Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Unsplash
© Isaiah Bekkers

Manuel pratique du (re)confinement : ce que je peux faire (ou pas) à Paris

Par La Rédaction
Publicité

[Mis à jour le 2 novembre 2020]

Le revoilà ! Alors que la circulation du virus est devenue hors de contrôle et que la fameuse deuxième vague semble plus importante que la première, Emmanuel Macron a mis fin au suspense. Et forcément, ça pique : le confinement a fait son grand retour dans le game, et ce jusqu’au 1er décembre (minimum). Si ce nouveau confinement ressemble beaucoup à son prédécesseur, il en diffère cependant sur plusieurs points. Alors, chers Parisiens, pour que vous soyez carré avec les contours de ce confinement deuxième du nom, on vous a préparé un manuel pratique à mettre dans votre poche, juste à côté de votre attestation.

L'attestation de déplacement devrait être téléchargeable à partir de vendredi 30 octobre. Nous partagerons ici le lien.

Pour quels motifs puis-je sortir de chez moi ?

Qui dit retour de l'attestation dit restrictions des déplacements. Comme annoncé, il sera possible de sortir pour : aller bosser pour ceux qui ne peuvent pas faire de télétravail, aller à un rendez-vous médical, judiciaire ou dans un service public, porter assistance à un proche, faire ses courses, prendre l'air à proximité du domicile et amener les gamins à l'école. S'il est considéré comme une version plus « light », ce confinement n'en sera pas pour autant « cool ». A noter que pour vous rendre à votre travail, vous aurez besoin d'une attestation de votre employeur.

Le télétravail est-il obligatoire ?

A partir du moment où « 100% de vos tâches peuvent être faits à distance, vous devez être en télétravail » a rappelé dimanche 1 novembre la ministre du Travail Elisabeth Borne, sur RTL. Tout dépend donc de votre faculté à basculer en télétravail ou pas. Mais ce qui change surtout par rapport au printemps, ce sont les entreprises et organismes qui peuvent rester ouverts : les guichets des services publics, les usines, les entreprises de BTP ainsi que les exploitations agricoles. Pour vous rendre à votre travail, vous aurez besoin d'une attestation de votre employeur.

Le chômage partiel est-il reconduit ? Quid du fonds de solidarité ?

Toutes les personnes dont l'activité est mise à l'arrêt pourront bénéficier du dispositif de chômage partiel, dont une large partie (84 % du net) est pris en charge par les pouvoirs publics. A noter que ces derniers prendront en charge jusqu'à la fin de l'année 2020 le totalité du chômage partiel des personnes au SMIC et de certains secteurs d'activité (tourisme, événementiel, culture, sport, commerce). Quant aux indépendants, commerçants, PME et TPE, le fonds de solidarité est de nouveau activé, avec des aides pouvant aller jusqu'à 10 000 € par mois.

Quels commerces restent ouverts ?

Uniquement ceux considérés comme « essentiels », mentionnés dans la liste ci-jointe. Comprenez les magasins d'alimentation, les pharmacies, des garages ou encore les kiosques. Là où le bât blesse, c'est sur la définition de l'aspect « essentiel », notamment cristallisé autour de la fermeture des librairies. Aux dernières nouvelles, par souci d'équité, a été annoncée la fermeture des rayons « non-essentiels » dans les grandes surfaces avec, au choix : le textile, les jouets, le maquillage mais aussi de produits culturels... 

A signaler que le président a annoncé lors de son allocution son intention de réévaluer la situation sanitaire dans 15 jours. Et, le cas échéant, autoriser certains commerces à rouvrir.

La vente à distance et/ou à emporter va-t-elle être autorisée ?

Emmanuel Macron a invité « dans la mesure des possibilités de chacun […] [à soutenir] les entreprises qui […] ont innové à travers les commandes à distance, la vente à emporter, la livraison à domicile ». Ce qui signifie que l'on peut réserver et retirer des commandes dans des restaurants, des libraires ou encore des disquaires

Les bars et les restaurants sont-ils ouverts ?

Non. Après avoir vu leurs conditions d'accueil faire le yo-yo depuis le mois de juin, les bars et les restaurants doivent de nouveau baisser le rideau. Force à eux.

Les marchés sont-ils ouverts ?

Oui. Alors qu'ils avaient remballé leurs étals au printemps, les marchés, qu'il soient couverts ou en plein air, restent ouverts.

Puis-je aller dans un lieu culturel (salles de spectacle, musées, galeries etc.) ?

Non. Tous les établissements accueillant du public, donc les lieux culturels, ferment leurs portes. Quelque chose nous dit que ça devrait de nouveau chauffer du côté des bandes passantes.

Que signifie « prendre l'air à proximité de [mon] domicile » ?

C'est le retour de l'heure quotidienne de sortie dans un rayon d'un kilomètre. A notifier bien entendu sur votre chère et tendre attestation. 

Puis-je aller dans les parcs et jardins ?

Sujet d'embrouille ultime entre le gouvernement et la mairie de Paris lors du déconfinement, les parcs et jardins de la capitale (et du pays) resteront ouverts. Un bon moyen de se mettre au vert lors de sa sortie quotidienne.

Comment ça se passe pour les écoles ?

Autre différence notable avec la saison 1, les crèches, écoles, collèges ainsi que les lycées restent ouverts pendant ce nouveau confinement. Le tout avec des protocoles sanitaires renforcés et un port du masque obligatoire dès l'âge de 6 ans. Par contre, si c'est le retour des cours en ligne pour les universités ainsi que les établissements d'enseignement supérieur (sauf quand c'est impossible, du genre travaux pratiques), les restos U peuvent faire de la vente à emporter et les biblis ouvrir sur rendez-vous. 

Puis-je rendre visite à mon papi ou ma mamie en Ehpad ?

Oui. C'est l'une des décisions marquantes de ce confinement, les visites dans les Ehpad (Etablissements d'hébergement des personnes âgées et dépendantes) continuent à être autorisées, dans des conditions sanitaires très encadrées.

Puis-je quitter l'Ile-de-France ? La France ? L'Europe ?

Non Vos déplacements seront circonscrits – en attendant d'autres précisions – à votre région de résidence. Franciliens, l'Ile-de-France est magique. Pour les Français actuellement dans un autre pays européen ou dans le monde qui souhaitent rentrer au bercail, ils devront se soumettre à un test.

Puis-je me rendre à un rendez-vous médical ?

Oui, à condition de remplir votre attestation (et peut-être un mot de votre praticien).

Puis-je aller me faire couper les cheveux ?

Non. Considérés comme « commerces non essentiels », les coiffeurs vont devoir éteindre leurs sèche-cheveux. C'est donc reparti pour de nouvelles dingueries capillaires à la Tony Vairelles. 

Puis-je déménager ? 

Oui, à condition de présenter un justificatif de l'entreprise de déménagement. Pour ce qui est déménagements sans entreprise, ils sont aussi autorisés, avec présentation d'un « acte de vente ou un nouveau bail ». Avec la seule aide des membres du foyer...

À la une

    Publicité