Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les 10 quartiers les plus cool au monde

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez bien les horaires avant de vous de déplacer.

© Courtesy Bussey Rooftop Bar
© Courtesy Bussey Rooftop Bar

Les 10 quartiers les plus cool au monde

Envie de vous échapper de Paris ? Voici les 10 meilleurs quartiers (et villes) du moment.

Par James Manning et La Rédaction
Advertising

Aujourd’hui, c’est devenu hyperfacile, quand on voyage, de vivre la ville comme un habitant et non comme un touriste : on loue des maisons plutôt que des chambres d'hôtel, on ne se perd plus (merci Google Maps), on peut appeler un taxi n’importe où et traduire n'importe quelle langue en quelques secondes. Encore faut-il choisir le bon quartier. LE quartier du moment. Pas facile, dans les plus grandes villes du globe, de sortir des sentiers touristiques pour découvrir les spots où les citadins avertis se retrouvent. Pourtant, c'est précisément ce que nous avons fait pour établir cette liste épique des 10 quartiers du moment les plus cool au monde.

Dans le cadre de notre enquête Time Out 2019, nous avons sondé plus de 27 000 lecteurs du monde entier pour savoir quels étaient les meilleurs quartiers, les plus branchés, mais aussi les plus sous-estimés de leur ville. Puis nous avons confronté ces résultats avec notre panel d’experts - les journalistes de chaque rédaction Time Out dans le monde, qui connaissent leur ville comme leur poche. A chacun, nous avons demandé d'identifier le quartier précis qui suscite le plus d'intérêt à l'heure actuelle.

Tout, tout, on voulait tout savoir : où se concentrent les nouveaux spots ? Le commun des mortels peut-il encore se permettre d'y vivre ? Est-ce un lieu où les touristes peuvent découvrir le meilleur de l'art, de la culture, des restos et bars ? Et, le plus important : a-t-on le sentiment d'être dans un quartier en pleine ascension ? S'ensuivit un débat passionné, pour classer chacun de ces quartiers par rapport à 49 autres aux quatre coins du globe. Ce qui nous a permis d’arriver à cette liste définitive des quartiers les plus cool de la planète à l'heure actuelle.

Vous avez visité l'un de ces meilleurs quartiers ? Racontez-nous ça en photo sur Instagram en taguant @TimeOutEverywhere et en utilisant le hashtag #50nabes.

RECOMMANDÉ : consultez notre dossier des 50 meilleures choses à faire dans le monde.

Les 10 meilleurs quartiers à visiter en 2019

© Zof / Creative Film Production
© Zof / Creative Film Production

1. Arroios, Lisbonne

Dans le quartier multiculturel d'Arroios, à Lisbonne, nouveauté et classicisme coexistent dans un joyeux et fascinant bordel. Le long de l'avenue Almirante Reis et ses affluents, vous pouvez en prendre plein les mirettes avec des galeries en plein air, comme ce terrain de basket-ball (Campo Mártires da Pátria), récemment réinventé par le street artiste Akacorleone. Vous pouvez déguster des saveurs des quatre coins du monde : Grande Palácio Hong Kong propose des dim sum d’anthologie, et le meilleur mexicain en ville s'appelle El Taco Chingón. Mais aussi vous cultiver dans les nombreux centres culturels du quartier, et découvrir des trésors historiques comme la bibliothèque municipale néoclassique de São Lázaro, la plus ancienne de la capitale portugaise. La fermeture temporaire de la station de métro Arroios n'a pas coupé l'herbe sous le pied des habitants de la région : descendez à un autre arrêt (Anjos), ou louez un scooter à Praça do Chile pour visiter le quartier en deux-roues.

MANGER L’interminable file d'attente à Almirante Reis parle d'elle-même : le vénérable Ramiro reste l'un des meilleurs restaurants de fruits de mer de la ville. Dépiautez des palourdes à pleines mains, décortiquez des crevettes ou un crabe farci, partagez une assiette de jambon, engloutissez un sandwich prego traditionnel et profitez-en pour vider quelques bières.

BOIRE Squattant un palais du XIXe siècle, Casa Independente est LE spot qui a remis Arroios sur la carte de la vie nocturne lisboète. Ce projet artistique de l'association culturelle Ironia Tropical n'est pas seulement un bon endroit pour prendre un verre, il abrite aussi un restaurant et une salle de concert.

