Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© Le marché des Créateurs, aux Grands Voisins
© Le marché des Créateurs, aux Grands Voisins

Dans le 12e, la team des Grands Voisins s’apprête à occuper une nouvelle friche

https://d32dbz94xv1iru.cloudfront.net/customer_photos/ea5762c6-38ff-41c2-84d1-503ca689eb37.jpg
Écrit par
Tina Meyer
Publicité

Jusqu’alors, c’était un no man’s land de rails SNCF traversés d’herbes folles. Un Far East à perte de vue entre Paris et le Val-de-Marne, attendant d’être transformé en logements, collège et parc boisé pour accueillir pas moins de 9000 personnes à horizon 2030. Mais (il y a toujours un mais), la Ville de Paris en a décidé autrement. “Et si on faisait appel à des spécialistes de l’occupation temporaire ?” s’est-elle dit. Histoire de faire quelque chose de tout cet espace en vacances, entre Bercy, le périph’ et Charenton.

Bingo ! L’appel à projets de la Mairie a trouvé preneur. Et pas n’importe qui : aux manettes de cette friche éphémère qui s'apprête à nous régaler cet été, on retrouve le combo gagnant de feu les Grands Voisins, fermé l’an dernier après une folle épopée de 5 ans. La Ville de Paris vient en effet d’accorder un bail de deux ans minimum à Yes We Camp, Aurore et Plateau Urbain, pour occuper la future ZAC (80 hectares) de Bercy-Charenton (12e), à quelques encablures de Ground Control /gare de Lyon. Coup de Pousse et Ancoats – autre spécialiste de la friche culturelle, en charge notamment de la transformation des Ateliers Publison en Sample à Bagnolet – rejoignent l’aventure.

Ce futur espace festif, culturel et solidaire prendra place le long de la Petite Ceinture, « a priori début juillet » confirme Eloïse Broc'h, responsable du pôle communication de Yes We Camp, jointe par téléphone. « Il y aura plusieurs bars, une programmation culturelle avec des spectacles en plein air »… Et, scoop, « peut-être un camping urbain, en lien avec la transition écologique ».

« Ce n’est pas exactement un remake des Grands Voisins », tempère la jeune femme, « même si c’est vrai qu’il y a des similitudes, notamment cette même envie de mixité des publics ». « Comme c’était déjà le cas avec les Grands Voisins, l’asso Aurore proposera un hébergement d’urgence pour les personnes en situation de précarité ». Pour la porte-parole du collectif, « on est plutôt sur un format Vive les Groues ». Niveau restauration, l’offre reste encore à préciser mais on est déjà sûrs d'une chose : oui il y aura des barbecues en libre service. Pour s’en griller une petite (entrecôte) quand ça nous chantera !

À la une

    Publicité