Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Kodawari Tsukiji

Kodawari Tsukiji

Restaurants, Japonais Louvre
4 sur 5 étoiles
1/4
© Guillaume Blot
2/4
© Guillaume Blot
3/4
© Guillaume Blot
4/4
© Guillaume Blot

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Plongez tête la première dans l'iode ! La 2e adresse de Kodawari recrée les mythiques halles aux poissons du quartier tokyoïte de Tsukiji.

Pour qui ? Pour faire découvrir l’umami à sa mamie ! 
Plat culte ? Le ramen « paitan de daurade royale et lotte » et son succulent bouillon de 5h

Fake poissons et coquillages, sacs plastoc suspendus çà et là, gants de poissonnier, bande-son made in Japan Ancrée rue de Richelieu, la 2e adresse de Kodawari Ramen déboîte. En cause, ce décor immersif et délirant, recréant rien de moins que feu le plus grand marché aux poissons du monde : Tsukiji, vénérable institution tokyoïte, fermée en octobre 2018 après 83 ans d’existence. Un vrai shot nippon, le décalage horaire en moins !

Pas de résa : on bat le pavé à l’extérieur, avant d'en fouler d'autres (faux), à l’intérieur. Un serveur en bottes blanches et ciré bleu marine nous conduit au comptoir – la meilleure place pour se faire pote avec la cuisine. Le temps de s'enfiler en entrée un « abri de sardines » (6 €) à base de crackers d’arêtes (oui oui) et filaments de piment que déjà déboule notre ramen. Coup de cœur pour l'intense paitan, pimpé avec des tamago (gros œufs mollets marinés) et sauce qui pique (17 €) : un jus de 5 heures, dense et ultra-savoureux, réunissant nouilles de blé maison, chashu de porc fermier basque de chez Peio Errecart, émietté de daurade royale méditerranéenne grillée et lotte du Guilvinec. Pouce en l'air pour le sourcing et le zéro glutamate !

Alternative possible, cet extra « homard mazemen » (14 €), ramen sans bouillon mixant porc fermier (braisé 12h), tomate cocktail rôtie, quenelles et jus corsé de homard à faire rugir De Rugy. Pas de doute : l'umami – cette cinquième saveur détectée par les papilles averties, après le salé, le sucré, l'acide et l'amer – est là ! Dans le verre, la mer est haute : thé oolong (3,50 €) et surtout cette sangria nipponne maison à l’umeshu (alcool de prune) relevée au poivre sansho, grenade et framboise (5 €). En dessert ? Foncez sur une taiyaki (gaufre japonaise) au matcha, en forme de dorade (6,50 €). Avant de partir, tracez aux WC/cabine téléphonique et ses red lights. Une réussite, sans appel. 

Par Guillaume Blot

Publié :

Infos

Adresse 12 rue de Richelieu
Paris
75001
Transport Métro : Pyramides; Palais Royal - Musée du Louvre
Prix Entrées : 2,50-9 €. Ramen : 12-14 € (suppléments toppings de +1 à +3,50 €). Desserts : 6-7 €. Softs : 3,50-4,50 €. Alcools : 4-9 €.
Contact
Heures d'ouverture Ouvert tous les jours de 12h à 15h, et de 18h30 à 22h30
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis

0 comments