• Actualités
  • Junior
0 J'aime
Epingler

10 (gentils) films d’horreur à voir en famille pour Halloween

10 (gentils) films d’horreur à voir en famille pour Halloween
© DR

Pop-corn et (petite) peur bleue

Que vous le vouliez ou non, Halloween c’est pour bientôt, et vos enfants sont sûrement pressés de déambuler dans les rues déguisés en loup-garou et autres vampires. Et pourquoi pas, cette année, ajouter aux traditionnelles confections de costumes et sculptures de citrouilles une autre activité ? Pourquoi ne pas regarder un film d’épouvante avec ses enfants, tout en se délectant du fruit de la chasse aux bonbons de la journée ?

Histoire de frissonner (un peu) et de passer un bon moment en famille comme de faire découvrir à sa progéniture les joies du film d’horreur. Mais attention, rien de traumatisant ! Avec notre liste garantie sans effusion de sang mais 100 % frissons (de plaisir), vos bambins seront plongés dans l’ambiance d’Halloween sans faire de terreurs nocturnes.

 

1. 'L’Etrange Noël de monsieur Jack' (1993) d’Henry Selick

Comment parler de films d’Halloween sans évoquer ce chef-d’œuvre de l’animation ? Réalisé par Henry Selick sur un scénario de Tim Burton, 'L’Etrange Noël de monsieur Jack' nous narre l’histoire de Jack Skellington, un épouvantail squelettique de la ville d’Halloween. Alors que ce génie de l’épouvante se lasse de préparer encore et toujours la même fête, il décide un beau jour de célébrer Noël à sa propre manière, bien particulière.

A la fois visuellement virtuose et entraînant, grâce aux musiques de Danny Elfman et à des personnages charismatiques, ce long métrage est devenu une œuvre culte, complètement intégrée à la filmographie de Tim Burton. Un film qui n’a pas vieilli d’un poil et que tous les enfants de la planète se doivent d’avoir vu.

A partir de 4 ans

© DR

 

 

 

 

2. 'S.O.S. Fantômes' (1984) d’Ivan Reitman

Tout le monde connaît la fameuse équipe de chasseurs de fantômes de New York, même les plus jeunes d’entre nous. Composés originellement des acteurs Bill Murray, Harold Ramis, Dan Aykroyd et Ernie Hudson, les fameux Ghostbusters ont laissé leur empreinte ectoplasmique dans la culture pop il y a une petite trentaine d’années.

Une chanson titre incontournable, un style inimitable et un humour décapant contribuent à faire de 'S.O.S. Fantômes' un indémodable. Malgré un deuxième opus, sorti en 1989, moins marquant que son prédécesseur, la saga continue à garder son influence de nos jours. En témoigne le remake au féminin de cet été qui réinvente les Ghostbusters à grand coup de pep’s.

A partir de 6 ans

 

© DR

 

 

3. 'Gremlins' (1984) de Joe Dante

Ne pas les exposer à la lumière du soleil, ne pas les mouiller et surtout ne pas leur donner à manger après minuit. Des règles claires mais, c’est bien connu au cinéma, plus une consigne est répétée et plus elle a de chances d’être enfreinte. C’est précisément ce qui arrive dans le classique de Joe Dante où la conséquence de cette transgression n’est ni plus ni moins qu’une invasion de créatures farceuses dans la petite ville de Kingston Falls.

Bestioles emblématiques du cinéma de genre, les Gremlins possèdent beaucoup de personnalité et sont criants de réalisme. Un véritable tour de force technique avant l’ère du tout-numérique. Comédie noire à la fois effrayante et hilarante, ‘Gremlins’, ainsi que sa suite encore plus parodique, fédérera à coup sûr toute votre tribu autour de l’adorable héros, Gizmo.

A partir de 6 ou 8 ans

 

 

Pour le moment Gizmo est mignon... pour le moment !
© DR

 

 

4. 'Super 8' (2011) de J. J. Abrams

Avec la série ‘Lost’, ‘Star Wars 7’ et le remake de ‘Star Trek', J.J. Abrams nous aura décidément prouvé qu’il était un grand fan de science-fiction et de mystère. Mais sa plus grande déclaration d’amour à ces deux genres reste le formidable ‘Super 8’. Produit par Steven Spielberg – dont J. J. s’inspire beaucoup de la filmographie –, cet hommage au cinéma fantastique des années 1980 remplit parfaitement sa mission.

A la fois ébouriffant visuellement et émotionnellement, le long métrage parvient même à faire frissonner de peur son public avec la présence d’une créature menaçante. Rien n’est dévoilé trop tôt lors de cette aventure menée tambour battant par deux héros enfantins (les très prometteurs Joel Courtney et Elle Fanning). Référence constante aux films de l’enfance du cinéaste, ‘Super 8’ convient donc autant aux jeunes cinéphiles qu’à leurs parents nostalgiques d’E.T. et compagnie.

A partir de 10 ou 12 ans

© DR

 

 

5. 'Coraline' (2009) d’Henry Selick

Ames sensibles s’abstenir, l’histoire de Coraline est loin d’être un conte de fées. Après un déménagement, la jeune fille délaissée par ses parents découvre l’existence d’un monde parallèle légèrement étrange et intrigant où son père et sa mère s’occupent enfin d’elle. En apparence parfaite, cette réplique de sa vie où tout le monde possède des boutons noirs à la place des yeux, va se révéler plus angoissante que prévu. Première création du studio Laika, les responsables du magnifique ‘Kubo’ sorti tout récemment, ‘Coraline’ bénéficie de leur savoir-faire impressionnant.