A FAIRE Des expos aux foires en passant par les pièces de théâtre et les concerts, tout peut arriver au Mercado de Culturas. Cet espace multifonctionnel niché dans l'ancienne nef du Mercado do Forno do Tijolo aura bientôt pour voisine (2021) la Maison de la Diversité. Laquelle regroupera les centres de soutien lisboètes officiels dédiés aux personnes LGBTQ+ et minorités.

DORMIR L'hôtel Neya Lisboa continue d'accumuler les awards grâce à son engagement écologique. Il est économe en énergie, recycle autant que possible, met à disposition de ses clients des vélos, et son restaurant Viva Lisboa propose un menu méditerranéen composé d'ingrédients de saison et d'origine locale. -Raquel Dias da Silva, Time Out Lisbonne

CE QUE DISENT LES HABITANTS « Ce quartier dont les gens avaient autrefois peur est devenu aujourd'hui le centre dynamique et interculturel de Lisbonne. Toute la scène indépendante se concentre désormais ici. Des jeunes, des artistes et des gens du monde entier. »

2. Shimokitazawa, Tokyo

Shimokitazawa (qu’on appelle plus communément Shimokita) est à Tokyo ce que Brooklyn est à New York, mais en (encore) plus cool. C’est un quartier moins développé commercialement que ceux, voisins, du centre-ville de Shibuya et Shinjuku, qui possède un côté hipster avant l’heure, un cool underground hérité de la contre-culture. Blottis parmi les magasins d'antiquités et les friperies vintage qui font la renommée du quartier, vous trouverez également une foule de restos, de cafés et de bars pittoresques et alternatifs. C'est LE quartier des gens de la mode qui aiment y chiner des tenues grungy, aux antipodes du kitsch et kawaï Harajuku. Et même si vous avez l'impression d'être loin du centre de Tokyo, le quartier est facilement accessible depuis la gare de Shibuya et de taille idéale pour une exploration pédestre.

MANGER Shimokitazawa est célèbre pour sa kyrielle de restaurants de curry japonais. Parmi eux, Ten To Sen sert un délicieux et improbable hybride, entre ramen épicé et soupe au curry.

BOIRE Vinyles d'occasion et alcools de qualité vont de pair chez Upstairs Records & Bar : les étagères sont empilées de disques disco, funk et house, tandis que vous trouverez du gin et du whisky rares dans le microbar (cinq places !)

A FAIRE Dans le dédale de magasins d'antiquités et de friperies à Shimokitazawa, ça vaut toujours la peine d'aller voir Flamingo Shimkitazawa ainsi que Stick Out, où tout est à seulement 700 ¥ (moins de 6 €).

DORMIR Idéalement situé et branché, le Shimokita Hostel présente une esthétique design en mode DIY et des chambres privées et lits capsules, ainsi qu'un espace de coworking. – La Rédaction de Time Out Tokyo 

CE QUE DISENT LES HABITANTS « Shimokita est jeune, fun et plutôt abordable, et les gens ne me prennent pas pour un touriste quand je pars en exploration avec des amis. Il y a beaucoup de boutiques éclectiques et d'endroits marrants pour manger. »

Advertising

3. Onikan, Lagos

Le passé, le présent et l'avenir se mélangent dans le quartier historique d'Onikan à Lagos, capitale économique du Nigeria. Un vent frais souffle sur les espaces verts de ses casernes militaires et de ses ruelles étroites, qui représentent un catalogue architectural de l'histoire de la ville : les maisons coloniales de l'époque pré-indépendance, l'essor des années 70 et les structures actuelles en acier et en mortier de style occidental. Le paysage est encore en train de changer : de plus grands bâtiments s'élèvent, dont un stade de football et un parking à plusieurs étages, alors même que les créateurs affluent dans le coin, à la recherche d'un cadre authentique. On connaît l'histoire de l'urbanisation galopante, mais Onikan est étrangement différente : l'énergie de ce lieu repose sur un fondement communautaire, se régénérant constamment.

MANGER Ghana High. Ce solide restaurant des années 80, situé au 15 Macarthy Street, sert le meilleur riz jollof, plantain et haricots de la ville (avec protéines au choix). Venez avant 16h – tout part très vite.

