Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Brasserie Bellanger

Brasserie Bellanger

Restaurants, Brasserie SoPi (South Pigalle)
3 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
1/3
© Alice Santini
2/3
© Charles Perez (Victor & Charly)
3/3
© Charles Perez (Victor & Charly)

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Le revival pimpant de la brasserie... Pas aussi low cost qu'on croit.

Pour qui ? Les handicapés de la cuisine ménagère
Plat culte ? Les frites maison, une fois, deux fois, sais-tu ?

Partant de l'adage « c’est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes », on assiste à un revival des plats de mémé un peu partout à Paris : Bouillon PigalleMamie, Chartier Montparnasse, Julien... Qui s'enfoncent direct dans le ventre mou des quadras, babas de cette audace ! Derniers venus, à un quai de la gare du Nord ? Victor et Charly, les deux tauliers qui nous verrouillent à grands coups de pépites artisanales une courte carte de recettes qu'ils auraient héritées de leur arrière-arrière-grand-tante !

En coin de rue avec terrasse, une enseigne vermillon d'estaminet bruxellois, plaquée sur façade vert absinthe, préambule à un intérieur baroque-and-roll (fausses plantes suspendues, papier peint, éclairages globe, miroirs, marbre, poteries d'Anduze, etc.). Le tout ceinturant une cuisine en live. On pardonnera à ces néophytes de la brasserie l'œuf mayo annoncé à 1 € avant l'ouverture et passé à 2 €. Et la revendication de l'originalité de la saucisse au couteau de Conquet... à l'œuvre depuis plus de quarante ans chez tous les Aveyronno-Arvernes de la capitale. 

Fourchette en pogne, on attaque les « rillettes à la louche » de Mamie Bellanger (en fait, deux cuillères moulées) : des rillettes à la volaille de Bourgogne, confites chaque nuit à la graisse de canard, franches de goût, mais sans sel (7 €). Même régime, destiné aux hypertendus, pour la viande de bœuf bourguignon (14 €, mijoté douze heures, pourquoi donc, puisque trois quatre heures suffisent), heureusement pulsé par une sauce (trop courte) très sapide, et escortée, à notre demande, de sublissimes frites maison. Côté jaja, une sélection de vins encore en gestation : vacqueyras rosé de la Monardière ou touraine rouge de Ricard (5-7 € au verre), rhône des Vignerons d'Estézargues à 26 € et cornas de Matthieu Barret à 130 €. 

Chou blanc ? Pas tout à fait : ceux, pralinés, du Paris-Brest (7 €) valent le détour.

Par Gérald Franklin

Publié :

Infos

Adresse 140, rue du Faubourg-Poissonnière
Paris
75010
Transport Métro : Gare du Nord, Barbès.
Prix 26-36 €
Contact
Heures d'ouverture Tous les jours, de midi à minuit. Service restaurant de 12h à 14h30 et 19h30 à 23h.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis (1)

5 sur 5 étoiles
LiveReviews|1
2 people listening

Votre article m'ayant intriguée, passage à la Brasserie obligé ; Très agréablement surprise par un univers tendance mais confortable, usant des codes de brasseries traditionnelles parisiennes et de la déco actuelle. Nous y avons TRES bien mangé, de l'entrée (charcuterie) au dessert (maintenant célèbre Paris-Brest) en passant par le plat (pêche du jour, c'était excellent). L'accueil a été top et efficace. Merci pour cette adresse !