Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 10 terrasses qu'on chérit, et qui nous le rendent bien en restant ouvertes en ce moment
Actualités / Boire & manger

10 terrasses qu'on chérit, et qui nous le rendent bien en restant ouvertes en ce moment

La Recyclerie
© AW/Time Out Paris

Lorsqu'on travaille durant l'été ou qu'on ne peut pas quitter notre ville, prendre l'apéro au soleil est plus qu'une consolation. C'est un réflexe vital, un besoin qui, s'il ne se trouve pas assouvi, peut engendrer des comportements dangereux. Car si l'on connaît bien la mauvaise humeur de celui qui arrive au travail avec la gueule de bois, on parle moins de celle, plus vicieuse, de ceux qui commencent leur journée frustrés de ne pas avoir pu boire leur pinte la veille. Un drame qui n'arrive pas qu'aux autres, surtout durant le mois d'août où de nombreux bars et restos prennent, eux, leurs vacances. Nous avons donc sélectionné dix bonnes adresses ouvertes en ce moment, pour vous éviter de devoir ravaler votre soif en découvrant un petit écriteau « closed » à la place de votre terrasse préférée (et surtout pour le bien de votre entourage). 

 

1. Le Pavillon des Canaux 

© Maria Hagan

 

Situé dans une ancienne maison de deux étages, avec vue sur le canal de l’Ourcq et ses nombreuses péniches, le Pavillon est lumineux, coloré et a des airs de véritable petit havre de paix. Sonnez la cloche à l’entrée et un personnel souriant viendra vous accueillir dans un grand salon décoré qui évoque une maison de poupée – fauteuils mœlleux, meubles dépareillés, théières, plantes et même une cage à oiseaux. Les larges tables en bois sont parfaites pour les grands groupes, mais vous pouvez aussi monter à l’étage et dîner dans un salon, une chambre rose et même une salle de bains. Les jours de beau temps, vous préférerez certainement vous relaxer tranquillement à l’extérieur, près de l’eau.

39 quai de la Loire, Paris 19e

Lire notre critique.

 

 

© Nicolas Dechambre

2. L’Antipode

En 2002, la compagnie de théâtre Abricadabra transforme cette péniche amarrée sur le canal de l'Ourcq en café flottant. Elle organise des spectacles pour les petits la journée, et des pièces de théâtre ou des concerts le soir pour les plus grands. Dans ce bateau enchanteur, de jeunes compagnies se produisent sur scène pour amuser et éveiller les 3-8 ans : projections, mimes, chansons, comédies, marionnettes, théâtre d’ombres, etc. Le soir, l’Antipode alterne concerts de jazz manouche, chansons, rock, reggae, blues ou funk avec des soirées d’improvisation et de sketchs. Des DJ viennent quelquefois jouer un répertoire reggae, dub ou électro. Le midi, la péniche offre une jolie terrasse, en partie couverte pour les non-fumeurs, et découverte de l'autre côté du bateau. 

L'Antipode est amarrée à Pantin jusqu’au 31 août, au mail Charles-de-Gaulle, devant le C.N.F.P.T.

Lire notre critique.

 

 

3. Auteuil Brasserie

© ER/Time Out Paris

 

Ce bar-restaurant a ouvert ses portes dans une ancienne gare de la petite ceinture. L'architecture particulière des bâtiments ferroviaires (d'immenses pièces très hautes de plafond, ouvertes sur la rue grâce aux grandes portes vitrées) lui donne une certaine majesté. La décoration a juste ce qu'il faut d'élégance pour moderniser l'endroit tout en en conservant l'essence. En montant le grand escalier parsemé de bougies, on découvre le toit-terrasse, comme un joyau dans son écrin végétal isolé de la rue. Ambiance partie de campagne plutôt chic. On prend donc place sur une petite table en bois dressée avec raffinement...

78 rue d'Auteuil, Paris 16

Lire notre critique

4. La Javelle

© Patrice Menet

 

Quelques guirlandes lumineuses, d’excellents food-trucks, un joyeux bar et de grandes tables en bois. Une sorte de place de village en plein désert parisien. Le programme est d’ailleurs particulièrement chargé, alternant sans souffler cours de yoga, bal musette (le lundi soir), concerts et spectacles. Malgré tout ça, la guinguette n’oublie pas de sustenter son public et elle le fait plutôt bien : des food-trucks sont présents chaque soir. Le bar, lui, joue à l’original en proposant des bières parisiennes et en dévoilant sans complexe sa passion pour le Picon, qu’il est peu fréquent de trouver en tête d’affiche dans les établissements de la capitale.

Port de Javel bas, Paris 15e

Lire notre critique.

 

DR © Kiez

5. Le Kiez

Quand on nous a dit qu’un « biergarten » venait d’ouvrir près de Guy Môquet, on s’est dit, l’œil humide et le cœur battant : « Un "biergarten" ? Ici ? A Paris ? » Tous nos souvenirs (et nos non-souvenirs) de Berlin ont afflué dans une zone de notre cerveau assimilée à la fête et à un alcoolisme latent, déclenchant par la même occasion les muscles de nos zygomatiques. L’été, on profite de la partie « garten » (petite terrasse toute mignonne planquée au fond du bar) pour siroter une « bier » (Erdinger Kristallweizen, Bitburger, Kölsch, Sankt Thomas : de 5,50 € à 6,90 €). Du bonheur !

24 rue Vauvenargues, Paris 18e

Lire notre critique.

DR © Le Général Beuret

6. Le Général Beuret

Niché dans le 15e arrondissement à l’angle d’une très jolie place, ce bar de quartier fièrement appelé Au Général Beuret (en hommage à Georges Beuret, général de brigade au XIXe siècle) brille de mille feux. La faute à un zinc rutilant cerclé de néons rouges et jaunes, un impressionnant comptoir. Dans cette déco de super-héros à faire pâlir Superman, on vient par grappes ou en duo s’offrir un très bon burger au cheddar coulant (dès 12 €), une pinte à 5 € et (spécialité du Général) une généreuse assiette de frites maison, croustillantes comme il faut.

9 place du Général Beuret, Paris 15e

Lire notre critique.

7. La Recyclerie

© AW/Time Out Paris

 

Un espace habillé tout en végétation et en récup, occupé par des chaises de couleur, un énorme bar, une cuisine ouverte, des grandes cuves de vins naturels (qui viennent de chez En Vrac), des plantes grimpantes, et dans un coin abrité par un mur de fenêtre : l'atelier de René, le bricoleur de la bande, qui répare absolument tout, et vous apprend à réparer et bricoler à votre tour. Le tout, ici aussi, dans une ancienne gare de la Petite Ceinture, réhabilitée après de longues années d’errance et d’abandon.

83 boulevard Ornano, Paris 18e

Lire notre critique.

 

 

8. Le Perchoir

Même si vous êtes préparé à une vue spectaculaire, vous serez émerveillé par la découverte de ce vaste toit lumineux aménagé avec un joli bar, des canapés confortables recouverts de coussins dépareillés, des grandes tablées conviviales, des chaises disparates et des petits coins tranquilles, parfaits pour prendre un verre, papoter, profiter du soleil et du grand air des cimes urbaines. Cà et là, des plantes folles et des herbes aromatiques sont plantées dans des pots posés autour des banquettes ou suspendus à la rampe du toit. Rien ne manque à cette déco simple et chaleureuse qui change des rooftops guindés des quartiers chics de Paris, plutôt destinés à une clientèle d'happy fews BCBG plutôt qu'à des bobos argentés...

14 rue Crespin du Gast, Paris 11e

Lire notre critique.

© EC/Time Out Paris

9. Le Sonnenkönig 

Cette grande terrasse éphémère au milieu des Puces de Saint-Ouen a été créée par Maison Food Market et la bière Demory. Le Sonnenkönig se veut être un lieu à la bavaroise, où l'on mange des saucisses et l'on boit des bières artisanales en plein air, la tête sous de jolis lampions de bal musette et dans une ambiance bon enfant. Il faut dire que nous sommes de l'autre côté du périph et que, même si la majorité des gens présents habitent probablement Paris, ça se sent : l'espace, nouveau luxe des villes de banlieue, procure un sentiment d'apaisement que vous n'aurez pas dans un micro-bar du 11e. 

77 rue des Rosiers, Saint-Ouen (93)

Lire notre article

© DR

10. Le Petit Bain

La salle de concerts dans les cales profite d’une technique au top qui garantit un son de qualité. Eclectique, la programmation est axée sur la diversité, le métissage et l’intérêt pour l’engagement social. Le traditionnel – comme Gaâda Diwane de Béchar – télescope des groupes avant-gardistes d’électro-pop norvégienne ou d’indie folk lo-fi. Le week-end, la sauce est relevée par quelques DJ pointus. Le lieu propose aussi des expos de dessins, tableaux et installations artistiques, le temps d’un café. Ludique et utile, social et pédagogique, le Petit Bain est une halte idéale pour manger et danser. Et si vous souhaitez vous reposer de toutes ces activités, il est fortement conseillé d’aller faire un tour sur le pont supérieur. Des plantes poussant dans des baignoires ornent ce bar-restaurant original qui offre une vue imprenable sur la Seine et un bain de soleil à qui prendra le temps de s’y arrêter. 

7 port de la Gare, Paris 13e

Lire notre critique.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments