Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs concerts du moment à Paris

Les meilleurs concerts du moment à Paris

Hip hop, rock, musique électronique... Voici la sélection Time Out des meilleurs du concerts du moment à Paris.

© Rozette Rago / Thundercat
Par Rémi Morvan et La Rédaction |
Advertising

Alors que l'hiver est plus que jamais là, l'offre des concerts apparait plus fertile que jamais à Paris. Devant l'abondance de biens, Time Out a dû faire des choix. Et afin de contenter le maximum de monde, notre agenda des concerts rassemble autant des énormes stars, habitués aux shows son-lumières-pyrotechnie que des groupes issus de la scène rock indé française, potentiellement parmi la plus exceptionnelle au monde. De la grosse soirée passée à l'AccorHotels Arena jusqu'à l'intimiste date à la Station, il ne fait aucun doute que vous trouverez votre bonheur dans cette sélection. D'autant plus que dans certaines fiches-événement, se cachent de nombreuses places à gagner. Que demande le peuple ? 

En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les semaines le meilleur de Paris.

Les meilleurs concerts à Paris

1
© Vincent Desailly
Musique, Rap, hip-hop et R&B

Oxmo Puccino

Olympia, Chaussée-d'Antin

Mine de rien, ça faisait quatre ans qu'Oxmo Puccino n'avait pas enrichi sa déjà très fournie discographie. Impair réparé à la rentrée avec la sortie de La Nuit du réveil, le neuvième album du gosse du 19e. On y retrouve des textes toujours ciselés auxquels s'ajoutent des touches électroniques et des collaborations avec Orelsan ou Cabellero et JeanJass. Accompagné sur scène par plusieurs musiciens, le show Puccino devrait osciller entre l'opéra rap et le jazz. Un beau coup d'œil dans le rétro de ses plus de vingt-cinq ans de carrière.

2
© DR / Föllakzoid.
Musique, Rock et rock indé

Föllakzoid • UVB76

L'Espace B, La Villette

Ce mercredi 8 avril, ça va parler boucles à l'Espace B. Alors non, l'un des temples du rock à Paris ne va pas accueillir un congrès d'Instagrammeurs adeptes de tutos capillaires. Il va plutôt être question de chansons à boucles et de concerts transcendantaux avec une affiche qui réunira les groupes Föllakzoid et UVB76. Les premiers sont revenus cet été avec une nouvelle épopée psychédélique, I. 

Advertising
3
© DR
Musique, Musique électronique

James Blake

Olympia, Chaussée-d'Antin

Avec son style mêlant base électronique, chant aux accents soul et expérimentations en tout genre, James Blake aura été l'un des hérauts de la décennie musicale écoulée. Sollicité de toutes parts – on vous voit Beyoncé ou Jay Rock –, l'Anglais s'est également très bien entouré sur Assume Form, son dernier album sorti il y a un an, avec des featurings à la pelle. Sur la tracklist, on retrouve des titres avec Travis Scott, Rosalía ou André 3000. Ne reste plus qu'à souhaiter qu'il invite quelques copains pour son concert à l'Olympia. Juste comme ça. 

4
© Rozette Rago - Thundercat
Musique, Funk, soul et disco

Thundercat

Trianon, Pigalle

Terrible fléau que la sudation excessive. Mais alors que bon nombre de personnes sont complexées par leur hyperhidrose, Thundercat se contente de son côté de transpirer la classe. S'il est à créditer sur une tripotée d'incroyables disques ces quinze dernières années, de Kamasi Washington à Kendrick Lamar en passant par Flying Lotus, les disques solo du Californien jouent tout autant dans la cour labellisée « classique », entre jazz, funk et explorations synthétiques. Trois ans après Drunk, fini la gueule de bois pour les fans du Californien qui revient en avril avec l'album It Is What It Is.

Advertising
5
© DR
Musique, Rap, hip-hop et R&B

Niska

AccorHotels Arena, Bercy
4 sur 5 étoiles

Le rap français aura décroché ces cinq dernières années assez de disques de diamant pour concurrencer les reflets des vitrines de la place Vendôme. Et ses représentants ont décidé de le faire savoir. Après PNL les pieds dans le vide au sommet de la tour Eiffel, c’est Niska qui annonçait la sortie de son troisième album Mr Sal – véritable détergent pour les humeurs maussades – sur les murs de l’Arc de Triomphe et de la place du Trocadéro. Sur ce nouvel opus, le rappeur affûte sa plume en variant toujours plus les flows, avec des textes proprement salés. L'AccorHotels Arena ne sera pas trop grande pour accueillir l'Evryen et ses 1,5 milliard de vues sur YouTube.

6
© DR / Dinos
Musique, Rap, hip-hop et R&B

Dinos [COMPLET]

Olympia, Chaussée-d'Antin
4 sur 5 étoiles

Belle école que celle du Rap Contenders, la ligue française de battles de rap, où ont brillé Nekfeu, Jazzy Bazz et surtout Dinos Punchlinovic. Ou Dinos tout court, désormais. Après avoir longtemps œuvré à son premier album Imany, finalement sorti en avril 2018, le rappeur de La Courneuve est déjà de retour sur le ring avec Taciturne, annoncé pour la fin novembre. A l'écoute des premiers extraits, la patte Dinos semble encore s'être affinée, entre textes toujours ciselés, souvent sombres et des productions épurées au possible. La prochaine battle aura lieu dans la mythique Olympia et ça sent le bodybag à plein nez.

Advertising
7
Cannibale
© Marion Bornaz
Musique, Rock et rock indé

Verte est la nuit #5

La Maroquinerie, Ménilmontant

Si l'imaginaire aime teinter de rouge le mois de mai, la Maroquinerie se plaira une nouvelle fois à se parer de vert. N'y voyez pas de retard dans la célébration de la Saint-Patrick : il s'agit de la cinquième cuvée de Verte est la nuit, la soirée rock curatée par la liqueur monacale Chartreuse. Comme d'habitude, le programme se boira comme du petit-lait avec en tête d'affiche le groupe Cannibale, qui réchauffera les âmes avec les titres de Not Easy to Cook, leur deuxième album à l’allure de parfait gloubi-boulga composé d’un peu de The Seeds, d’Os Mutantes et de jam-sessions sous mescaline du Grateful Dead et du Jefferson Airplane. 

8
© Château de Versailles
Clubbing

Versailles Electro 2020

Château de Versailles, Paris et sa banlieue

Cette fois-ci, c'est sûr, Pedro Winter est bien l'héritier d'André Le Nôtre. Un an après avoir pris part à la toute première soirée électronique organisée au château de Versailles, le patron du label Ed Banger revient tailler les parterres des jardins avec ses potes et ses baffles le 23 mai prochain à grands coups de kicks à 120 BPM. Et quitte à revenir, autant le faire avec des coreligionnaires qui pèsent. Après une apparition de Tyler, The Creator l'an dernier, les danseurs installés au pied de la galerie des Glaces pourront cette fois se démettre les tendons pendant le set de… Justice ! Tout simplement.

Advertising
9
© DR
Musique, Rock et rock indé

Paul McCartney

U Arena, Paris et sa banlieue
4 sur 5 étoiles

Il se murmurait que le concert de Paul McCartney à l'U Arena de l'an dernier serait le dernier de sa carrière en France. Et puis Sir Paul a décidé de repartir pour un tour avec quatre dates estivales dans l'Hexagone, dont un nouveau passage à Nanterre. Si l'on devrait entendre des titres de son dernier album Egypt Station, on ira surtout à la U Arena pour entendre les classiques. Parce qu’assister à un concert de Paul McCartney aujourd’hui, c’est un peu comme assister à un cours d’histoire : ça peut parfois être barbant et redondant mais on a tout de même la sensation d'en sortir un peu moins con.

10
© Tyler the Creator
Musique, Rap, hip-hop et R&B

Tyler, The Creator

Le Zénith, La Villette

Dans le terrible langage managérial de notre époque, Odd Future a été ce qu'on appelle une pépinière de talents. Du collectif californien sont ainsi issus des artistes comme Frank Ocean, Earl Sweatshirt, Hodgy Beat... Et Tyler, The Creator, à n'en pas douter le plus secoué d'entre tous. Revenu avec IGOR au printemps dernier, l'homme au(x) gros caractère(s) a tout simplement sorti l'un des albums majuscules de l'époque. L'EARFQUAKE Tyler, The Creator passe en concert à Paris début juin, pensez bien à coiffer votre perruque blonde.  

Advertising
11
© DR
Musique, Funk, soul et disco

George Benson

Olympia, Chaussée-d'Antin
4 sur 5 étoiles

George Benson est une des figures essentielles de la scène jazz/soul/funk des cinquante dernières années. Compagnon de route de Miles Davis pendant les années 1970, il a explosé et acquis sa notoriété grâce à des albums tels que Give Me the Night, produit par Quincy Jones. Et paraît-il que les concerts de ce prodige de la guitare valent encore le détour. La fameuse fontaine de jouvence.  

12
Thee Oh Sees
© Raw Journey
Musique, Rock et rock indé

Oh Sees

Cabaret Sauvage, La Villette

Deux ans jour pour jour après la révélation de l'affaire Benalla, la France va de nouveau être saoulée de coups. Sauf que cette fois-ci, elle va les encaisser avec plaisir. Le 18 juillet, les Oh Sees, groupe gourou de la scène rock mondiale, reviennent foutre le boxon à Paris, dans le très bien nommé Cabaret sauvage. Car voir Oh Sees en concert est une expérience, tant psychique que physique. 

Advertising
13
Dinos
© Dinos
Musique, Rap, hip-hop et R&B

Dinos

Le Zénith, La Villette

Le petit Dinos Punchlinovic de Rap Contenders a bien grandi. Après avoir rempli jusqu'à ras bord la Cigale et l'Olympia, Dinos va s'attaquer au Zénith en mai 2021. S'il a longtemps œuvré à son premier album Imany, finalement sorti en avril 2018, le rappeur de La Courneuve est déjà de retour sur le ring avec Taciturne. La patte Dinos s'est encore affinée, entre textes toujours ciselés souvent sombres et productions épurées au possible.

Et après les meilleurs concerts à Paris...

Macki Music Festival © Remy Golinelli
Musique, Musique du monde

Les festivals de musique à Paris

Chaque saison a ses événements, plus ou moins champêtres, plus ou moins grands, mais tous bien décidés à nous ramener d'excellents artistes sur la région parisienne. La liste est longue, et il y en a pour tous les goûts. Suivez le guide !

Advertising
Advertising