Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Le décor impressionniste. Aux sources des Nymphéas

  • Art
  • Musée de l'Orangerie, 1er arrondissement
  • 5 sur 5 étoiles
  • Recommandé
  1. Orangerie
    © Photo de presse RMN
  2. Orangerie
    © Photo de presse RMN
Publicité

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Avec l’expo Aux sources des Nymphéas, le spot des Tuileries s’intéresse au décor impressionniste. Ou quand la nature s’invite dans les intérieurs.

Les impressionnistes n’ont pas de secrets pour vous ? Hmm… pas sûr ! Alors qu’on pensait avoir tout vu sur ce mouvement, le musée de l’Orangerie tire son épingle du jeu et présente Degas, Monet et tous leurs copains sous un angle inédit : celui de la déco. Alors qu’on est plus habitués à mater l’art impressionniste à Orsay ou au musée Marmottan, il se décline aussi en peintures murales, céramiques, éventails et autres petits objets voués à mettre du beau dans le quotidien des artistes. N’en déplaise aux puristes de l’époque.

Avouez-le, vous avez sûrement un mug pop art chez vous, un vase inspiré de la Vénus de Milo ou même un coussin à l'effigie de votre artiste préféré. Un phénomène pas si neuf, puisque les artistes du XIXe avaient également conscience de la charge décorative de leur pratique. “Décorateur, comme si c’était une tare !”, disait Auguste Renoir en se marrant. Ne l’oublions pas : l’auteur du Bal du moulin de la Galette (1876) a commencé comme apprenti peintre sur porcelaine. Si l’aspect élitiste de l’histoire de l’art a occulté toute cette pratique, le musée de l’Orangerie rend à César ce qui lui appartient en replaçant un paquet d'œuvres dans leur contexte originel : celui du pur plaisir esthétique, bien taclé par les critiques de l’époque. Et si l’on s’extasie aujourd’hui devant les Nymphéas de Monet – que le peintre nommait lui-même ses “grandes décorations” –, un spécialiste les comparait en 1874 à un “papier peint”. Ambiance.

Et finalement, pourquoi dénigrer cet aspect plus popu de la création ? L’expo prend un parti très culotté, explorant une tout autre histoire de l’impressionnisme à travers un corpus ultra-qualitatif de près de 80 œuvres qui nous prouve que non, l’art n’existe pas que dans les musées. Pari réussi pour l’Orangerie qui signe une expo qui, soyons en sûrs, marquera l’histoire.

Écrit par
Zoé Kennedy

Infos

Adresse
Musée de l'Orangerie
Jardin des Tuileries
1er
Paris
Transport
Métro : Concorde ou Tuileries
Prix
De 10 à 12,50 €
Heures d'ouverture
Tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h.

Dates et heures

Publicité
Vous aimerez aussi