Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Césure
© Césure

Une friche culturelle de 25 000 mètres carrés ouvre dans l’ancienne fac de Censier

A la fin de l’hiver, les créateurs des Grands Voisins ouvrent Césure, une friche pharaonique dans l’ancien campus de Paris 3, à Censier. Aide aux étudiants, programmation culturelle ou boutique Emmaüs… On vous met au clair !

Écrit par
Rémi Morvan
Publicité

Les mauvaises langues diront qu’il ressemblait déjà à un tiers-lieu. Dans le courant de l’hiver, le campus Censier, où bûchaient jusqu’en juin dernier les cireurs de bancs de la fac Sorbonne-Nouvelle (Paris 5e), deviendra un tiers-lieu en bonne et due forme. Et un très grand même : la team de Plateau Urbain, secondée par Yes We Camp (Grands Voisins ou Bercy Beaucoup, c’est eux), lèvera bientôt le voile sur ce projet de 25 000 mètres carrés entremêlant cours, cantine, artisanat et programmation culturelle. Dites bonjour à Césure ! 

Césure
© Césure

Habitués à condenser lieu culturel avec espaces de travail et d’accueil, ses géniteurs ajoutent donc à leur tableau (de classe huhu) ce lieu mythique en se glissant dans l’histoire estudiantine du bâtiment. « Comme dans chacun de nos tiers-lieux, il y aura un pan festif, mais l’axe fort de Césure, c’est d’être un prolongement de l’université », insiste Axel Henry, chargé de communication chez Yes We Camp. « On veut être un lieu pour apprendre, mais moins académique, en mettant un point d’honneur à aider les étudiants précaires. »

25 000 mètres carrés en plein 5e et mille choses à faire

Pour mettre en place ce programme, les tenanciers disposent de l’entièreté du campus de Paris 3. Première chose à savoir : 1 000 étudiants ont encore cours sur le site. Eux et tous les autres profiteront donc de pléthore de cours de théâtre, danse et poterie dans sept à huit salles retapées pour l’occasion. En parallèle, Plateau Urbain a sélectionné 180 (!) structures, artistes, artisans et associations à venir occuper les locaux à prix d’ami, une bonne partie ayant pour vocation à venir en aide aux étudiants et aux personnes réfugiées en difficulté. 

Césure
© Césure

Le reste du programme fait passer le projet dans une autre dimension. Le reste, c’est notamment une cour qui accueillera aux beaux jours une buvette, des marchés ou des festivals. Dans les espaces intérieurs, l’ancienne bibliothèque sera découpée en deux : d’un côté, une cantine-buvette de 500 mètres carrés avec boutique Emmaüs Campus (on nous glisse dans l’oreillette que les étudiants bénéficieront de réductions à la carte du resto et à la caisse de la boutique) ; de l’autre, un espace entièrement nu (1 000 mètres carrés) qui servira pour des événements ponctuels. Enfin, un ancien amphi de 400 mètres carrés accueillera des projections ou des conférences. 

Et donc, quand allons-nous pouvoir profiter de Césure ? Les nouveaux locataires tablent sur une ouverture à la fin de l’hiver, puis ce sera toute l’année du mardi au samedi soir. Mais qui dit friche, dit CDD. Pour Césure, il est de deux ans, soit jusqu’à fin 2024. Ensuite, le campus sera réutilisé par d’autres facs, Paris 2 notamment. Mais on les connaît, les années de césure : on sait quand ça démarre, mais jamais vraiment quand ça finit…

Quand ? Ouverture prévue à la fin de l’hiver 2023
Où ? 13 rue Santeuil, Paris 5e

Césure
© Césure
Césure
© Césure

À la une

    Publicité