Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Librairie Ici
© Jean-Baptiste Thiriet

Les libraires parisiens nous partagent leurs coups de cœur pour la rentrée littéraire

Publié par
Rémi Morvan
Publicité

Avec ses centaines de livres et ses dizaines de dédicaces par soir, c'est peu dire que la rentrée littéraire, on l'entend arriver de loin. Alors qu'elle a déjà avalé la moitié du mois de septembre, on a enfin décidé de s'y pencher chez Time Out. Mais plutôt que d'ajouter un top – dont objectivement tout le monde se fout – aux centaines déjà existants, on a voulu céder la plume aux chevilles ouvrières de cette rentrée littéraire : les librairies

Pour choisir les participants, on s'est tourné vers des adresses qu'on apprécie tout particulièrement à Paris, souvent avec un bout d'âme en plus et des obsessions complètement avouées. Dans le lot, vous retrouverez un sanctuaire des éditions LGBT, la plus grande librairie indépendante de Paris, une librairie érotique, une planque à BD et une référence de Pigalle. Et parce qu'on ne peut que vous pousser à vous y rendre, on leur a aussi demandé quels étaient leurs rendez-vous immanquables de cette rentrée. Preuve qu’après après un débat assez ubuesque, les librairies sont plus que jamais essentielles.

Le coup de cœur de Kamel des Mots à la Bouche

Robert Jones Jr, Les Prophètes, Grasset

"Mais qui sont ces deux-là, seuls à vivre dans la grange, et qui n’ont d’yeux que pour eux ? Leur secret est tout simple : ils s’aiment. Et consacrent leur amour tous les soirs. Mais un tel bonheur, en ce lieu et à cette époque, est un affront qui se paie au prix du sang. Isaiah et Samuel s’épaulent, se complètent et s’apaisent. Ces deux garçons sont entourés d’une pléiade de personnages d’une densité rare, qui illustrent un récit d’une grande force et où l’émotion transcende le sujet et sa violence. Par le biais inédit de l’homosexualité au temps de l’esclavage, Robert Jones Jr nous offre un premier roman qui frôle la perfection, un texte sublime et douloureusement beau, nourri d’Histoire, de littérature et de contes."

Les Mots à la Bouche, 37 rue Saint-Amboise, 11e. Tous les jours, de 10h30 à 19h30. 

Les événements à ne pas manquer :  le photographe Marc Martin pour son livre Beau Menteur le 23 septembre, Alain Guiraudie le 6 octobre pour son roman Rabalaire, l'autrice Noemie Grunenwald pour son essai Sur les bouts de la langue, le 7 octobre, ou encore l'écrivain québecois Larry Tremblay pour son superbe roman sur Francis Bacon intitulé Tableau final de l'amour le 30 septembre.

Les prophètes
© Grasset

Le coup de coeur de Philippe le Libraire

Nadja, Le fil d’Ariane, Actes Sud

“Sans cases, en seize chapitres, un récit sous le signe mythologique de Thésée & Ariane, avec un dessin très pictural, sensible, sauvage et néanmoins très précis, un livre à fleur de peau à l'image du personnage principal, une artiste en colère qui disparaît un soir... Est-elle en fuite ou en danger ? Un enquêteur suit ses traces…” 

À noter en parallèle un petit livre pour enfants en écho à l'histoire : Le jardin d'ariane

Philippe le Libraire, 32 rue des Vinaigriers, 10e. Tous les jours (sauf le mardi), de 11h11 à 14h14 et de 15h15 à 19h19.

L’événement à ne pas manquer : Vendredi 24 sept de 17 à 19h00 avec Delphine Panique & José Parrondo, des éditions L'association

Le Fil d'Ariane
© Actes Sud

Le coup de coeur de Valérie de la librairie les Arpenteurs

Larry Tremblay, Tableau final de l’amour, La Peuplade

« Je caressais l’idée de m’ouvrir avec un couteau de cuisine et de puiser dans mes entrailles la source de mon gris, de mon bleu de Prusse, de mon orangé, couleurs vivantes qui auraient su te peindre dans la plus stricte économie de lumière. » (P.82)

Tremblay imagine librement ce que fut la relation ultra tumultueuse du peintre Francis Bacon avec son amant et modèle. Tout y est : la chair, le sang, le sexe, la violence, l’enfance...  L’auteur livre la quintessence de la passion et de la création. Un immense (IMMENSE !) et intense moment de lecture. Le seul problème c’est : quoi lire après?, tellement ce texte est puissant et inoubliable...

Les Arpenteurs, 9 rue Choron, 9e. Du mardi au samedi, de 10h à 20h. Le dimanche, de 10h à 13h. 

L’événement à ne pas manquer : la venue de Larry Trembay à la librairie le mardi 5 octobre à 19h30, Tanguy Viel pour La fille qu'on appelle le vendredi 1er octobre et Maria Pourchet pour Feu le jeudi 14 octobre, les deux à 19h30.

Tableau Final de l'amour
© La Peuplade

Le coup de coeur de Maxime de la Musardine

Chloé Saffy, A fleur de chair, La Musardine 

“Delphine et Antoine forment un couple en apparence idéale à un détail près : Antoine mène une double vie où il s’adonne à sa passion du BDSM. Delphine l’accepte à la condition de ne rien en savoir. La situation bascule le jour où elle découvre dans les affaires de son mari une série de lettres. Iris, une soumise, y raconte tout de ses séances avec Antoine. D’abord horrifiée, puis fascinée Delphine ne résiste pas au besoin de comprendre le lien qui unit les deux amants et pourquoi cette femme se soumet à chaque épreuve avec toujours plus de dévotion. Un roman intense qui réussit le délicat exercice d’être excitant tout en sublimant les codes du genre pour proposer une habile réflexion sur l’amour, le couple, la sexualité et l’émancipation féminine. Une lecture troublante, qui marquera les esprits, tout comme le maître marque sa soumise.”

La Musardine, 122, rue du Chemin Vert, 11. Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h

A fleur de chair
© La Musardine

Le coup de cœur de Delphine de la Librairie Ici

Maria Pourchet, Feu, Fayard

"Laure est professeur d’université, elle est mariée, elle a deux enfants. Clément travaille dans la finance, il est célibataire, il a un chien qu’il a nommé papa. Feu est l’histoire de la passion amoureuse entre Laure et Clément. Il y est question du sentiment amoureux, de sexualité, de solitude et également de filiation. Maria Pourchet renouvelle ici totalement le genre des « romans d’amour ». Grâce à son talent, à son style explosif, Feu est un roman unique que le lecteur dévore de la première à la dernière ligne. C’est drôle, cinglant, tragique, intelligent. Avec Feu, ce roman terriblement moderne, Maria Pourchet se révèle comme l’alter ego de Michel Houellebecq. Une révélation !"

Librairie Ici, 25 Boulevard Poissonnière, 2e. Du lundi au samedi, de 10h à 20h. 

L’événement à ne pas manquer : La rencontre dédicace avec Douglas Stuart le 23 septembre à 19h, à l’occasion de la parution de Shuggie Bain. Douglas Stuart est lauréat du Man Booker Prize 2020.

Feu
© Fayard

À la une

    Publicité