0 J'aime
Epingler

Le Parisien de la semaine : Mark

Nos voisins les Parisiens

Rencontré dans sa boutique au 11 rue Saint-Sabin, dans le 11e arrondissement.

Si vous êtes amateur de rock (garage, punk ou autre) et suivez l'actualité des groupes parisiens, le visage de Mark vous dira sûrement quelque chose. D'abord parce qu'il officie depuis douze ans comme batteur dans le groupe Frustration, un « groupe de potes » avant tout, aux influences post-punk et new wave. Aussi parce qu'il gère en parallèle la boutique de disques Born Bad près de Bastille (du même nom que le label tout aussi réputé dans le milieu, dénicheur de talents comme Cheveu, Magnetix ou La Femme) qui a fêté ses 15 ans en 2014.

Ses clients ? Des passionnés et quelquefois des têtes connues comme Jarvis Cocker, le chanteur de Pulp qui habite le coin, ou encore Etienne Daho. Les groupes viennent y faire un tour et chiner après avoir fait leur balance à la Mécanique Ondulatoire. « C’est le passage obligatoire pour la scène garage de Paris. » Sa vie d’artiste et de disquaire lui laisse peu de temps, mais il trouve toujours un créneau pour sortir dans Bastille, son quartier de prédilection. 

Des tables et zincs sympas à nous conseiller ?

Ses bars préférés :

Ses bars préférés :

Lone Palm : « C’est rue Keller, là où on avait notre première boutique avant de déménager ici (rue Saint-Sabin). Donc on s’y rendait très souvent le vendredi soir pour prendre l’apéro. C’est un bar à cocktails à l’américaine, vraiment typique des années 1950. Une très bonne sélection de cocktails, et la déco est terrible. Je connais bien le gars qui tient le bar puisqu’il a été employé à Born Bad. L’ambiance est cool donc, et il m’arrive de passer des disques du label. »

Tiki Lounge : « J'aime beaucoup leur univers ; là aussi c'est un bar à cocktails autour du rhum avec une superbe déco. Pas mal de gens du milieu, des connaissances à moi passent des vinyles. Quelques groupes font des concerts également. Bref, une très bonne adresse vers République ! »

Le Rochelle : « Encore un bar tenu par un pote qui s'est ouvert il y a moins d’un an, pas très loin du Tikki Lounge, c’est aussi la raison pour laquelle j’y vais. Mais en dehors de ça, c’est une ambiance rock 'n' roll assez cool. Ils font à manger le midi et bar le soir. »

Ses restos préférés :

Ses restos préférés :

• Café de l’Industrie : « Ce n'est pas de la grande gastronomie mais c’est pas cher. Et ça marche bien, ils ont toujours du monde donc ce n’est pas pour rien. La déco est de style colonial avec de jolis tableaux, des plantes… J’y vais régulièrement parce que c’est grand, et il y a de la place pour les groupes. »

• La Briciola : « De très très bonnes pizzas pour un restaurant italien familial authentique. C’est la meilleure pizzeria des environs, parce qu'ici il n’y a pas grand-chose en matière de bonnes pizzas ! »

Des scènes à tester ?

Ses salles de concerts et un festival :

Ses salles de concerts et un festival :

La Mécanique Ondulatoire : « C’est un peu comme à la maison pour moi, je connais bien le programmateur et l’équipe en général. Il y a toujours plein de bons groupes de la scène française et internationale qui y passent, et comme c’est juste à côté de la boutique, c’est pratique. C’est le repaire où je suis le plus souvent.

Lorsqu’on a débuté avec le groupe, on a joué là-bas. La salle a une capacité de 150 personnes et on commençait un peu à buzzer à l’époque, autant dire que c’était l’émeute.

Sinon il y a des concerts toute la semaine, plus ou moins garage, punk, rock'n'roll. Le week-end, il y a vraiment beaucoup de monde, c’est très étudiant. On va dire qu’ils ont deux publics : un public d’amateurs qui vient surtout pour les concerts, et un autre plus jeune, des fêtards qui viennent boire des coups et profiter de l’ambiance rock'n'roll mais qui ne descend pas forcément voir les lives. » 

La Maroquinerie : « Ma salle préférée pour les concerts ou pour se produire sur scène. L’endroit a une capacité d’accueil de 500 personnes, la fosse est disposée comme dans une arène autour de la scène et l’acoustique est très bonne. J’y vais quand un groupe que j’aime fait un concert, et comme il y a une bonne programmation, je m’y rends souvent. » 

Villette Sonique : « Je vais y passer tout le week-end car la programmation, là aussi, est superbe. Beaucoup de groupes Born Bad vont y jouer en plus. Il y aura des concerts dans la grande halle de la Villette ainsi qu'en plein air, qui eux seront gratuits, donc c’est assez cool. Comme dimanche il fait beau, j’y passerai en famille je pense. »

Ses boutiques et friperies préférées

Librairie La Manœuvre : « Une librairie très pointue avec un peu tous les styles. Ca va des livres d’art aux livres de musique en passant par de la bande dessinée. Comme je suis parti en vacances récemment, j’ai eu le temps de lire et je conseille le dernier bouquin de Virginie Despentes ‘Vernon Subutex’, ça m’a vraiment bien botté, en plus c’est l’histoire d’un disquaire donc forcément… » 

Adöm : « Ils ont deux boutiques l’une en face de l’autre. Une pour les hommes, l’autre pour les femmes. J’aime bien tout ce qui est vintage des années 1950-1960 et ils ont une bonne sélection de chaussures, chemises et pantalons… Ce n’est pas trop cher. »

Born Bad Retro Clothing : « C’est du vintage avec un peu de fripes mais surtout du neuf, ce qui est rare. On trouve des robes de pin-up typiques des années 1950 ou 1960, des magazines sur la culture custom de bagnoles américaines… »

• Come on Eileen : « La sélection est un peu plus haut de gamme donc plus chère. Je suis pas du genre à acheter des vêtements d’occasion à 100 € mais on y trouve de belles pièces. C’est rétro, années 1940-1950. »

Tous les bons plans de nos Parisiens

Nos voisins les Parisiens Chaque semaine, Time Out vous propose de découvrir un portrait de Parisien rencontré dans la rue à travers ses sorties culturelles, ses coups de cœur culinaire, bref : ses bonnes adresses.

En savoir plus

Commentaires

0 comments