Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
French Touche

17e arrondissement : les boutiques

Nos (bonnes) adresses pour une virée shopping dans le 17e.

Écrit par
Céleste Lafarge
Publicité
Scoop Me a Cookie
  • 5 sur 5 étoiles
  • Shopping
  • Pâtisserie
  • Batignolles
  • prix 2 sur 4

Pour qui ? Les nostalgiques de Ben's Cookies à LondresCookie culte ? Le nirvanesque Pistache toi-même : pistache grillée d'Italie, d'Iran et chocolat au lait.  Autre adresse : - 38 rue de Bretagne, 3e- 57 Rue Oberkampf, 11e    

Mlle à Marrakech
  • 5 sur 5 étoiles
  • Shopping
  • Epiceries
  • Batignolles

Certes, on est happés par un délicat fumet de fleur d’oranger qui appâte les piétons de la rue de la Terrasse, mais les clichés restent à la porte ! A l’intérieur ? On a tout simplement envie de TOUT acheter. Déjà, ces pots de pâtisserie décorés zéro déchet (10 % de réduction quand vous le ramenez) et surtout ce qu’on peut y glisser : le goût arabo-andalou, importé avec rigueur du Maroc depuis un laboratoire ISO 9000 à Rabat, pour profiter à la fois de la gomme arabique locale et d’amandes moins sèches. La corne de gazelle de Tétouan striée est d’une grande douceur (une quinzaine d’euros le pot rempli à ne plus le refermer). Le midi ? C’est couscous en direct du traiteur : que ce soit légumes, classique ou guez-mer à la française, les portions XXL imposent presque de partager sa part. La propriétaire, Mouna Berrada, a pensé cette boutique comme “un écrin des marques connues des Marocains pour mettre en avant autre chose que du produit brut”. On savoure donc la délicatesse de l’amlouly à base d’huile d’argan (capable d’autres douceurs que celle de notre peau), dans des versions amandes ou cacahuètes à adopter fissa pour remplacer Nutella ou marque industrielle. On (se) l’offre à partir de 9 € dans la gamme Dima Terroir, marque de Meryem Cherkaoui, ancienne cheffe du Mandarin Oriental de Marrakech. Les jeunes talents marocains y trouvent une nouvelle vitrine: une bouteille de Château Aslane, un vin marocain reconnu AOC en France, des huiles, parfums et bougies aux packagings mo

Publicité
Le Garde-Manger
  • 5 sur 5 étoiles
  • Shopping
  • Epicerie fine
  • Monceau

Quelle vibe ? A Wagram, cette planque à bon goût propose de bons p'tits plats de traiteur aux accents italiens... A consommer sur place ou à emporter. Laura Portelli (ex-Verre Volé et Plaza Athénée) drive cette annexe collée au Papillon, le resto de son chef de mari.Que choper ? Les conserves de la Maison Paris et de L’Atelier du Poissonnier, le dément saucisson noir de Bigorre du collectif Padouen, les huiles siciliennes de Cédric Casanova, quelques bouteilles de pif dont l'excellent corbières rouge du Château La Baronne. 

  • Shopping
  • Vins et spiritueux
  • Batignolles
  • prix 2 sur 4

Voilà un véritable havre pour les nez fins au cœur du bucolique quartier des Batignolles. Attention, point question ici de parfumerie, mais d’une cave à vins, et pas des moindres : ‘Le Vin en Tête’ a fêté en 2012 ses dix printemps. Voilà plus de dix ans que les amateurs de bonnes bouteilles viennent se ravitailler chez ces passionnés.Parmi les producteurs qu’ils affectionnent, citons Michel Augé (Côteaux de Loire), Jean-Michel Stephan (Côte rôtie), Sébastien Riffaut (Sancerre), Jean Delobre, d’Ardèche, ou encore Annette Leccia, de Corse. Anecdote sympathique, si vous vous demandez pourquoi, en entrant dans la boutique des Batignolles, on y voit aux murs des affiches du film ‘Le Havre’ d’Aki Kaurismäki, c’est que le Domaine de Courbissac en Normandie, a créé une cuvée spéciale en hommage au long métrage tourné dans la région.Non content d’afficher plus de 1200 références en vins et spiritueux, ‘Le Vin en Tête’ prend à cœur son rôle de conseiller et sa mission pédagogique de transmission des savoirs. Décomplexée, la cave tente le pari de rendre la science du vin accessible au plus grand nombre. Sachez d’ailleurs que l’on peut y trouver le désormais célèbre manga, ‘Les Gouttes de Dieu’, qui a contribué à démocratiser le monde raffiné de l'œnologie. Enfin, pour ceux qui souhaiteraient apprendre les subtiles différences entre vin naturel et biodynamique (80% de leurs crus sont issus de l’agriculture biodynamique), il suffit de s’inscrire à un des nombreux cours proposés par la cav

Publicité
French Touche
  • Shopping
  • Bagagerie
  • Batignolles
  • prix 2 sur 4

Après une dizaine d’années rue Jacquemont, c’est désormais dans la très chouette rue Legendre que l’on retrouve la boutique French Touche. Cette « galerie d’objets touchants » nichée au cœur des Batignolles n’en finit plus de nous faire de l’œil. Encore plus grande, encore plus belle, la nouvelle adresse a conservé intacte son identité poétique et originale. On y vient, comme avant, dénicher une broche brodée pour faire sensation (Macon & Lesquoy), s’offrir un joli foulard en soie Douka (130 €) ou se fendre d’un patch thermocollant X-Files signé Jennis Prints (10 €). Tous les goûts sont dans la vitrine, des pulls tout doux dans lesquels se lover l’hiver, des badges pour faire rigoler les vestes trop classiques, des bijoux pour mettre de la couleur (Judith Benita), et quelques sacs bien taillés pour homme. « J’essaye de choisir des artistes peu distribués et pour lesquels j’ai un véritable coup de cœur. Comme ces céramiques peintes à la main par Maud S. », raconte Valérie. Et parce que maintenant la maîtresse des lieux dispose de 60 m2 (le double de l'ancienne boutique), plein de nouvelles envies sont nées : proposer des bijoux précieux en or jaune 18 carats (Trois petits points) dans une petite vitrine, organiser des showcases autour de son piano en bois, programmer des ateliers ou encore proposer une belle sélection de vinyles estampillés Balades sonores. Coup de cœur garanti ! 

Marché biologique des Batignolles
  • Shopping
  • Marchés et foires
  • Batignolles
  • prix 2 sur 4

Chaque samedi matin, le terre-plein du boulevard des Batignolles revêt des airs de naturel. Il y a quelque chose de revigorant à se promener au milieu des étals, pleins de senteurs et de couleurs, du marché biologique des Batignolles. Plus d’une cinquantaine de commerçants et producteurs tiennent la place pour vanter leurs marchandises aussi belles que saines. Si les fruits et légumes bio sont à la fête, bien achalandés chez les primeurs et maraîchers, fromages, confitures, terrines et vins naturels jouent également de leurs charmes. Difficile de ne pas céder à la gourmandise en sachant que tous les produits sont bons. Pourtant il faudra savoir faire preuve de parcimonie si l’on veut remplir son panier pour moins de 20 euros. En plus des mets alléchants (parmi lesquelles soupes, quiches et tartes maison) qui aguichent l’œil et les narines à chaque pas, on se rêvera en Cléopâtre, découvrant les savons naturels au lait d’ânesse, les nombreuses gammes de cosmétiques bio et de produits détox, sans compter l’aromathologie, avec des sels de bain, huiles essentielles et autres décoctions censées agir positivement sur votre métabolisme. Le marché bio des Batignolles, à ne pas confondre avec son voisin, couvert mais pas spécialement bio (à noter tout de même pour goûter aux fameux onigiris authentiques d’Onigiriya, traiteur japonais), est surtout un lieu de vie et un bastion rare où les consommateurs rencontrent en direct les petits producteurs. Pour compléter le dépaysement en terres

Publicité
  • Shopping
  • Epicerie fine
  • Batignolles
  • prix 2 sur 4

Agnès et Moises, un couple portugais qui a traversé le pays à quatre roues à la recherche des meilleurs produits du pays, nous prouve que la gastronomie lusitanienne peut être affublée de tous les superlatifs. Ils ne seront pas de trop. Car dans leur boui-boui planqué dans les Batignolles, pas de gastronomytho nimbé de folklo mais des vrais produits artisanaux, du terroir, de toute les régions ou presque. Du petit-déjeuner au dîner, en passant par le brunch et l’apéro, tous les articles sélectionnés par ces enfants de la casserole laissent les papilles béates. On pense notamment au fromage de brebis et aux différentes huiles d’olives, à la pata negra et aux boîtes de sardines et d’anchois, aux filets de thon des Açores ou aux délicieux miel bio, directement récolté par la famille restée au bled.  A dévorer sur place (18 couverts) ou à emporter, des plats au taquet comme ce poulpe grillé, ces steaks à la portugaise, ce gratin de morue ou ces pasteis de nata - délirant gâteaux aux œufs ou pimpés aux pépites de chocolats. Mieux encore, au fond du restaurant se trouve une maxi-cave qui vous fait voir double : pas moins de 220 références de vins de toutes les régions du Portugal (de Porto à Setubal) sont proposés à tous les prix ou presque (entre 7 et 650 €). Et le verdict est comme pour tout le reste : delicioso !

