Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Paris International Festival Of Psychedelic Music : quoi de neuf pour 2017 ?

Paris International Festival Of Psychedelic Music : quoi de neuf pour 2017 ?

Du nouveau du côté du Psyché !

Paris Psych Paris © DR
Par Jenny Stampa |
Advertising

Le Paris International Festival of Psychedelic Music, le plus grand rassemblement de cheveux longs, t-shirts tie & dye et pupilles dilatées de France, est de retour pour notre plus grand plaisir les 3, 4 et 5 mars. On se souvient encore, sans efforts, de la belle mais pluvieuse édition de l'an passé, les concerts de Temples, Jacco Gardner et les projections ciné de l'hallucinant Kenneth Anger en marge du festival, rendues possible grâce à la collaboration avec Potemkine. Un élégant troisième opus donc pour le Psyché Fest qui avait pris ses quartiers loin de Paris à la Ferme du Buisson... malheureusement terni par les aléas des pannes de RER. Pour cette quatrième année, c'est donc : retour à Paris avec une prog aux petits oignons mêlant, entre autres, les Dandy Warhols, The KVB, L.A. Witch, Fai Baba, Traams, Mountain Bike ou encore You Stay Strange... Et une carte blanche confiée à l'ensorcelante Tess Parks. Plus qu'un mois pour vous mettre à la page, relire les 'Portes de la Perception', regarder 'Dig!' ou tout simplement rien foutre et acheter vos billets.

Quoi ? Paris International Festival Of Psychedelic Music
Où ? Trabendo et Cigale
Quand ? Du 3 au 5 mars 2017
Combien ? Pass Trabendo 1 jour à 33 €, 2 jours à 59 €. Pass Cigale à 31 € (debout) ou 44 € (assis), en vente ici

Voir tous les festivals de l'hiver

Alors quoi de neuf en 2017 ?

© Alain Bib

Premièrement, pour cette édition, vous porterez des pulls en laine et non des shorts ou des robes d'été puisque les trois jours de festival ont été avancés au mois de Mars (3, 4 et 5 mars). Ça tombe bien, on n'aura plus de raisons de se plaindre de la quasi-absence de festivals en période hivernale et des choix cornéliens à opérer à l'arrivée de l'été.

Deuxièmement le Paris Psych Fest retrouvera Paris, la seule, l'unique, et ses salles de concert qui transpirent le rock. Le Trabendo, tout d'abord, verra un public bigarré arpenter pendant deux jours (le 3 et le 4) son plancher et sa terrasse bien plantée. Et pour finir en beauté, le troisième jour, on se dirigera vers les élégants balcons de la Cigale pour un closing à la hauteur de l'événement.

Troisièmement, cette année, la carte blanche sera confiée à la Canadienne Tess Parks. On a découvert ce joli minois velvetien (sorte de réminiscence de Nico en brune) et cette voix susurrante à la Kendra Smith (Mazzy Star) en plus abîmée, lors de sa collaboration avec Anton Newcombe sur le merveilleux album 'I Declare Nothing' (2015). La jeune égérie nous entraînera dans son univers psyché et dans ses rêveries, entre concerts, expos et projections.

Et côté concerts ?

© Hellena BURCHARD

© Hellena BURCHARD

Vendredi, on débutera les hostilités avec notre grand coup de cœur de la soirée, The KVB et leur shoegaze sombre et mordante. On se déchainera ensuite sur le post-punk endiablé de Traams ou sur le garage-surf des Mountain Bike. Côté révélations, on ne ratera pas Noir Boy George, ses synthés dégueux et sa prose légèrement badante, ni le rock craspouille et mélancolique de Bryan's Magic Tears. Aux platines, Fils de Vénus et la Mverte.

Samedi, vous pourrez écouter la branlette space-rock-progressif-électrique-free-jazz de Gong, qui jouera quelques titres exhumés de leur quarantaine d'albums... Ou vous pourrez aussi attendre au bar l'arrivée de la dream pop de Fai Baba, les guitares saturées des meufs d'L.A. Witch et les expérimentations synthético-lol de Faire. Egalement présents, le Villejuif Underground, Biche, et les DJ sets d'Eric Stil et Topper Harley.

Dimanche, on attendra de pied ferme les légendaires Dandy Warhols, accompagnés de la bassiste Zia McCabe qui a prouvé, à l'instar de Kim Deal des Pixies, que les filles savent (bien) jouer de la guitare. Ils présenteront leur dernier (et très réussi) album 'Distortland'. Le même soir, on dérivera lentement sur les échos tripés de You Say Strange, mais on décidera clairement de devenir végétarien en écoutant Cannibale. Question de goût, nous direz-vous.



Et aussi...

Advertising
club
© Jacob Khrist
Clubbing

Guide des clubs parisiens

Petit guide répertoriant tous les terrains de jeu possibles, que vous ayez des envies de musique de qualité ou tout simplement d’un endroit où vous défouler les jambes et le gosier.

Advertising