BOIRE Faites comme les gens du coin, buvez une bière (Trophy, Star ou Orijin) au Fisto Bar, 18 Berkeley Street. Et dites-vous que vous n'avez rien vécu tant que vous n'êtes pas allés sur le toit de hFACTOR, au 26, rue Moloney, pour une de leurs fêtes dans l'espace STROBE.

A FAIRE Plongez dans le très dense et animé Balogun Market, sur l'île de Lagos. Puis faites une pause dans l'espace d'art contemporain Rele Gallery et dans le coworking Tribe XX Lab, réservé aux femmes, tous deux sur la rue Military.

DORMIR Situé au 30, rue Ajasa, Plan B est un gîte touristique et un centre culturel qui partage son espace avec l'accélérateur social Mitsio Motu. Vous pouvez aussi vous rendre sur l'île Victoria où vous trouverez le 16/16, une autre résidence/boutique et espace d'incubation (géré par votre serviteur !). -Tushar Hathirama

© Dagmar Schwelle / VisitBerlin
© Dagmar Schwelle / VisitBerlin

4. Wedding, Berlin

L'augmentation des loyers et l'afflux d'argent frais ont changé le visage de la capitale allemande, mais dans le quartier de Wedding à Berlin, les traditions ont la vie dure. Le quartier le plus sous-estimé de la ville, bon marché et toujours sexy, se fait le champion du charme hors du commun qui a fait la réputation de Berlin et qui est de plus en plus difficile à trouver dans des endroits comme Neukölln et Kreuzberg. Foyer de communautés ouvrières tentaculaires, de générations d'Allemands et d'immigrants, la région (y compris sa voisine Gesundbrunnen, bien qu'elle ne fasse plus officiellement partie de Wedding depuis 2001) est connue pour ses marchés animés, ses pubs allemands classiques et ses vastes espaces publics que les promoteurs immobiliers ne se sont pas encore appropriés dans l'espoir de faire de l'argent rapidement en palliant la pénurie de logements dans la ville. Que vous soyez à la recherche d'une bière dans l'un des nombreux kniepen d'après-guerre encore en activité ou en route pour une exposition d'art souterraine, Wedding est un terrain de jeu pour ceux qui cherchent un aperçu des jours de gloire de Berlin.

MANGER Mangez quelque chose de délicieux à partir du menu tournant du MARS Küche & Bar, le café sur place du centre culturel Silent Green du crématorium, qui sert des plats réconfortants avec une touche allemande.

BOIRE un verre dans Freya Fuchs dans un coin tranquille et résidentiel de Wedding pour goûter à l'expérience classique des pubs allemands : un service chaleureux, des bières fraîches et une atmosphère avec du charme à revendre.

FAIRE Stop à SAVVY Contemporary pour se familiariser avec la scène artistique berlinoise de renommée mondiale. Cet espace de spectacle et ce centre communautaire sous les radars est connu pour remettre en question le statu quo dans une ville déjà célèbre pour avoir repoussé les limites.

DORMIR Wedding est à la traîne des quartiers plus flashy en ce qui concerne les hôtels, mais allez au mk|hôtel, près d'Osloer Strasse pour une nuit de sommeil bien méritée, puis louez un vélo et retournez à Wedding pour l'explorer. - Nathan Ma

CE QUE DISENT LES HABITANTS « C'est authentique et international, avec peu de touristes et beaucoup de vrais Berlinois. Il y a plein de choses à faire, mais aussi la paix et le calme. »

Advertising
© Noted Media
© Noted Media

5.  Historic Filipinotown (HiFi), Los Angeles

Tandis que les autres quartiers de LA se gentrifient, abandonnant toute personnalité et culture au profit de la même sempiternelle tendance chic, Historic Filipinotown s'affirme comme une ville à part entière. Faites un saut là où se trouvent les nouveaux restos les plus excitants du moment, avec des cartes concoctées par des Américains d'origine asiatique. HiFi – de son petit nom – est l’un des plus fidèles reflets de Los Angeles : une convergence de cultures, où un savoureux porridge asiatique de chez Porridge & Puffs vibre sur le son hip-hop 90's (HiFi Kitchen), avec les recettes de nouilles élastiques transmises de mère en fils de chez Woon ou la célébration de l'art noir au Bloom & Plume Coffee. Le secteur n'en est encore qu'au stade de l'éveil, mais tout se concentre à l’est de Temple Road, près de Echo Park, ainsi qu'à l'ouest sur le boulevard Beverly en direction de Westlake, avec, entre les deux, ces blocks mis en valeur par un beau projet mural, dirigé par The Gabba Gallery.

MANGER Pour goûter le plus grand nombre possible de plats philippino-américains, embarquez votre crew au Parks Finest BBQ ! Mais essayez de ne pas vous battre avec vos potes pour lécher les restes de l’adobo bœuf/coco de Mama Leah !

BOIRE Cherchez l'enseigne lumineuse en verre devant Genever, une tanière Art Déco autogérée par des femmes. Le menu saisonnier axé sur le gin signifie que chaque visite est différente – mais ce n'est qu'une raison de plus de revenir, non ?

A FAIRE Montez à bord d'un jeepney – un jeep-bus coloré, l'un des transports les plus répandus aux Philippines – pour une plongée dans le HiFi secret et historique, en vous faisant un stop à chacun des classiques : le Temple Seafood Market ; Unidad Park…

DORMIR Vous trouverez quelques bungalows cosy nichés le long de petites rues sur Airbnb. Si vous préférez des hôtels plus luxueux, faut compter environ dix minutes de voiture. On vous conseille le boutique-hôtel Covell à Los Feliz ou le Freehand, relativement abordable, en plein centre-ville de Los Angeles -Michael Juliano, Time Out Los Angeles

CE QUE DISENT LES HABITANTS « HiFi, c’est un lieu mais aussi un état d’esprit. Un quartier encore authentique, dans un paysage angelino qui devient rapidement hors de prix et ennuyeux. »

6. Waterfront, Hobart

En janvier 2011, le chanceux David Walsh a investi des millions de dollars dans l'ouverture d'un musée d'art de classe mondiale dans sa ville natale, Hobart, capitale de la Tasmanie. Dès l’ouverture, le musée d'Art ancien et nouveau (Mona) a totalement changé la donne. D'un « pourquoi visiterais-je Hobart », on est passé chez les amateurs d'art, les accros de culture, les gourmets, les amateurs de vin, de nature, les voyageurs de toutes tendances et convictions à un « faut absolument que j’y aille». Un nombre impressionnant de visiteurs découvre les forêts d'eucalyptus, le whisky, le gin et le vin parmi les plus réputés au monde, ainsi que les déments fruits de mer. Et chaque année, le festival du solstice d’hiver Dark Mofo devient un pèlerinage obligatoire pour tout Melbourne et Sydney. Pour l'instant du moins, le front de mer historique de la ville est l'endroit où il faut être.

MANGER Si vous voulez vivre une expérience gastronomique complète avec des produits frais de Tasmanie, faites une halte chez Franklin. Le menu change tous les jours en fonction de la saison et des envies du chef. 

BOIRE Si Belle de La Belle et la Bête préférait l'alcool aux livres, sa bibliothèque ressemblerait à ce dingo bar sur quatre niveaux, au sein de Society Salamanca (avec une échelle coulissante pour accéder aux rayons les plus hauts).

A FAIRE Avons-nous mentionné le musée d'Art ancien et nouveau ? Sa galerie pour libres-penseurs cumule amphores grecques antiques et œuvres d'avant-garde repoussant les limites de l'art. Prenez le ferry voisin – embarquez suffisamment tôt pour réclamer un siège en forme de mouton –, ou réserver le "Posh Pit" avec boissons et canapés à volonté pendant les 25 minutes de trajet.

DORMIR Dans un entrepôt aménagé en front de mer, le Henry Jones Art Hotel allie luxe moderne et chic indus’, avec au mur plus de 500 œuvres d'art contemporain tasmanien. Le samedi, poussez la promenade vers le marché populaire de Salamanca, où ramener produits frais et artisanat d'art tasmanien. - Cass Knowlton, Time Out Australie

Advertising

7. Strasbourg-Saint-Denis, Paris

Que faire Balades et excursions

Loin de nous l'idée de négliger les adresses élégantes du Haut-Marais ou la renaissance bistronomique du 11e arrondissement, mais SSD reste le centre du cool parisien. C'est en grande partie grâce à un homme, Arnaud Lacombe, qui a fait de la rue des Petites-Écuries l'un des lieux les plus branchés de la ville - du restaurant et bar à vin Déviant à la boîte de nuit Hôtel Bourbon. A proximité, la rue du Faubourg Saint-Denis, multiculturelle, se transforme sans tomber dans les clichés gentrifiés de quartiers comme SoPi. De plus en plus boboïsé mais toujours en vie et en pleine forme (et, en partie, un peu louche), c'est encore un lieu où les cultures se côtoient d'une manière toujours rafraîchissante.

MANGER Amateurs de pizzas, Da Graziella est votre saint des saints : un four à bois, des murs Art nouveau, et cette grande spécialité de Naples : la pizza fritta !

BOIRE Derrière une façade délabrée et une couche d'affiches sur plusieurs centimètres d'épaisseur se cache l'un des meilleurs bars à cocktails de Paris : Le Syndicat. Leurs cocktails créatifs sont préparés avec de l'alcool français à 100 %. 

A FAIRE Pendant la Fashion Week, c'est l'Hôtel Bourbon au design impeccable qui rassemble tout Paris (enfin, ceux qui peuvent y entrer). Sirotez un cocktail au mezcal au bar du rez-de-chaussée avant de descendre au club du sous-sol pour passer aux sons électro-funk et hip-hop.

DORMIR Hôtel Grand Amour est un anti-palais tendance conçu par le street artiste français André, avec des touches de contre-culture parisienne, des produits Hermès dans la salle de bains et des prix étonnamment raisonnables. - Houssine Bouchama, Time Out Paris

LES HABITANTS DISENT « Vous trouverez ici tout ce dont vous avez besoin : de bons restos, des profils différents et intéressants, et la vie nocturne. »

© Flickr / Jana Markova. Mural: Lady Pink
© Flickr / Jana Markova. Mural: Lady Pink

8. Astoria, New York

Au cours des dernières années, les créateurs de NYC ont afflué en masse dans le Queens – beaucoup d'entre eux ont opté pour Ridgewood, les lofts d'artistes de Long Island City et les environs sombres de Woodside. Mais pour nous, aujourd’hui, rien ne vaut Astoria. Descendez les escaliers de la station de métro surélevée de la 30e Avenue, et vous vous retrouverez pris dans l'agitation, aux côtés de badauds faisant leurs courses dans des magasins vieux de plusieurs décennies ou s'attablant dans de nouveaux restos bruyants. On pourrait considérer Astoria comme une alternative au surdéveloppement de North Brooklyn – et pas seulement parce que les loyers sont beaucoup plus abordables. De la rue Steinway, bordée de restaurants égyptiens et de bars à narguilé, à certains des musées les plus idiosyncrasiques de la ville, en passant par l’art de rue (le Welling Court Mural Project), il y a là toute la diversité, la saveur et l'énergie que certaines personnes se plaignaient de ne plus trouver à New York.

MANGER une coquille délicatement croustillante ; une boule de pois chiches délicieusement savoureuse qui fond dans la bouche ; un emballage moelleux de pain laffa : le falafel de Zyara sur Steinway St offre une expérience gastronomique transcendante.

BOIRE Qui ne rêve pas de cours idylliques remplies d'arbres, de gens heureux, avec d'énormes verres de bière tchèque à la main ? Le Bohemian Hall and Beer Garden, en plein air, cochent toutes ces cases et bien d'autres encore – et depuis plus d'un siècle.

A FAIRE Vous aimez les films ? Considérez le Museum of the Moving Image en mouvement comme votre QG. Cette institution unique en son genre offre un point de vue d'expert sur la façon dont les films sont réalisés, alignant zootropes (jouets optiques) antiques et l'une des collections de jeux vidéo les plus importantes au monde. Gardez un œil sur son calendrier pour des projections de films super-rares et des rétrospectives à succès.

DORMIR Situé à un pâté de maisons d'Astoria, l'hôtel Paper Factory – autrefois une véritable usine de papier et avant cela de transistors – est un monument artistique reflétant le passé industriel de la région. Et probablement l'endroit le plus chic à proximité pour louer une chambre. - Miles Raymer

CE QU’EN DISENT LES HABITANTS « C'est le quartier le plus cool de la ville : on y trouve les meilleurs restos, de grands artistes, des gens formidables et tellement de culture dans laquelle se plonger. »