Allt
  • Shopping
  • Décoration d'intérieur
  • Ternes
  • prix 3 sur 4

Si vous voulez savoir de quel bois la Scandinavie chauffe son intérieur depuis les années 1950, alors ne manquez pas Allt, bien que tout le monde n’ait pas l’idée d’aller chiner son mobilier dans le 17e. Et pourtant, dans deux espaces séparés mais pas si éloignés qui permettent à l’enseigne d’avoir pignon sur deux rues, des chaises, des tables, plaids, luminaires ou étagères uniques cohabitent le temps d’être enlevés par des amoureux de teck, pieds compas, tapis colorés et bougeoirs démesurés. Charlotte Tassin, basée en Suède, déniche ces trésors suédois ou danois sur place et les expédie à son associé Didier Maréchal, qui les met en scène sans trop en faire. Ici tout n’est pas forcément à sa place bien longtemps : la boutique plutôt modeste emprunte plus au charme des antiquaires (les moins accumulateurs) que des concept stores pensés au millimètre par des « visual merchandisers ». On peut parfois y faire des trouvailles de design signé, mais ce qui séduit les fondateurs de Allt, dans ce marché saturé de sites qui exploitent le même filon en exagérant sur les lignes pures, c’est avant tout « le côté drôle de certains objets » et l’aspect plus traditionnel mais plus chaleureux de certains meubles (allant des années 1950 à 1980). Quelques créateurs actuels, auteurs de dessous de plat ou tisseurs de plaids (d'ailleurs, les plaids pure laine Klippan, neufs, douillets et colorés, donneraient presque envie de repousser l’arrivée du printemps), ont leur droit d’entrée. Pour un faut

Publicité
  • Shopping
  • Musique
  • Batignolles
  • prix 1 sur 4

Retrouvez toute notre sélection de disquaires parisiens ici Incontournable pour les fans de black music, du jazz au hip-hop 90’s, de la soul au disco, Groove Store est depuis près de dix ans une référence à Paris et en France. Et pour cause : Alexis, le patron, vit maintenant aux Etats-Unis (il a d’ailleurs ouvert un autre magasin à Chicago) et fait régulièrement parvenir au 29 rue des Dames des pressages originaux dénichés çà et là. Son beau-frère, Elie, tient la boutique avec son pote Fred, dans une ambiance franchement décontractée et accueillante. Du coup, on n’hésite pas à leur demander conseil ; parmi leurs derniers coups de cœur, le ‘I’ve Been Lonely For So Long’ de Frederick Knight et les albums d’Eddie Russ. Et surtout, on se laisse vite tenter par les nombreuses galettes à 6 euros pièce (dans tous les styles) et les fréquentes promos sur le stock, renouvelé très régulièrement ; la boutique n’est pas très grande mais bien aménagée, avec pas mal de pochettes en facing et une table d’écoute. Groove Store propose également une sélection pop-rock, moins intéressante au niveau des prix mais qui a le mérite de compléter l’offre.

Guerrisol
  • Shopping
  • Fripes et vintage
  • Batignolles
  • prix 1 sur 4

Guerrisol, ou la friperie la moins chère de Paris. C’est un peu l’idée de ces magasins de vêtements d’occasion récupérés en Tunisie, qui proposent toutes sortes de fringues homme, femme, enfants, chaussures et accessoires. À l'inverse des Guerrisol ne trie pas et vend tout ce qu’il achète en gros. Un peu comme s’ils avaient besoin de se débarrasser de kilos en trop, et que nous, gloutons de fringues, les débarrassions. Pas question donc de pratiquer des prix exorbitants, bien au contraire. Et si certains le voient comme une boutique solidaire, d’autres y trouvent un intérêt tout autre : celui de dénicher des habits uniques qui changent des vêtements H&M, vus et revus sur les Parisiens. Parce qu’en fouillant dans ces espaces aux airs d’entrepôts qui fleurissent un peu partout en Ile-de-France (désinfectant pour les mains obligatoire), on tombe toujours sur un pull « trop stylé » à 2 euros, un short en cuir « trop canon » à 5 euros, ou encore des boots « complètement ouf » à 5 euros également… La qualité n’est pas forcément au rendez-vous donc ne vous attendez pas à tomber sur des fringues increvables, loin de là. Et parce que chez Time Out, on est vraiment sympas, on va vous donner un plan d’enfer : le réassort se fait le lundi, alors passez-y le mardi pour ne pas manquer les meilleures pièces ! Boutiques Guerrisol à Paris : - 13 avenue de Clichy, Paris 17e - 19 avenue de Clichy, Paris 17e - 67 avenue de Clichy, Paris 17e - 17 boulevard de Rochechouard, Paris 9e - 21 boulevard

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité