Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Balagan (Restaurant)

Balagan (Restaurant)

Restaurants, Israélien Place Vendôme
3 sur 5 étoiles
© Studio L'Etiquette
© Studio L'Etiquette

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les lieux soient bien ouverts avant de vous y rendre.

Fachion-fusion israélienne

Pour qui ? Un(e) modeux/-se de la Fashion Week
Plat culte ? Le kebab déstructuré de bœuf et d’agneau, avec sa sauce yaourt, pesto, tapenade, harissa, pâte de citron confit, tomates cerise.

Carnet de résa plein, presse dithyrambique, combo de “branchefs” israéliens (Assaf Granit, Uri Navon, Dan Yosha)… Squattant le rez-de-chaussée de l’hôtel Renaissance Paris-Vendôme, à deux enjambées du Meurice et de la boutique Balanciaga, ce resto cornaqué par l’Experimental Group surfe sur l’israelo-food, tout en rejouant les classiques de la team : décor branchic signée Dorothée Meilichzon, cocktails précis et jolies filles. Dans la cuisine ouverte ? La brigade déchaînée trinque à l’arak avec le client, et chante par-dessus un remix de La Bohême.

Car voilà, en hébreu, balagan signifie « joyeux bordel ». Accueil survolté, serveur pressé (« faudra libérer la table à 21h30 pour le second service ») et carte mixant saveurs de Grèce, Palestine, Syrie, Maghreb, Italie… Problème : l’assiette aussi est chaotique. Ce soir-là, les plats testés manquent de subtilité. Nos Saint-Jacques à la citrouille, crumble de sauge, caramel, ras el-hanout (26 €) ne décollent pas, en plus d’arriver quasi froides. Les desserts (8 €) ? Oubliables : un Jérusalem cheesecake sans cuisson, servi liquide dans une terrine en verre (Marmiton-style) et un malabi – sorte de panna cotta – lourdingue en eau de rose, lait de coco, noisettes, noix de pécan. Pas fan non plus de la carte des vins à tropisme méditerranéen (Provence, Grèce, Espagne…), dénuée de bonnes affaires.

Mieux : le pain frenavon (7 €, délicieux), l’entrée, un calamar Mahluta (snacké, sauce poivron, thym, crème d’aubergines, 14 €), tout simple, tout bon. Et ce kebab destructuré de bœuf et d’agneau, que Jacques Derrida himself n’aurait sans doute pas renié, avec sa sauce yaourt, pesto, tapenade, harissa, pâte de citron confit et tomates cerise. Ça et bien sûr les (très bons) cocktails de la Maison : malin Pondicherry mule (vodka, cardamone, citron et ginger beer, 15 €) et herbacé Persifleur (gin, concombre, citron, cumin et piment d’Espelette, sirop de fleur de sureau, 15 €).

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

Infos

Adresse 9 rue d’Alger
Paris
75001
Transport Metro : Tuileries, Concorde, Pyramide
Prix À la carte, comptez entre 50 et 60 € par personne. Midi : entrées 9 €, plats 18 €, accompagnements 5 €, desserts 9 €. Formule à 24 € et menu à 29 €. Dîner (résa conseillée) : entrées 13-18 € ; plats 23-38 €.
Contact
Heures d'ouverture Ouvert tous les jours, de 7h à 23h. Service midi et soir.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une