Visuellement incroyable, le film nous emmène dans un univers captivant et effrayant, réalisé entièrement en stop-motion. Une technique au service d’un récit à la fois dur et intelligent sans jamais être traumatisant. Un petit bijou à découvrir ou redécouvrir avec ses enfants, comme toutes les autres productions du studio Laika.

A partir de 6 ans

 

© DR

 

 

6. 'Hôtel Transylvanie' (2012) de Genndy Tartakovsky

Le célèbre Dracula est un vampire bien occupé. Entre deux verres de sang, il s’occupe aussi d’un centre de villégiature réservé aux monstres. Un hôtel qui s’est taillé la réputation d’être garanti absolument sans humain, jusqu’au jour où tout va inévitablement basculer… Voici le synopsis pour le moins original du film d’animation ‘Hôtel Transylvanie’ qui revisite le bestiaire classique des monstres de cinéma.

Un loup-garou, une momie ou bien encore le monstre de Frankenstein : tous sont présents dans un registre décalé assez savoureux. Bien plus drôle que vraiment terrifiant, le long métrage réunit un casting vocal intéressant autant dans la version originale (Adam Sandler, Selena Gomez, Steve Buscemi, etc.) que française (Virginie Efira, Alex Goude, etc.). A noter qu’une suite est sortie en 2015 avec un humour toujours aussi décapant.

A partir de 4 ans

 

© DR

 

 

 

 

7. 'Le Voyage de Chihiro' (2002) d’Hayao Miyazaki

Il n’y a pas que les Occidentaux qui soient doués pour créer de l’épouvante, le cinéma nippon est aussi réputé pour ses films d’horreurs anxiogènes au style bien particulier. Si le sublime ‘Voyage de Chihiro’ des studios Ghibli n’en est pas un à proprement parler, il s’inspire néanmoins fortement d’un folklore japonais ayant donné naissance à de nombreuses créatures effrayantes sur grand-écran.

L’histoire : celle d’une fillette de 10 ans qui, un beau jour, se retrouve dans le monde des esprits avec ses parents. Quand ceux-ci, à cause de leur gourmandise, se retrouvent transformés en porcs, Chihiro va intégrer l’établissement de bain de la sorcière Yubaba afin de les sauver. Original, riche et profond, le film séduit grâce à son atmosphère à la fois merveilleuse et angoissante. Ce qui en fait l’un des nombreux chefs-d’œuvre d’Hayao Miyazaki, qu’il ne faut avoir raté sous aucun prétexte.

A partir de 8 ou 10 ans

© DR

 

 

 

 

 

8. 'Beetlejuice' (1988) de Tim Burton

Si beaucoup d’œuvres de Tim Burton pourraient rentrer dans cette liste, ‘Beetlejuice’ reste l’une des pierres angulaires de la carrière du cinéaste. Comédie horrifique prenant place dans une maison hantée, le film regorge de scènes jubilatoires où Michael Keaton s’en donne à cœur joie pour effrayer les nouveaux occupants des lieux.

Le long métrage doit en effet beaucoup à la prestation complètement déchaînée de son acteur principal. Derrière le maquillage en noir et blanc de l’outrancier Beetlejuice, Keaton cabotine constamment et offre l’un de ses rôles les plus marquants. Ajoutez à cela le style unique de Burton, des effets spéciaux artisanaux ainsi que des décors désuets mais loin d’être sans charme, et vous obtenez un véritable monument du cinéma d’horreur tout public.

A partir de 6 ans

© DR

 

 

9. 'La Famille Addams' (1991) de Barry Sonnenfeld

Série télévisée des années 1960 ayant connu de nombreuses déclinaisons, ‘La Famille Addams’ ne trouve son chemin vers le grand écran qu’une trentaine d’années plus tard, en 1991, sous la houlette de Barry Sonnenfeld. Morticia, Gomez, leur fille Mercredi et le cousin Fétide réussissent très bien leur passage au cinéma grâce à une esthétique gothique délicieuse, une histoire bien ficelée et des performances d’acteurs inoubliables (Anjelica Huston et Christopher Lloyd en tête).

L’une des familles les plus célèbres de la culture populaire aura influencé de nombreuses productions à travers le monde grâce à ses personnages atypiques comme par exemple la Chose, une main coupée possédant une volonté propre. Si vos enfants ne connaissent pas encore la famille Addams, il est donc grand temps de la leur présenter.

A partir de 6 ou 8 ans

© DR

 

 

 

10. 'Labyrinthe' (1986) de Jim Henson

Rien à voir avec le récent ‘Labyrinthe de Pan’ – très réussi mais s’adressant à un public d’adolescents un peu plus avertis. Ici, on parle d’une sorte de ‘Alice au pays des Merveilles’ un poil plus torturé. La vraie force de ce ‘Labyrinthe’ ? Sa galerie de monstres impressionnante.

Dans cette aventure féerique, Sarah, incarnée par une Jennifer Connelly alors inconnue du grand public, se retrouve propulsée dans un dédale fantastique rempli de créatures toutes plus étranges les unes que les autres. Aidée par le roi des gobelins, un David Bowie éclatant, elle va devoir résoudre les épreuves du labyrinthe afin de retrouver son jeune demi-frère disparu.

Réalisé par Jim Henson et inspiré d’un univers visuel créé par Brian Froud, le film possède la particularité de mettre en scène de nombreux costumes et marionnettes, à l’époque très convaincantes. Si le rendu paraît un peu daté aujourd’hui, ‘Labyrinthe’ n’en reste pas moins une œuvre culte et marquante par son style singulier.

A partir de 8 ans

 

© DR

 

 Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à consulter notre dossier spécial Halloween.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments