Uma Nota

Restaurants, Brésilien Sentier
Recommandé
5 sur 5 étoiles
4 sur 5 étoiles
(2Appréciations)
1/5
© Uma Nota
2/5
© Uma Nota
3/5
© Uma Nota
4/5
© Uma Nota
5/5
© Uma Nota

Street-food nippo-brésilienne et cocktails extra.

Pour qui ? Les amoureux du poisson, cru ou cuit, ayant la street food partageuse et voyageuse.
Plat culte ? 
Le Robalo assado em folha de bananeira : un bar (de ligne, bravo !) entier, cuit à la perfection en feuille de bananier, avec farofa de manioc et banane frite.

De vrais bons Brésiliens à Paris, ça court pas les rues. Soyons francs : quand on l’a vu débarquer, ce paquebot ancré en plein Sentier, on s’attendait au mieux à une cantine bigmammaïsé, au pire à un ersatz totalement foiré de l’original hong-kongais. Déco mi-indus mi-végétale déclinant l’osier et le rotin, resto sur deux niveaux dans l’esprit des bars à samba, avec un escalier bariolé aux 2000 carreaux de faïence, clin d’œil au Selaron de Rio… 

Justement, tiens : ses marches se transforment en gradins où l’on sirote un cocktail le temps qu’une table se libère. Et c’est la première chose qu’on se dit : voilà enfin une bonne caïpi, réalisée par une ex de la Candelaria. De la classique cachaça/citron vert (8,50 €) à la version Maracuja (9,50 €), où le fruit de la passion amène une acidité bien maîtrisée, c’est nickel, bien dosé en alcool et nettement moins sucré que les désolantes mixtures qu’on boit/voit souvent.

Quelques minutes plus tard, on nous installe face aux baies vitrées s’ouvrant complètement sur la rue, bouffée d’air frais bienvenue. Les baguettes ne trompent pas : ici, on déguste la fameuse cuisine Nikkei, née dans les années 20 à Sāo Paulo, fusion inventée par des immigrés nippons travaillant dans la culture du café brésilien. Ca donne : trois coxinhas -délicieuses croquettes de poulet et gombo, avec sauce piment maison qui arrache (8 €) ; un ceviche Goa fait minute, admirable de précision dans les assaisonnements et le respect du produit : poisson blanc, calamar, crevette, coriandre, oignon rouge, curry et lait de coco (13 €) ; et brochettes yakitori-style au bœuf, servies par deux (9 €) et cuites à la perfection -saignantes et tendrissimes- sur charbon japonais Binchotan.

Peut-on monter encore d’un cran ? Oui : robalo assado em folha de bananeira -bar (de ligne, bravo !), entier, cuit en feuille de banane, avec farofa de manioc et banane frite (22 €). Et cette succulente et ô combien addictive mousse au chocolat 70%, relevée à la cachaça, avec petit dés de kiwi, ananas et fraises fraîches (10 €). Texture superbe, dinguerie d’équilibre… Bref, tout est bluffant.

Par Tina Meyer

Publié :

Nom du lieu Uma Nota
Contact
Adresse 86 Rue Réaumur
Paris-2E-Arrondissement
75002
Heures d'ouverture En attendant le 12 septembre (ouverture officielle), le resto n’ouvre que pour le dîner, tous les jours de 18h30 à 23h.
Transport Metro : Réaumur-Sébastopol
Prix Bouchées 7-10,50 €. Yakitori (brochettes, par 2) : 6-9 €. Salades 9-13 €. Ceviches et tiraditos 10,50-13 €. Plats chauds 16-27 €. Desserts 6-10 €. Cocktails 8,50-12 €. Whiskies japonais 7-33 € (50 ml). Bières 5-7 € (330 ml). Vins : verres 4-7,50 €; bouteilles 19-90 €.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Static map showing venue location

Average User Rating

4 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:1
  • 4 star:0
  • 3 star:1
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|2
1 person listening

Les caipirinhas sont délicieuses! Tout est à partager, ça fait du bien ! Et les marches à l’entrée pour chiller, j’y retourne pour sûr !


Le restaurant est bon mais par contre je modifierais la fourchette de prix si j'étais vous car les prix sont assez elevés pour ce qu'on a dans l'assiette.

Les cocktail sont petits pour ce qu'il y a a boire et ils mettent beaucoup de glaçons.

J'en ai eu pour 56€ à 2 donc certes pas cher en soi mais j'avais faim en sortant.