0 J'aime
Epingler

Les concerts à ne pas manquer en septembre

Pour soigner sa rentrée.

Nick Waterhouse + Charles Bradley

Recommandé

Feu Amy Winehouse et le très vivant Nick Waterhouse ne partagent pas qu’un nom de maison à boire (du vin pour l’une, de l’eau pour l’autre). Ils représentent aussi une tendance des années 2000 à ressusciter la soul et le R&B canal historique avec un respect teinté de talent. Sans innover, ces deux artistes ont prouvé qu’on pouvait tout à fait jouer la carte rétro et produire de véritables chansons qui plaisent au plus grand nombre. Bien sûr, Nick Waterhouse ne jouit pas encore d’une immense notoriété, mais ses singles, "Some Place" et son merveilleux album 'Holly' (avec une reprise de Ty Segall à l'intérieur), ont déjà retenu l’attention des mélomanes. On apprécie en effet à coup sûr sa façon de mixer les cuivres ronflants, les clappements de doigts et les chœurs féminins sexy. Avec sa tête de gringalet blanc bien élevé à lunettes, entre Buddy Holly et Roy Orbison, il s’impose par une élégance costumière toute naturelle, qui jaillit à travers sa voix et sa guitare. Après avoir foulé les planches de diverses salles parisiennes, le voici à la Cité de la musique avec l'immense soulman Charles Bradley, dont la voix fantastique rappelle les plus belles heures des sixties.

En savoir plus
Mercredi 3 septembre

Syracuse + Night Riders

Recommandé

Signés sur le label parisien Antinote, Syracuse remue la stratosphère pop. Amoureux de vinyles et de synthétiseurs, Antoine Kogut et Isabelle Maître composent une musique électronique un brun psychédélique, tout en douceur et en poésie. Après un premier EP, ‘Giant Mirrors’ sorti en 2012, le duo revient avec deux titres brumeux gravés sur un 45-tours. Vous aurez l’occasion d’écouter en live ce très bon Lovventura/Latomia jeudi soir à LaPlage de Glazart, de façon totalement gratuite. En première partie : le quatuor Night Riders.

En savoir plus
Jeudi 4 septembre

Forever Pavot + Strange Milk

Recommandé

Signé chez Frantic City Record, le groupe français Forever Pavot lorgne vers la musique de films et les climats psychédéliques des années 1960. Changements de rythme, fuzz, piano, beats hypnotiques, influences orientales, pas de doute, nous sommes ailleurs, dans une autre époque. Embarquez pour un voyage spatio-temporel à l'International le 4 septembre prochain, et profitez-en pour découvrir Strange Milk, un groupe lyonnais qui tape dans la même veine et qu'il faut suivre de près également.

En savoir plus
Jeudi 4 septembre
Advertising

Avishai Cohen Trio & Kurt Rosenwinkel + Ambrose Akinmusire

On ne lasse jamais des inflexions orientales du contrebassiste israélien Avishai Cohen, surtout lorsqu’il joue en trio. Remplaçant Shai Maestro, Nitai Hershkovits s’illustre depuis quelques années comme un pianiste subtil et un remarquable accompagnateur. Pour couronner le tout, Avishai invite le guitariste Kurt Rosenwinkel, avec qui il a bourlingué dans les clubs de Greenwich Village dans les années 1990. En première partie, la nouvelle star de la trompette (qui vient de sortir l’un des plus beaux albums de l’année), Ambrose Akinmusire : immanquable.

En savoir plus
Vendred 5 septembre

Omar Sosa + James Carter Organ Trio

Une soirée sous l’égide de Miles Davis et John Coltrane, dans le cadre du « Marathon 1959 ». En première partie, le génialissime pianiste cubain rendra hommage au ‘Kind of Blue’ de Miles Davis. Chose qu’il a déjà faite avec brio sur son dernier disque ‘Eggun’, sur lequel il déconstruit l’œuvre de Miles pour en offrir une version afro-latine et spirituelle. La deuxième partie sera assurée par James Carter, détonnant saxophoniste né à Détroit en 1969 et virtuose ahurissant. De son côté, Carter simplifie les choses et se donne la seule mission de réinterpréter dans son intégralité le ‘Giant Steps’ de John Coltrane : un très gros programme.

En savoir plus
Samedi 6 septembre

Melanie De Biasio

Chanteuse de jazz ? Très certainement. Chanteuse folk ? Aussi. Flûtiste de formation ayant fait ses classes vocales au conservatoire de Bruxelles, Mélanie de Biasio s’éloigne plus que jamais des sirènes pour ascenseurs type Stacey Kent, et se rapproche de la tradition du singer-songwriter avec une écriture discrète, élégante et minimaliste, sur fond de pulsations ternaires et d’harmonies stagnantes. Le tout recouvert d’un blues poignant. A découvrir sur scène absolument, avec un jeu de lumières toujours à la hauteur.

En savoir plus
Lundi 8 septembre
Advertising

Secret Chiefs 3

Recommandé

Méta groupe à nul autre pareil, architecture de sept formations recouvrant divers concepts, Secret Chiefs 3 ouvre son troisième oeil pour mieux percevoir la musique sous toutes ses formes. Metal, jazz, surf, électro, pop, rock, musiques arabe, indienne, perse, de films ou pythagoricienne, rien n'échappe au génial Trey Spruance, ancien des mythiques Faith No More et Mr. Bungle. La musique du combo ignore les paroles et se veut instrumentale, à la fois totalement mystique et incarnée sur scène avec une énergie et une folie rares par des hommes en costumes de sages d'une religion qui n'existerait pas. Secret Chiefs 3 en live, c'est plus qu'un concert, c'est une expérience que vous ne revivrez pas de sitôt.

En savoir plus
Dimanche 7 et lundi 8 septembre

Joshua Redman & The Bad Plus

Après avoir publié en mars dernier ‘The Rite of Spring’, une réinterprétation explosive et jazzifiée du ‘Sacre du Printemps’ de Stravinsky, The Bad Plus s’apprête à sortir un nouvel album à la mi-septembre, intitulé Inevitable Western. Un enregistrement en trio acoustique, comme toujours, qui vient compléter l’importante discographie du groupe de Minneapolis. Pour fêter la rentrer, c’est en compagnie de l’excellentissime saxophoniste Joshua Redman, que Dave King, Ethan Iverson et Reid Anderson investiront la Grande Halle de la Villette. Cela fait plusieurs années que cette collaboration existe, et l’on se demande bien pourquoi aucun disque n’a encore été mis en boîte. Avis aux fans de The Bad Plus : attendez-vous à un répertoire moins rock, moins hystérique et plus axé sur l’improvisation collective. En première partie : Kneebody.

En savoir plus
Mardi 9 septembre

Beck

Unique étape française de sa tournée mondiale qui débutera en juin 2014, Beck remonte sur scène accompagné par le groupe formé à l'époque de l'album "Odelay" (incluant le guitariste Smokey Hormel et le bassiste Justin Meldal-Johnson). Son tour de chant comprendra à la fois d'anciens titres comme "Black Tambourine" et "Gamma Ray" et ses nouveaux morceaux comme "Blue Moon", extraits de son dernier album plus sombre mais très acclamé "Morning Phase". Un concert inédit qui retrace son parcours musical.

En savoir plus
Jeudi 11 septembre
Advertising

Laura Mvula + José James

Sans hésiter, on classerait l’album No Beginning no End parmi les meilleures sorties Blue Note de ces dernières années. Une production millimétrée avec Robert Glasper aux claviers et Chris Dave à la batterie pour un résultat hip-hop empreint de jazz — un résultat nu-soul, quoi. Le flow de José James est étonnant, entre chant et déclamation. Il arbore un phrasé toujours subtil et délicat. Bref, José James est un artiste qu’on aime vraiment, raison pour laquelle la déception est au rendez-vous à l’écoute de son nouveau disque ‘While You Were Sleeping’, prévu pour septembre… Pas de quoi, pour autant, bouder notre plaisir : allons voir ce que tout cela donne sur scène, en espérant qu’il interprète quelques titres de No Beggining No End. En première partie, la sirène soul londonienne qu’on ne présente plus : Laura Mvula.

En savoir plus
Jeudi 11 septembre
Afficher plus
+ de concerts

Commentaires

0 comments