1 J'aime
Epingler

We Love Green 2016

Du 4 au 5 juin 2016 au bois de Vincennes

© Pascal Montary

Depuis 2011, le festival We Love Green propose aux Parisiens de passer deux jours sur l'herbe du parc de Bagatelle. Mais cette année, le festival pose ses bagages dans un lieu différent, le magnifique bois de Vincennes. Sur des scènes alimentées en énergie solaire et éolienne, des artistes de différents horizons défileront du 4 au 5 juin, entre électro, rock, pop ou hip-hop. En plus du changement de lieu, We Love Green 2016 propose un tas de nouvelles choses. Time Out a eu envie de faire le point sur cet événement colossal, probablement l’un des plus attendus des Parisiens cet été. 

1. La folie des grandeurs

Crédit image © Yulya Shadrinsky

En partant sur le bois de Vincennes, le festival voit sa capacité doubler. Plus d’espace, plus de stands, une scénographie encore plus présente et de plus grands artistes. We Love Green attend beaucoup de monde, si bien qu’il propose un package avec camping sur les bords de Marne. Et pour attirer les foules, rien de mieux qu’une programmation bien clinquante. D’abord l’annonce de l’icône du rock dit alternatif PJ Harvey, artiste britannique qui devrait attirer bon nombre de fidèles admirateurs. Erotique et cultissime, l’invitée privilégiée viendra présenter son très engagé dernier album ‘The Hope Six Demolition Project’ dont les trois premiers titres parcourent déjà la toile. Deuxième gros nom, celui des géniaux LCD Soundsystem, que l’on pensait ne jamais revoir monter sur scène depuis leur ultime concert en 2011 au Madison Square Garden. Et comme dirait La Poste : « Ça pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle. » Mais si le festival voit les choses en grand, il nous fait tout autant plaisir avec des artistes certes plus petits mais classieux comme la merveilleuse chanteuse soul Fatima (protégée de Floating Points également présent ce jour-là) accompagnée sur scène de The Eglo Live Band, ou Dave Harrington, moitié du groupe Darkside (partenaire de Nicolas Jaar présent l’an dernier), mais aussi avec le très élégant Son Little et son rhythm & blues sensible, ou encore les rockeurs excentriques de The Fat White Family ou psychédéliques de The Limiñanas. On est d'ailleurs un peu déçus du côté hip-hop (on parle ici de PNL ou Fetty Wap) qui certes cartonnent sur Youtube mais manquent franchement de musicalité. Peut-être que l'on est tout simplement trop vieux pour apprécier le “trap’n’b” (carrément), mais on aurait préféré retrouver la qualité d’un Joey Bada$$ ou d'un Earl Sweatshirt, tous deux programmés les années précédentes. 

2. Un parti pris + électro

Crédit image © Yulya Shadrinsky

Les musiques électroniques se popularisent et We Love Green l'a bien compris ! Les programmateurs ont donc mis le paquet de ce côté-là, aussi bien avec des choses assez pop comme Hot Chip, qu’avec des sonorités plus vaporeuses comme celles du live de l’Anglais Floating Points accompagné de son orchestre ou le poétique James Blake. Le festival ne néglige pas non plus les artistes plus house, avec des pointures comme la survoltée Shanti Celeste ou le mélancolique Fatima Yamaha, ni même les projets plus expérimentaux comme Holly Herndon ou Amon Tobin, ou encore le très bon et singulier Jacques et sa techno bidouillée avec des objets de tous les jours. Mais ce n’est pas tout ! Pour la première fois, le festival invite un club à prendre ses quartiers sur le site. Et c’est le Badaboum qui viendra planter un village fait de tentes et caravanes au cœur du festival sous le nom de LALALAND. Sous un grand chapiteau, le club a programmé ses artistes phares : AmeMatthew DearAxel BomanAcid Pauli, Session VictimLes Fils du Calvaire et Masomenos. Très joli programme donc pour les amoureux de la piste de danse, qui pourront bouger pieds nus sur l'herbe du parc.

3. Du vert, encore du vert

Crédit image © Pascal Montary

N’oublions pas que We Love Green, c'est aussi un festival pensé de façon écologique. Après un appel à projets, de jeunes artistes ont été retenus pour habiller le bois de Vincennes d'œuvres végétales et d'une scénographie établie avec des constructions 100 % naturelles. Un think tank avec des conférences, des débats, des tables rondes de militants engagés, de professionnels, de dirigeants d'ONG viendra soulever le dialogue engagé du festival.

Et pour prendre des forces entre deux concerts : des stands gourmands régaleront les papilles. Egalement sélectionnés grâce à un appel à projets, des restaurateurs favorisant les produits bio, locaux et récoltés par des associations de réinsertion seront présents sur le site. 


[CONCOURS] Gagnez vos pass pour We Love Green

+ de festivals

Les festivals de musique à Paris

Ca n'arrête jamais ! Non, l'été n'est plus la seule saison où l'on peut s'en mettre plein les oreilles. Chacune a ses événements, plus ou moins champêtres, plus ou moins grands, mais tous bien décidés à nous ramener d'excellents artistes sur la région parisienne. Pour vous aider à y voir plus clair, Time Out passe en revue les festivals qui se déroulent dans notre chère capitale. Weather, Villette Sonique, Jazz à Saint-Germain, Rock en Seine, The Peacock Society... La liste est longue, et il y en a pour tous les goûts. Suivez le guide !

En savoir plus
Par Lorraine Grangette

Commentaires

0 comments