Au Bascou

Restaurants, Bistrot Arts et Métiers
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
1/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
2/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
3/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
4/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
5/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
6/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
7/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
8/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
9/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
10/11
© ER/Time Out Paris
Au Bascou (© ER/Time Out Paris)
11/11
© ER/Time Out Paris

La première chose que l'on se dit quand on entre Au Bascou, c'est qu'on ne doit pas y venir pour la déco. De l'extérieur ou à l'intérieur, le lieu a tout du troquet un peu ringard, avec ces éléments dépareillés, cette fresque d'hortensias improbable et ces murs d'une couleur inconnue. D'une certaine façon, on trouve ça assez rassurant : s'il a été élu « meilleur bistrot de l'année 2007 » par le guide Lebey, comme on nous l'indique en gros au-dessus de la porte d'entrée, c'est qu'il doit se passer quelque chose de vraiment merveilleux dans les assiettes.

On s'installe donc à une petite table, un peu serrés mais au calme. Face à la carte et à l'ardoise des suggestions, on est un peu décontenancés : 11 entrées, 19 plats et 8 desserts. On n'a plus du tout l'habitude d'avoir autant de choix ! Le terroir basque figure en bonne place : pimientos del piquillo farcis, chipirons sautés au piment d'espelette, axoa. Mais majoritairement, on retrouve des plats de bistrot classiques, comme l'onglet de veau, le boudin, les escargots ou la poule faisane au chou.

En procédant par élimination, on finit par trancher : on commencera par une poêlée de girolles et pleurotes. Comme on s'y attendait, le dressage reste très sommaire. Le produit, l'assaisonnement et c'est tout. Pas de cache-misère, une bonne façon de juger la qualité de la cuisine. A la première bouchée, on est convaincus. Les champignons, parfaitement cuits et assaisonnés, fondent dans la bouche. Un vrai bonheur. Notre deuxième choix, une simple assiette de jambon basque absolument délicieux, nous contentera tout autant.

L'expérience se poursuit avec un magret de canard au foie gras poêlé. Un grand classique réalisé d'une main de maître. Tout comme l'axoa de veau, aussi bon que dans les fameuses ventas de la montagne basque. On apprécie également les portions généreuses : la note passe plus facilement. Car dans l'ensemble, les prix se situent dans la fourchette haute des tarifs de bistrot : de 10 à 22 € l'entrée, 18 à 34 € le plat, 8 à 12 € le dessert. On s'en tire donc au minimum pour 36 € le repas complet.

Le dîner se termine en beauté avec le dessert : deux versions de sablés, à la framboise et au chocolat. Simple, succulent. On sort du restaurant en se disant que même s'il ne paye pas de mine, on y a extrêmement bien mangé. Si seulement ils pouvaient se débarrasser de cette fresque...

Par Elise Renoleau

Publié :

Nom du lieu Au Bascou
Contact
Adresse 38 rue Réaumur
3e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de midi à 14h et de 19h45 à 22h30.
Transport Métro : Arts et Métiers
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
LiveReviews|0
1 person listening