Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Musée de l'Orangerie

  • Musées
  • 1er arrondissement
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé
Musée de l’Orangerie
Photograph: Oliver Knight
Publicité

Time Out dit

Au milieu du jardin des Tuileries, le musée de l'Orangerie est le temple des "Nymphéas" de Claude Monet

Rouvert en 2006 après de longs travaux, le musée de l’Orangerie des Tuileries, hôte des Nymphéas de Claude Monet, figure en bonne place sur les emplois du temps des touristes. Et pour cause : sa mise en scène simple, son accrochage dépourvu de fioritures, son parti pris tout en sobriété laisse aux œuvres (et aux visiteurs) la place de respirer – et c’est tant mieux !

Monumentales, les toiles de nénuphars épousent les courbes des salles ovales quand les murs blancs, épurés au possible, s’effacent derrière le romantisme éthéré de ces œuvres tardives de Monet. Bref, le charme du jardin de Giverny, qui absorba toute l'attention du peintre pendant les dernières années de son existence, semble à nouveau éclore dans les salles de l’Orangerie.

En bas, la collection Jean Walter et Paul Guillaume fait se croiser l’Ecole de Paris avec les impressionnistes sur les cimaises. Quelques Cézanne, des Renoir, des Modigliani, Rousseau, Matisse, Picasso, Derain… Du lourd ! Du côté des expositions temporaires, le menu est tout aussi affriolant, entre David Hockney, les femmes photographes ou bien Magritte.

Écrit par
La Rédaction

Infos

Adresse
Jardin des Tuileries
Paris
75001
Transport
Métro : Concorde ou Tuileries
Prix
De 10 à 13 €
Heures d'ouverture
Tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce

Programme

Matisse – Cahiers d’art, le tournant des années 30

A chaque rentrée, ça vaut le coup de s’attarder sur la programmation du musée de l’Orangerie. Et pour cause, après Hockney et les Impressionnistes, c’est au tour d’Henri Matisse de devenir la star du spot des Tuileries. Organisée avec le Philadelphia Museum of Art et le musée Matisse à Nice, et consacrée à sa période années 30, l’expo reviendra sur son voyage marquant à Tahiti et son rapport avec l’une des grandes revues d’avant-garde de l’époque, Cahiers d’art. Boudé par le monde de l’art dans les années 20, Matisse revient en force au sein de la publication qui met en lumière sa peinture la plus radicale, relançant au passage la compète avec un certain Pablo. Pour tout savoir sur les expositions les plus attendues de 2023 à Paris, c'est par ici.

Novo Pilota, Amedeo Modigliani et son marchand Paul Guillaume

C’est assez tendance depuis quelques années : faire découvrir le travail d’un peintre à travers sa relation avec son marchand principal. Le musée de l’Orangerie n’y échappe pas et traitera cette année de l’implication de Paul Guillaume dans la production d’Amedeo Modigliani. Avec cette expo thématique, le musée revient sur la relation artistique et amicale liant le peintre bohème et le collectionneur, qui aurait tenu entre ses mimines près de 150 œuvres, peintures et dessins confondus. Artiste sulfureux et révolutionnaire, Modigliani aura joui du soutien indéfectible de Paul Guillaume jusqu’à sa mort, allant même jusqu’à en faire le sujet de sa toile emblématique Paul Guillaume, Novo Pilota. Pour tout savoir sur les expositions les plus attendues de 2023 à Paris, c'est par ici.

Publicité
Vous aimerez aussi