1 J'aime
Epingler

48h à Paris

Deux jours pour sortir des sentiers battus avec Time Out et Airbnb

© Virginia Rollison
Rue Crémieux

Vos potes scandinaves débarquent à Paris pour le week-end ? Bon pas de panique, vous savez déjà qu'il y a la tour Eiffel à grimper, le Louvre à visiter et le Flore à éviter. Mais pour pimenter vos deux jours parisiens, faites vos adieux aux lieux touristiques, prenez les chemins de traverse. La capitale cache dans ses ruelles pavées de nombreux trésors, des boutiques pleines de cachet, de jolies cantines, des bars planqués et des squares aussi fleuris qu'un jardin botanique. La ville lumière brille de mille feux, la preuve en dix adresses bien choisies. 

Pensez à cliquer sur la flèche pour dérouler le diaporama. 

10 idées de sorties à Paris

1
Pause sucrée à La Chambre aux Oiseaux
© EP / Time Out Paris
1/10

Pause sucrée à La Chambre aux Oiseaux

Véritable secret de Polichinelle, la Chambre aux Oiseaux est devenu en à peine quelques mois le resto repère du canal Saint-Martin. A tel point qu’il faut réserver une semaine en avance pour pouvoir goûter à leur brunch. Alors quoi, la petite cantine d’Hervé Labarre et Léna Balacco vaut-elle vraiment l’engouement suscité ? Assurément. D’abord parce que l’on s’y sent comme dans le salon de notre grand-mère, vaisselle en porcelaine, papier peint à fleurs rose, et gros fauteuils. Puis parce que les mets proposés y sont à la fois parfumés et onctueux. Pour preuve ce tiramisu de fruits rouges, crémeux à souhait, sucré comme il faut, et coiffé de groseilles, de framboises et de mûres. Vous salivez déjà ? Normal.
> 48 rue Bichat, 10e 

En savoir plus
10e arrondissement
2
Shopping mélomane chez Walrus
2/10

Shopping mélomane chez Walrus

Quoi de mieux qu’un bar pour faire rimer « LP » et « convivialité » (ah, that french accent) ? Et à en juger le résultat, tout ça a l’air en bonne voie. D’abord grâce à ce bel espace et cette déco chatoyante, rétro comme il faut avec son comptoir dallé noir et blanc, ses tables et chaises dépareillées de brocante et ses luminaires aux airs de lustres modernes. Du grand art, comme cette sélection de disques sacrément (trop ?) pointue, en cours de révision lors de notre passage, privilégiant le rock, l’indé forcément. Et puis le Walrus, c’est avant tout un lieu de vie, avec des showcases et des gens comme vous et moi qui viennent y boire des boissons sélectionnées (bière artisanale, club maté, fritz kola…), parler musique et surtout en écouter, dans ces chouettes cabines téléphoniques/jukebox à casque près de l’entrée.
> 34 ter rue de Dunkerque, 10e

En savoir plus
Gare du Nord/ Gare de l'Est
3
Musarder du côté du Square Montsouris
3/10

Musarder du côté du Square Montsouris

La rue pavée square Montsouris, située dans le quartier du parc Montsouris (dont elle tire son nom), est pentue et bordée de jolies petites maisons. Construites dans l'entre-deux-guerres dans un style art nouveau voire art déco, elles sont connues pour avoir accueilli des peintres célèbres (Roger Bissière, Nicolas Wacker ainsi que Tsugouharu Foujita). Cette rue est un véritable poumon vert de la capitale, plus intimiste que son grand frère le parc Montsouris. Il se dégage de ce quartier une atmosphère apaisante, et ce n'est pas le peintre que nous avons rencontré qui dirait le contraire.
> Square Montsouris, 14e 

En savoir plus
Par Elsa Pereira
4
S'ouvrir l'appétit à la Cantine du Troquet
© Time Out / Oliver Knight
4/10

S'ouvrir l'appétit à la Cantine du Troquet

C’est le Sud-Ouest en plein cœur du 14e arrondissement. La cantine de Christian Etchebest est chaleureuse, abordable, gourmande et délicieuse.Christian Etchebest avait déjà ouvert il y a quelques années le Troquet, un bistrot basque couru de la rive gauche de Paris, voici maintenant sa « cantine ».  Pas de réservation, on n’oubliera pas de montrer le bout de son nez assez tôt si on vient en groupe, pas de carte fixe non plus. Il faut choisir ses plats à partir d’un grand tableau noir mural, signe qu’on est à l’école du bon goût.
> 101 rue de l'Ouest, 14e  

