le grand Jean Paul Gaultier délaisse les podiums pour les planches et signe son tout premier spectacle : Fashion Freak Show. Un mélange de « glamour, d’exubérance, de folie ». Bref, tout ce qui fait l’esprit Gaultier. 

Advertising