Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les Français ont pris en moyenne 2,5 kilos pendant le confinement
Balance
Photo par i yunmai / Unsplash

Les Français ont pris en moyenne 2,5 kilos pendant le confinement

Advertising

Bye bye le summer body ! Comme nous, les Français ont profité des plus de sept semaines de confinement pour s'en mettre plein le bide. Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour le site Darwin Nutrition (sur un échantillon représentatif d'environ 3 000 personnes), 57 % d’entre nous ont pris du poids. Avec une moyenne de… +2,5 kg (d’où le nouveau pli au-dessus de vos hanches). 

On a d’abord pensé que c’était à cause de notre dossier des meilleures recettes de chefs pendant le confinement (qu’on avait pris soin de compenser avec celui des meilleurs cours de sport en ligne), mais le sondage nous a rassurés.

Les deux coupables ? Le stress et le grignotage entre les repas. « La prise de poids n'est pas un problème en soi, et était prévisible dans un contexte de stress et de dépense énergétique limitée. Plus de temps à la maison signifie plus de temps consacré à la préparation des repas, mais aussi plus d'occasions de grignoter », explique Quentin Molinié, de Darwin Nutrition, dans Le Parisien.

Surtout, de nombreuses habitudes sont venues remplir notre bidon de confiné. Parmi elles, le chocolat et l’apéro : 42 % des sondés s’attellent plus à l'apéritif qu’avant, et deux personnes interrogées sur dix avouent avoir consommé davantage de chocolat. A noter quand même que 29 % des confinés ont perdu du poids.

L’étude a aussi tenté de dessiner les différents profils de preneurs de poids. « Les personnes au chômage, peu diplômées ou issues des catégories pauvres » sont les principales touchées. Et les personnes qui vivent avec du monde à la maison « 64 % des confinés avec plus de quatre personnes ont pris du poids contre seulement 53 % de ceux confinés seuls », explique François Kraus, directeur du pôle Politique/Actualité à l'Ifop.

Et comme se goinfrer rime avec culpabilité, 56 % des personnes sondées promettent de manger plus sainement après le confinement. Du bio et de l’équitable ? On a aussi un dossier pour ça.

 

Share the story
À la une
    Advertising