Déviant

Bars, Bars à tapas Poissonnière
Recommandé
5 sur 5 étoiles
1/4
© Jean Picon
2/4
© Jean Picon
3/4
© Jean Picon
4/4
© Jean Picon

Le comptoir à jaja le plus cool de Paris

Pour qui ? Ceux qui veulent bien manger, bien boire (et se faire voir)
Boire quoi ? Des vins natures : consensuel mais très glouglou rouge Hanami de Bobinet (26 € la bouteille), ou plus rare Steinert 2016, pif orange de Pierre Frick.

Et de deux ! Après avoir régalé son p’tit monde à deux numéros de là (Vivant), Pierre Touitou et Arnaud Lacombe, 25 et 30 piges chacun, remettent le couvert et nous rejouent pépouze le refrain de Kool Shen : L'avenir est à nous. Dans ce bar minimaliste poussé à l’extrême, on gomme tous les superflus et on va droit au but façon Olympique de Marseille : pas de chaises, pas de tables, pas de porte d’entrée et encore moins de devanture. On ne garde que l’essentiel : le comptoir et la cuisine.

Dans les faits, ça donne un micro spot de la taille de votre studio (25 m2 tout au plus), méchamment bien sapé (marbre blanc, terrazzo gris et miroirs maousse), où viennent défiler tout le Paris fashionweekable. On se faufile façon Tétris jusqu’au bar, on pose ses coudes sur le zinc et, sans même avoir à lever le doigt, c’est parti pour l’expérience ! Va pour l’un des nombreux vins nature et/ou en biodynamie présents à la carte. Du classique de première bourre (blanc Puligny Montrachet 2014 de Philippe Pacalet) mais surtout des choses moins bues partout, comme ce Simplement nature 2013, rouge de Loire du génial punk François Saint-Lô. Allergique au vin (malheureux !) : il y a peu, des cocktails francs du collier ont fait leur apparition. Tout comme les bières, à l'instar de cette bonne vieille Meteor (les vrais savent). 

Pour éponger, une flopée de tapas (autour de 10 €) à partager sur fond de Curtis Mayfield. Au hasard, parmi nos nombreux passages : cette croustillante brique – l’une des meilleures de Paris – qui vient dissimuler son œuf fondantissime, ces palourdes baignant dans les tomates et le safran, ou encore ces dirty chicken wings bien spicy comme on les aime. 

Les bons points ne s’arrêtent pas là. Ici, c’est le genre de spot où on débarque à deux pour se retrouver à tchatcher à quinze. On échange les fluides (comprenez les vins hein) et on mélange les groupes. Un vrai bar en somme. Un peu de hype en plus.

Par Houssine Bouchama

Publié :

Nom du lieu Déviant
Contact
Adresse 39 Rue des Petites Écuries
Paris
75010
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Static map showing venue location
LiveReviews|0
1 person listening