Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
RATP
© Isabelle Bonnet / RATP

12 œuvres de street art à découvrir sur les marches des stations RATP !

Écrit par
Zoé Kennedy
Publicité

Décidément, l’art et la RATP, c’est une histoire d’amour qui roule ! Alors que certaines stations de métro accueillent des photos en format XXL actuellement exposées au 104 à l’occasion du festival Circulation(s), à l’extérieur, c’est un véritable musée à ciel ouvert qui nous attend ! Réalisés par les collectifs Notorious Brand et Quai 36, 12 projets de street art squattent les escaliers descendant vers les souterrains. Une pause arty entre deux trajets qui nous invite à carrément marcher sur des œuvres d’art ! Pour l’événement, à chaque graffeur sa façon de faire. Alors que les cinq artistes de l’écurie Notorious Brand peignent directement leurs pièces sur les contremarches, ceux du Quai 36 bossent en atelier et numérisent par la suite leur taf pour le coller dans la rue.

L’occasion de voir IRL des œuvres d’artistes mondialement connus comme Oji ou Zdey au prix d’un ticket de transport sur les escaliers de deux gares RER (Marne-la-Vallée - Chessy et Bourg-la-Reine) et dix stations de métro. Deux options s’offrent à vous : vous laisser surprendre lors de vos déplacements ou bien checker la liste des spots concernés sur le site de la RATP pour être sûr de ne rater aucune des installations.

Une jolie initiative du réseau de transport parisien qui permet de rendre l’art accessible à tous les voyageurs et qui s’inscrit dans la démarche, déjà bien engagée depuis quelques années, d’ajouter un peu de culture au célèbre “métro-boulot-dodo”. Outre l’expo parallèle au festival Circulation(s), la RATP s’associe à la galerie Valois, dont les œuvres squattent la station Palais-Royal, et propose de découvrir des installations monumentales comme Le Kiosque des noctambules, une bouche de métro pas comme les autres signée Jean-Michel Othoniel. Du coup, lors de votre prochain trajet, rangez votre smartphone au fond de votre sac (parce que, “attention, des pickpockets peuvent être présents à bord”) et levez les yeux pour espérer admirer des œuvres aussi belles qu’au musée.

À la une

    Publicité