Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

104 (Centquatre)

  • Musées
  • 19e arrondissement
  • prix 1 sur 4
  • Recommandé
Le 104
Photograph: Le 104
Publicité

Time Out dit

Qu’elle paraît loin, l’époque où la vie artistique de Paris gravitait autour de Montmartre. Il aura fallu attendre plus d’un siècle pour que le nord de la capitale renaisse doucement de ses cendres. A deux kilomètres à l’est du Sacré-Coeur, à cheval entre le canal de l’Ourcq et le 18e arrondissement, le 104, ouvert en 2008, se pose en symbole de ce renouveau culturel. D'autant qu'il occupe les anciennes Pompes funèbres de la Ville de Paris, bâtiment industriel du XIXe siècle dont les 39 000 m2 surplombent la rue d’Aubervilliers.

Faisant la part belle à l’art contemporain et aux arts vivants, le Centquatre transcende les frontières entre les disciplines afin d'ouvrir la culture au plus vaste public possible. Véritable laboratoire artistique, il accueille chaque année de nombreuses manifestations culturelles (pièce de théâtres, films, expositions, concerts) mais aussi des artistes en résidence dans ses deux halles coiffées de verrières. En plus de sa programmation foisonnante, la vie du 104 gravite autour d'un restaurant (le Grand Central), d'un café, d'une librairie (le Merle Moqueur), de plusieurs boutiques ou de food trucks (le camion à pizzas).

Espace de passage et de rencontres, il attire un public hétéroclite - entre passionnés d’art, flâneurs du dimanche, danseurs de hip-hop et familles du quartier -, invité à profiter de son immense open space en libre accès autour d'un atelier de Qi gong mensuel ou d'un marché bio le samedi.

Écrit par Tania Brimson & Camille Tissot

Infos

Adresse
5 rue Curial
Paris
75019
Transport
Métro : Marx Dormoy, Stalingrad, Crimée ou Riquet ; Bus : 519
Prix
De 3 à 5€. Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.
Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi de 12h à 19h. Le samedi et dimanche de 11h à 19h.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce

Programme

Au-delà du réel ?

  • 4 sur 5 étoiles
  • Arts numériques

A lire également : Pour célébrer ses 10 ans, Time Out Paris organise un énorme festival gastronomique Pour sa quatrième édition, la Biennale internationale des arts numériques se penche sur un gros doss’ : celui de révéler l’invisible par les arts numériques, les sciences et les technologies. Pendant trois mois, ce sont pas moins de 16 villes et 40 lieux franciliens qui accueilleront quelque 80 événements et expos. Chez Time Out, on a foncé au 104 pour découvrir la pièce maîtresse de la programmation. L’exposition Au-delà du réel ?, un projet situé entre X-Files et Edgar Allan Poe, interroge sur les frontières de la réalité et la notion d’invisible dans les arts plastiques. Dans sept zones thématiques déployées autour de la Halle Aubervilliers, en libre accès, une trentaine d’artistes explorent ces questions existentielles à travers la création contemporaine. A grands coups de réalité virtuelle, d’installations interactives et d’illusions d’optique, les espaces allient art et science pour un rendu des plus bluffant. Les fans de SF se verront projetés dans une sorte de conteneur ultra-futuriste signé Guillaume Marmin. Quant aux plus politiques d’entre nous, ils kifferont le travail de la plasticienne Heather Dewey-Hagborg qui tente, via un algorithme et de l'ADN, de révéler le visage de la lanceuse d’alerte Chelsea Manning dans son œuvre un peu badante Probably Chelsea. L’ensemble est déconcertant, et nous pose une question maline : “Pourquoi les arts visuels ne devraient-ils

Publicité
Vous aimerez aussi