Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Halloween : 10 endroits pour se cacher en cas d'attaques zombies
Actualités / Vivre en Ville

Halloween : 10 endroits pour se cacher en cas d'attaques zombies

10 endroits pour se cacher invasion zombies Paris zombie walk

Où se cacher quand tous les habitants de la ville se sont transformés en zombies affamés ? Si, comme nous, vous êtes amateur de la série 'The Walking Dead', et plus largement de zombies, la question vous a forcément déjà traversé l'esprit. La plupart des films ou des séries du genre reposent en effet sur l'identification du spectateur aux héros, et sur cette question permanente que la fiction lui adresse : « Et toi, à la place de tel personnage, qu'aurais-tu fait ? »

Alors nous nous sommes mis à la place de Rick, Carole, Glenn et les autres, obligés de fuir leurs concitoyens, proches et amis, soldats d'une armée de millions de morts-vivants qui ne rigolent pas avec leur déjeuner. Parce qu'on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, nous avons dressé une liste de lieux qui peuvent s'avérer utiles en cas d'apocalypse zombie à Paris. Quel que soit votre choix, n'oubliez jamais cette règle de survie élémentaire, sur laquelle repose d'ailleurs en partie la série : survivre, c'est être toujours en mouvement.

1/ Le musée de la Préfecture de Police

Soyons francs : ce n’est pas avec vos petits poings que vous allez pouvoir vous défendre face aux zombies. Quoi de mieux pour trouver des armes que le Musée de la préfecture de police ? Pics à glace, couteaux, matraques, vous serez équipés d’armes silencieuses idéales face à ce type de créatures sensibles au bruit. Surtout, contrairement aux commissariats, vous ne risquez pas de tomber sur des flics zombifiés, mais plutôt sur des personnes âgées en pleine visite, bref rien de très dangereux.

2/ Décathlon

Kits de premier secours, baskets de running, sacs à dos, cordes, piolets, battes de baseball, barres protéinées, protections contre le froid, lampes frontales, piles, boussoles, talkies walkies… ne nous dites pas que vous ne comprenez pas pourquoi Decathlon est une cachette idéale face aux zombies ! N’hésitez pas à vous munir aussi d’une caméra GoPro, histoire d’avoir un petit souvenir à mettre sur YouTube.

 

A Gibert, tentez la technique des vinyles de 'Shaun Of The Dead'.

 

 

 

 

3/ Gibert Joseph

Plus de télévision, plus de connexion Internet, pas de terrains de sport disponibles, plus beaucoup d’amis pour aller boire un verre : les soirées d’hiver post-apocalyptiques risquent d’être un peu longuettes. Du coup, mieux vaut se cacher en plein Gibert Joseph si vous souhaitez un peu de divertissement. A la longue, vous deviendrez peut-être un crack en ethnologie de l’Océanie, ou un spécialiste du rayon consacré à la lettre T en littérature étrangère.

4/ Une péniche parisienne

Certes, le zombie ne peut pas se noyer, puisqu’il est déjà mort, mais il ne sait pas nager non plus. Le meilleur endroit pour éviter d’en voir un reste donc un bateau. Or, Paris regorge de péniches, comme le Petit Bain ou la péniche Antipode, qui vous permettront de larguer les amarres et de vous balader tranquillement en attendant que ça se passe. Les personnages de 'The Walking Dead' devraient en prendre de la graine, au lieu de se cacher dans des maisons et des prisons, bande de losers.

 

Les zombies : Une aubaine pour tous ceux qui rêvent de devenir une star de rock

 

5/ Le parc des Buttes-Chaumont

De l’air pur et vivifiant, de la verdure, des fontaines, quelques poules d’eau et canards de Barbarie pour se sustenter, le parc est accueillant. Mieux encore, vous pourrez vous isoler dans l’île du Belvédère, à l’abri du temple de la Sibylle, afin d’échapper aux quelques zombies joggeurs qui vous auraient repéré. A condition bien entendu de faire sauter le pont des Suicidés (gloups) et la passerelle qui la relient au reste du parc.

6/ Le musée des Vampires

« Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre » disait Rambo, une phrase sibylline sur le sens de laquelle les plus grands philosophes ne s’accordent toujours pas. De même, pour combattre une créature surnaturelle, on fait difficilement mieux qu’une autre créature surnaturelle. En toquant à la porte du Musée des vampires de Jacques Sirgent, vous frapperez donc au bon endroit. Non seulement le maître des lieux s’y connaît en monstres et sera ravi de vous prêter son kit anti-vampires (qui peut servir contre les zombies) mais il vous fournira également talismans et magie blanche pour vous aider.

Venez chercher des alliés au musée des Vampires© EChirache

7/ Le métro La Chapelle

On le sait, les zombies ont l’odorat fin et seul un bon camouflage olfactif vous garantira une protection efficace 24h/24 anti-traces de bave blanche. Dans le quartier de La Chapelle, glissez-vous au milieu des héroïnomanes et autres adeptes de substances illicites, il y a fort à parier que les zombies n’y verront que du feu et penseront que vous êtes l’un des leurs. Stress, nervosité, pollution, vous n’êtes pas frais et ça se sent.

8/ La piscine Molitor

180 euros la journée, plus de 3000 euros l’abonnement à l’année : Inutile de préciser que peu de zombies ont les moyens de s’offrir l’entrée à la piscine Molitor. Du coup, une fois à l’intérieur, vous pourrez siroter un lait fraises entre gens de bonne compagnie. Invasion zombies, peut-être, mais surtout pour les pauvres.

Attention, la menace se rapproche, même les cadres sup' et leurs enfants arrivent© EChirache

9/ Un rooftop parisien

Se battre contre un zombie, c’est un peu comme se battre contre un ivrogne. C’est embêtant mais pas très compliqué. Le zombie est lent, stupide, et nullissime quand il s’agit d’exécuter un travail manuel. Demandez-lui de préparer un plat surgelé Picard, il en sera bien incapable, alors escalader les parois d’un immeuble… L’altitude, toujours vous chérirez, si jamais des zombies vous pourchassent. Alors en cas d’invasion, prenez d’assaut n’importe quel rooftop de notre sélection, fermez à double tour les portes d’accès et commandez un cocktail au zombie barman. Heu… attendez… un zombie barman ?

10/ La ligne 7 bis du métro

La ligne 7 bis entre Louis Blanc et le Pré-Saint-Gervais, c'est un peu l'Assemblée nationale le jour du vote pour inscrire l'état d'urgence dans la Constitution : gros taux d'absentéisme. Résultat, c'est l'idéal pour se planquer quand les zombies débarqueront, vous n'aurez même pas un contrôleur à vous mettre sous la dent, peut-être un promeneur des Buttes-Chaumont à l'extrême rigueur. En revanche, essayez d'éviter la ligne 13 et la station Châtelet-Les Halles, sinon on ne donne pas cher de votre peau. 

Lire aussi : Notre dossier complet sur Halloween. 

Advertising
Advertising

Latest news