0 J'aime
Epingler

Le Parisien de la semaine : Taounza Madé

Nos voisins les Parisiens

© V.Pflieger

Rencontré dans sa galerie rue Mazarine, dans le 6e.

Parisien depuis toujours et grand amateur de photographie, il a fait de sa passion son métier : agent de photographe. En quoi cela consiste ? Il met en relation des photographes qui travaillent aussi bien avec des magazines de mode, que dans le luxe ou la publicité. Après avoir créé son agence, il a développé sa propre galerie il y a une dizaine d'années de cela. Pour son propre plaisir avant tout, et dans le but de mettre en avant des photographes dont il apprécie le travail (comme Jean-François Lepage, actuellement exposé).

Des tables et zincs sympas à nous conseiller ?

Ses bars préférés :

Ses bars préférés :

Le Bar du Marché, très agréable pour aller prendre un coup avec ses collègues après une journée de travail, la terrasse en été est idéale pour se détendre mais attention à l’affluence très importante à l’heure de l’apéro.

Inaro, pour la sélection importante de vins, la bonne ambiance, et les tapas bien choisis.

Le Chapeau Melon, coup de cœur de notre Parisien. Bar très confidentiel (situé rue Rébeval dans le 19e), servant des vins naturels produits sans pesticides ni sulfites.

Ses restos favoris :

Ses restos favoris :

Le Terroir Parisien, un petit restaurant style kitchenette créé par le chef cuisinier Yannick Alléno, qui travaille uniquement avec des produits provenant d’Ile-de-France.

La Boca Loca, un restaurant franco-latino-américain tenu par une chef argentine. Le lieu chaleureux et convivial est décoré par des artistes et artisans du quartier.

• L’Avant-Comptoir, un bar à vins et tapas style bodega : il n’y a pas de table et le service se fait uniquement au bar. Tapas favori : l'hamburger au foie gras.

« Une découverte étonnante »

Vos dernières expos ?

Vos dernières expos ?

Pieter Hugo à la fondation Cartier-Bresson : « C’est mon coup de cœur, je l’ai découvert avec son travail photographique sur des hyènes (‘Des Hyènes et des hommes), dont j’étais moins fan, mais son approche très personnel et son rapport à l’intime avec son pays (l’Afrique du Sud), sa famille et les gens qu’il a rencontré m’a beaucoup touché. »

Eric Rondepierre à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) : « Son travail consiste à prendre en photo des écrans de télé ou de cinéma puis de les détourner à l’aide de collage et de dessins. Comme j’adore le cinéma ça me parlait beaucoup. Il a notamment sorti un très beau livre récemment (‘Kin’). »

Viviane Maier : « Une découverte étonnante à travers un documentaire incroyable qui l’a sortie de l’anonymat il y a peu. Une galerie de la rue Mazarine a exposé quelques uns de ses clichés… »

Gerhard Richter au centre Pompidou : « c’était il y a deux ans maintenant, un peintre allemand avec une touche réaliste. Je ne suis pas critique d’art, donc j’aurais du mal à décrire de façon pertinente son travail mais c’est quelque chose qui m’a ému. J’ai été sensible à son œuvre sur la bande à Baader, ou plus récemment un tableau représentant les Twins Tower. »

Quoi de neuf dans les salles obscures ?

Votre dernier ciné ?

Votre dernier ciné ?

Les Merveilles (film italien – 2015) «  Il y a un miracle qui se passe dans ce film. Le thème sur l’enfance, l’émerveillement, la relation parent/enfant est montré de façon très belle. Même s’il ne se passe pas grand chose il y a une véritable beauté. C’est un film autobiographique pour le cinéaste, donc c’est assez fort émotionnellement. »

Timbuktu : « j’ai eu l’occasion de le voir fin décembre avant les tristes évènements de janvier. C’est un film très parlant, il vaut mieux un beau film comme celui-ci qu’un long discours sur la « connerie humaine » »

Votre prochain ciné ?

Votre prochain ciné ?

« J’aimerais beaucoup voir 'Revolution Zendj' prochainement, du cinéaste algérien Tariq Teguia. Une rétrospective lui est d’ailleurs consacrée en ce moment à Beaubourg. Je l’ai découvert il y a quelques années de ça avec ‘Rome plutôt que vous’. Je suis impatient. »

Ses boutiques préférées :

• L’Epicerie Générale : « C’est une épicerie fine où l’on trouve de la bonne vodka. Ils font aussi traiteur avec une sélection de produits du terroir assez importante. »

• La Librairie La Hune : « Rien que d’y penser ça me rend malade. Dire que c’est l’enseigne YellowKorner qui va prendre sa place, j’en suis dégouté. En tant que galeriste amateur de photographie, le YK c’est un peu le Ikéa de la photo. Les livres, ce n’est pas uniquement Amazon ! Il m’arrive d’en commander sur leur site bien sûr, mais j’aime aussi acheter mes livres ou mes disques dans des vrais magasins ! Gibert Jeune entre autres, comme c’est à côté de là où je travaille… »

Tous les bons plans de nos Parisiens

Nos voisins les Parisiens Chaque semaine, Time Out vous propose de découvrir un portrait de Parisien rencontré dans la rue à travers ses sorties culturelles, ses coups de cœur culinaire, bref : ses bonnes adresses.

En savoir plus

Commentaires

0 comments