Advertising

9. Embajadores, Madrid

Aucun autre quartier de Madrid n'est aussi animé et diversifié que celui de Embajadores, qui s'étend sur la barriada multiculturelle de Lavapiés et le Rastro, marché aux puces historique de la ville. Les fleuristes disposent leurs bouquets sur la plaza Tirso de Molina, à côté des peintures murales audacieuses de l'artiste de rue Okuda. A touche-touche avec des restaurants indiens, vous trouverez des restaurants traditionnels comme le légendaire Melo's, où les parieurs se réunissent pour commander leurs fameuses zapatillas (deux tranches de pain, de la taille d'un skateboard, farcies de tas de porc Lacón et de fromage tetilla). Chaque mois de mai, c’est le retour de CALLE Lavapiés : un événement au cours duquel des dizaines d'artistes urbains décorent les façades de bars et de boutiques emblématiques. En octobre, vous pouvez vous promener dans le quartier pendant l’événement gastronomique le plus miam de la capitale espagnole : le festival des tapas Tapapiés.

MANGER Pour un repas de qualité, bon marché et joyeux, dirigez-vous le week-end vers le mercado de San Fernando, où vous trouverez des stands gastros pour satisfaire toutes vos envies. Essayez le Rincón de Manolo : un montadito de jambon ibérique avec une bouteille de bière pour seulement 5 €. 

BOIRE Le bar à cocktails Ciriaco Brown, aux faux airs luxueux, mélange meubles anciens du marché aux puces du Rastro et bois castillan.

A FAIRE Sala Equis, qui fut l'un des derniers cinémas X actifs de la ville, a rouvert ses portes en 2017 sous la forme d'un bar ultramoderne. Il dispose également d'un espace de projection pour les films d'art et d'essai (ne vous inquiétez pas, rien de trop pointu). 

DORMIR A proximité, vous trouverez quelques auberges branchées comme The Hat – l'un des meilleurs rooftops de Madrid. Mais si vous recherchez quelque chose d'un peu plus classieux, optez pour Artrip, un hôtel qui respire le bon goût artistique. - Josep Lambies, Time Out Madrid

CE QU’EN DISENT LES HABITANTS « C'est là que vous pouvez trouver les spots les plus authentiques de la ville, et les gens les plus intéressants.  »

© Clayton Hauck
© Clayton Hauck

10. Pilsen, Chicago

Avec ses peintures murales uniques et sa scène artistique en ébullition, Pilsen pourrait bien être le quartier le plus cool de Chicago. D'abord foyer d’accueil pour les communautés d'immigrants tchèques, polonais, allemands et italiens dans les années 70, Pilsen a vu grandir une population latino, apportant des institutions de classe mondiale comme le Musée national d'art mexicain ainsi que restos mexicains très authentiques. L'artère principale du quartier est la 18th Road : un tronçon de trottoir animé, parsemé de fantastiques taquerias, bars, boutiques de seconde main et cafés… Prenez le temps de sortir des sentiers battus pour découvrir les fresques murales qui bordent les rues et les ruelles, dont plusieurs racontent le passé éclectique de la région.

MANGER Une fois que vous avez eu votre compte de carnitas et mole, réservez une table au restaurant vietnamien HaiSous de Danielle Dang, où le défilé de plats appétissants déboulant de la cuisine comprend les fameuses ailes de poulet laquées dans une sauce caramel et ce curry doré, garni de patate douce et de pousses de bambou.

BOIRE Le menu cocktail du piano-bar Tack Room vaut le détour, mais planifiez votre visite en fonction de la programmation musicale live, qui s'étend du jeudi au samedi. Commandez le Southwest Cobbler au parfum de piment poblano avant de glisser une requête dans le bocal du pianiste. Et c'est encore mieux en chantant !

A FAIRE Vous n'aurez pas à payer un centime pour visiter l'une des plus grandes collections d'art mexicain des États-Unis au Musée national d'art mexicain. Ses impressionnantes 10 000 pièces permanentes et ses expositions itinérantes régulières incluent de l'art populaire et de la photographie, des peintures et des sculptures – toutes organisées par des experts passionnés qui se consacrent à plonger les visiteurs dans la riche histoire de l'art mexicain.

DORMIR Réservez un Airbnb – le quartier compte beaucoup de lofts spacieux. Sinon, pioncez au Hoxton (West Loop) et sautez dans la ligne rose du CTA dès que vous voulez retourner à Pilsen. - Organ Olsen, Time Out Chicago 

CE QU’EN DISENT LES HABITANTS « Culturellement, c'est un des quartiers de Chicago qui est resté préservé. Il y a une belle scène artistique, avec une vraie communauté. »

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising