Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Bidoche

Bidoche

Restaurants, Bistrot Folie-Méricourt
5 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
Bidoche
1/3
© Romain Buisson
Bidoche
2/3
© Romain Buisson
Bidoche
3/3
© Romain Buisson

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

La boucherie-restaurant qui donne envie d’aller dans l’arrière boutique.

Pour qui ? Les viandards connaisseurs.
Manger quoi ? Le steak maturé de 45 jours du boucher.

Faire halte au 7 rue Jean-Pierre Timbaud, c’est mettre à mal la dichotomie « du viandard et du non-viandard » si chère aux Inconnus. Avec Bidoche, cette boucherie qui se mue en restaurant le soir venu, on ne peut qu’être viandard tant le travail de la viande y est ici élevé au rang d'art. A l’origine du concept, Alexandre de Toulmon, un ancien banquier reconverti en garçon-boucher. Après plusieurs années d’apprentissage à la boucherie Roger et chez Hugo Desnoyer, il décide d’ouvrir cette adresse hybride, au carrefour des temporalités et des usages.

Notre découverte du lieu passera par une assiette de charcuterie pour deux personnes (9 €) et un dîner. En guise d'entrée donc, une fine chiffonnade de jambon blanc, du saucisson et son cousin à l’ail, de l’andouille de Guéméné ainsi que des rillettes d’oie. Tout est bon et il y a juste ce qu’il faut niveau proportions. Nous voilà idéalement lancé vers le chef d’œuvre de la soirée : le steak maturé de 300 g du patron (35 €). Ce soir-là, il provient d’un filet d’une vache limousine d’une dizaine d’années. Après avoir reposé pendant 45 jours, la viande est ensuite trempée 48 heures dans une marinade d’huile vierge afin de dévoiler au maximum son caractère. Chaque bouchée est un voyage dans les prairies limousines et un véritable hommage à cet ancestral métier qu’est la boucherie. En guise d’accompagnement, on ne peut que vous conseiller les frites à la graisse de bœuf, qui feraient pâlir celles de votre grand-mère. Pour le vin, c'est un verre de brouilly vieilles vignes 2016 (8 €), dont la légèreté et les touches fruitées sont les amants idéaux de notre steak si fort en saveurs.

Pour le dessert, on fonce sans hésiter sur le cheesecake au coulis de fruits rouges (9 €) de la pâtisserie Utopie, parfaite touche sucrée finale de ce copieux dîner. Sur le chemin du retour, nous repensons à cette pièce du boucher et ne cessons de nous dire que « des steaks comme ça, c’est sûr, y en a pas deux ».

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Adresse 7 rue Jean-Pierre Timbaud
11e
Paris

Transport Lignes 9 et 5 : Oberkampf
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis (1)

5 sur 5 étoiles
LiveReviews|1
2 people listening

Je suis allée il y a un mois chez Bidoche et cette adresse sera une de mes incontournables pour déguster de la viande.

La salle derrière la boucherie est assez grande et la décoration est très actuelle. Le boucher est un passionné et nous raconte une belle histoire quand il présente les viandes qu'il propose.

J'ai prix l'assortiment de 4 pièces de boeuf et c'était excellent!


Je recommande chaudement cette adresse.