Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Bibliothèque nationale de France - François Mitterrand

  • Sites et monuments
  • Quartier de la Gare
  • prix 1 sur 4
BnF
© Shutterstock
Publicité

Time Out dit

La Mecque des bibliothèques françaises, rien de moins. Installée depuis 1996 du côté du 13e arrondissement, la Bibliothèque nationale de France interpelle autant par ses tours imaginées par Dominique Perrault que par son impressionnant fonds de documents.

Un paradis de 15 millions d'archives qui s’offre aux lecteurs, répartis sur les 3 000 places entre le Haut-de-Jardin, accessible à tous et le Rez-de-Jardin, royaume des chercheurs. Que vous soyez à l’aune de vos premières années estudiantines ou en pleines recherches pour votre douzième livre, la BNF saura toujours vous combler.

A noter que la BnF organise régulièrement des expositions de qualité et un cinéma a ouvert juste au pied de l’édifice. C'est devenu le centre névralgique du quartier qui se construit autour. 

Écrit par
Rémi Morvan

Infos

Adresse
10 quai François Mauriac
Paris
75013
Transport
Métro : Bibliothèque François Mitterrand
Prix
Haut-de-Jardin : Ticket lecture : 3,90€/jour, Gratuit à partir de 17h ; Rez-de-jardin, Pass recherche valable 1 an : plein tarif 50 €, tarif réduit 35€ ; Pass 1 jour : 5€ ; Pass 5 jours : 20 €.
Heures d'ouverture
Haut-de-jardin : Du mardi au samedi, de 10h à 20h ; Dimanche, de 13h à 19h  Rez-de-jardin : Lundi, de 14h à 20h ; Du mardi au samedi, de 9h à 20h
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce

Programme

Imprimer ! L’Europe de Gutenberg

  • 5 sur 5 étoiles

On vous a menti. En tout cas sur l’invention de l’imprimerie. C’est – entre autres – ce qu’on apprend dans l’incroyable expo Imprimer ! à la BnF. On y découvre, au fil d’une scénographie sans fioriture laissant la vedette à 250 pièces incroyables, que les techniques d’impression avec des tampons en bois étaient déjà utilisées en Asie orientale depuis le VIIIe siècle sur des parchemins d’images pieuses. Encore plus fort, on peut y voir le premier ouvrage imprimé à partir de caractères métalliques : le Jikji, compilation coréenne d'enseignements des bouddhas parue en 1377, soit quatre-vingts ans avant la Bible de Gutenberg ! Les prémices de l’impression européenne sont plus balbutiantes, et la quête du multiple concerne d’abord des cartes à jouer, et de petits objets commerciaux que l’on réalise à partir d’une seule matrice en bois, comme celle du “bois Protat” (vers 1420), exposée en bonne place au début de l’expo. Mais lorsque l’Allemand Johannes Gutenberg s’intéresse à la question de la reproduction, il va multiplier les techniques déjà connues (la gravure, la frappe, la fonte du métal, et le transfert d’encre) pour s’attaquer à un best-seller de 1 300 pages et, au passage, bouleverser la société.  Au fil des vitrines, on peut ainsi poser les yeux sur non pas une mais deux rarissimes bibles de Gutenberg (dont un exemplaire en “parfait vélin”, il en existe trois au monde) ; l’un des premiers livres imprimés en France ou en français (ce n’est pas le même) et d’innombrables vol

Publicité
Vous aimerez aussi
Vous aimerez aussi