En savoir plus
Plaisance
5
Echappée cinéphile à la Pagode
Time Out
5/10

Echappée cinéphile à la Pagode

Pourquoi ne pas arriver quelques minutes avant le début de votre séance et profiter de ce trou de verdure parisien pour boire un jus de fruits dans un décor japonisant ? Car si la Pagode est une excellente salle de cinéma, elle est surtout un superbe lieu rêvé par François-Emile Morin (alors directeur du Bon Marché) pour sa femme, passionnée par l’Extrême-Orient. Une délicate attention qui n’évite pas le coup de théâtre : avant même que le monument soit inauguré, l’épouse quittait le nid. Il faudra attendre 1931 pour que la Pagode transforme son salon en une salle de projection. Elle devient alors le premier et seul cinéma du chic 7e arrondissement. 
> 57 bis rue de Babylone, 7e 

En savoir plus
Sud-Ouest de Paris
6
Cure de caféine chez Blackburn Coffee
6/10

Cure de caféine chez Blackburn Coffee

Un nouveau coffee shop dans le 10e arrondissement ? On aurait presque envie de passer l’info sous silence, tant ce genre de lieux, cools et caféïnés, se sont mis à pousser comme des champignons dans ce coin-là. Mais ce serait une véritable erreur de ne pas s’arrêter sur le Blackburn. Dans un décor tout frais, qui reprend en les saupoudrant d’humour les bonnes tendances du moment, une fine équipe envoie des jus de fruits pressés, des assiettes vertes et gourmandes, des belles tasses de café et des pâtisseries maison.
> 52 rue du Faubourg Saint-Martin, 10e

En savoir plus
Château d'Eau
7
Boulimie de shopping chez Merci
Jessica Orchard
7/10

Boulimie de shopping chez Merci

Dans un bâtiment inondé de lumière, au fond d'une cour de la rue Beaumarchais, ‘Merci’ réunit une panoplie de grands stylistes et designers. D’Isabel Marant à Stella McCartney, les créateurs y proposent leurs collections et accessoires tout en refusant leur marge commerciale, pour la bonne cause.Un conseil pour visiter ‘Merci’ : pénétrez d’abord par le café “littéraire”,  prenez-y une pause gourmande, sirotez un jus pressé, laissez flâner votre regard parmi les murs de livres, lisez-en un si vous en avez le temps. Ou bien entrez directement par la cour — premier décor : une “oh, so classy(que)” Austin Mini rouge tomate — pour accéder aux différents espaces et saynètes du hall tentaculaire. 
> 111 boulevard Beaumarchais, 3e

En savoir plus
3e arrondissement
8
Promenade culturelle dans les galeries du Nord parisien
8/10

Promenade culturelle dans les galeries du Nord parisien

Du glorieux passé artistique de Montmartre, il ne reste pas que le goût douteux des peintres de la place du Tertre et les reliques lubriques du musée de l'Erotisme. Comme les quartiers en pleine mutation qu'il habite, l'art du nord parisien se cherche, se transforme, se réinvente. L'arrivée du Centquatre en 2008 a tôt fait de remuer les esprits, encourageant la déferlante de propositions artistiques qui sévit depuis peu dans les 10e, 18e et 19e arrondissements de la capitale. Galeries dédiées corps et âme à la toute jeune création et lieux industriels réaménagés en espaces d'exposition ont commencé à semer du culot autour de la butte, amenant avec eux une approche nouvelle de la création actuelle. Adieu les « white cubes » froids et immaculés calqués sur le modèle des galeries du Marais - de ce côté de Paris, l'art contemporain n'hésite pas à prendre des risques, à rentrer dans le lard et à cultiver un esprit joyeusement débridé.

En savoir plus
9
Apéro au bord du canal à la Paname Brewing Company
9/10

Apéro au bord du canal à la Paname Brewing Company

Inaugurée le 5 juin, cette nouvelle adresse baignée de soleil brasse la bière les pieds quasiment dans l'eau. Les yeux rivés sur les petites cuves qui trônent au fond du bar, on se laisse alors tenter par une bien fraîche Œil de Biche, une Pale Ale à 4,6 % brassée façon west coast avec du « houblon fruité et résineux » (en bouteille 5,50 €) ou une Casque d'Or, fine et dorée à 4 € le demi. Un breuvage que l'on sirote en fin de journée entouré de ses collègues de bureau et avec une vue imprenable sur le bassin.
> 41 quai de la Loire, 19e

En savoir plus
Bassin de la Villette
10
Pousser les portes du Carmen
10/10

Pousser les portes du Carmen

Plafonds immenses aux fresques moulées, colonnades sculptées, lustres en cristal scintillants, miroirs gigantesques sont là pour rappeler le faste de l'époque. Le propriétaire de ce bar très select a laissé carte blanche au décorateur Antoine Plateau pour sublimer le mobilier décadent d'origine : lits dans les salons, cage dorée surélevée, fauteuils Renaissance, velours rouge omniprésent... La programmation d’un tel lieu est logiquement pointue : performances artistiques, DJ sets, concerts acoustiques… Le barman propose une carte de cocktails créatifs onéreux, mais rien n’est trop cher ici. 
> 34 rue Duperré, 9e

En savoir plus
9e arrondissement

Où séjourner ? Notre sélection de logements Airbnb

Advertising

Commentaires

0 comments