Expositions de peinture

Une sélection d'expos en cours et à venir

0

Commentaires

Ajouter +

En ce moment

Marcel Duchamp : la peinture, même

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Encore un coup machiavélique de Marcel Duchamp (sacré Marcel). On le savait iconoclaste, joueur d’échecs, hédoniste, nihiliste, dadaïste, érotomane, cubiste évincé, mathématicien de l’absurde, parisien, admirateur de machines, new-yorkais, métaphysicien. On le découvre non seulement peintre fauve, symboliste ou expressionniste... La suite

  1. Centre Pompidou Rue Saint-Martin, 4e
  2. Jusqu'au 5 janvier
Réservez

Laurent Grasso

  • Note: 5/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Laurent Grasso aime mener les gens en bateau. Les faire tomber dans des pièges visuels comme des mouches dans un pot de Nutella. Cultiver un malin sens de l’anachronisme et du paradoxe en truquant ses images, ou en employant des méthodes et des matériaux rescapés de ses vieux livres d’histoire de l’art. Etoiles filantes, éruptions volcaniques, prophéties… La suite

  1. Galerie Emmanuel Perrotin 76 rue de Turenne, 3e
  2. Jusqu'au 31 octobre
Plus d'infos

Avec et sans peinture

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Puisque choisir, c’est renoncer, au MAC/VAL on fait simple : on ne choisit pas. Ici, pas question de léser un genre pour en privilégier un autre. On prend son art contemporain avec et sans huile, avec et sans couleur, avec et sans abstraction. Parce que l’inverse n’aurait eu aucun sens. Parce qu’au siècle dernier, la photo et le cinéma ont annihilé la peinture sans tout à fait la tuer... La suite

  1. MAC/VAL Place de la Libération, 94404
  2. Jusqu'au 5 janvier
Plus d'infos

Niki de Saint Phalle

  • Note: 4/5
  • notre sélection

« J’explique exactement les problèmes de la femme aujourd’hui », disait-elle. « Une femme dans la civilisation des hommes, c’est comme un nègre dans la civilisation des Blancs. » Femme des années 1950, 60, 70, 80, 90. Fille de bourges élevée entre Paris et New York. Ex-mannequin pour Vogue. Jolie. Très jolie, même. Violée par son père à l’âge de 11 ans. Mère de deux enfants. Divorcée... La suite

  1. Grand Palais 3 avenue du Général Eisenhower, 8e
  2. Jusqu'au 2 février
Réservez

Hokusai

  • Note: 3/5

« A l'âge de 73 ans, j'ai compris à peu près la structure de la nature vraie (…). Quand j'aurai 110 ans, chez moi, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant. » Voilà comment Hokusai (1760-1849), le plus célèbre artiste de l'Histoire du Japon, conçoit son art : comme une perpétuelle escalade vers la perfection, une avancée lente mais têtue vers une expression qui tend, toujours, à s'améliorer. Pendant des décennies, il dessine et peint sans relâche. La suite

  1. Grand Palais 3 avenue du Général Eisenhower, 8e
  2. Jusqu'au 18 janvier
Réservez

Les Borgia et leur temps : de Léonard de Vinci à Michel-Ange

  • Note: 3/5

Religion, inceste, assassinats, sexe, orgies, complots, guerres, empoisonnements : le nom des Borgia reste associé à une décadence de stupre et de sang qui inspire, encore aujourd'hui, nombre d'œuvres de fiction. Malheureusement, la fadeur du parcours proposé par le musée Maillol n’arrive pas à la cheville de la légende... La suite

  1. Musée Maillol 61 rue de Grenelle, 7e
  2. Jusqu'au 14 février
Réservez

Robert Delaunay

Un Delaunay peut en cacher un autre : de leur vivant, ils ont toujours tout fait à deux, main dans la main, pinceau contre pinceau, et 73 ans après le décès de l’un, 35 ans après le décès de l’autre, ça continue. Eh oui, alors que le musée d’Art moderne consacre une grande exposition à Sonia (1885-1979), le Centre Pompidou en profite pour rendre hommage à Robert (1885-1941) en présentant environ quatre-vingt œuvres issues, pour la plupart, des collections du musée. La suite

  1. Centre Pompidou Rue Saint-Martin, 4e
  2. Jusqu'au 12 janvier
Plus d'infos

Sade : Attaquer le soleil

On a beau tous connaître son nom et utiliser à outrance le substantif qui en découle, il ne faudrait pas oublier que ce n'est qu'à la toute fin des années 1950, grâce au travail de l'éditeur Jean-Jacques Pauvert qui triomphe de la censure devant la justice, que les écrits de Sade sont enfin publiés intégralement, et sous son nom. C'est dire le pouvoir de subversion que recèlent encore ces textes écrits entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle... La suite

  1. Musée d'Orsay 62 rue de Lille, 7e
  2. Jusqu'au 25 janvier
Réservez

Paul Durand-Ruel : Le Pari de l'impressionnisme

Une expo sur l’impressionnisme pour la rentrée des classes ? Incroyable. Le scoop. Du jamais vu. Eh oui, cet automne on va encore entendre parler de Monet, déguster du Renoir, se rincer l’œil devant Manet. Deux ans après ‘L’impressionnisme et la mode’ et quelques mois après ‘Les Impressionnistes en privé’, c’est le musée du Luxembourg qui se dévoue les badigeonneurs du XIXe siècle... La suite

  1. Musée du Luxembourg 19 rue de Vaugirard, 6e
  2. Jusqu'au 8 février
Réservez

Emile Bernard

Peintre, graveur, théoricien, critique d'art, Emile Bernard est surtout, à la fin du XIXe siècle, l'un des pionniers du cloisonnisme, dont les formes stylisées et les aplats de couleur partagent des affinités notables avec l'œuvre de Gauguin, de Van Gogh ou des Nabis. Ce n'est qu'avec l'émergence du symbolisme, trop radical peut-être pour Bernard, que l'artiste renoue avec une approche plus traditionnelle, allant jusqu'à fustiger les avant-gardes... La suite

  1. Musée de l'Orangerie Jardin des Tuileries, 1er
  2. Jusqu'au 5 janvier
Plus d'infos

Le Pérugin, maître de Raphaël

Trois ans après sa très belle rétrospective sur Fra Angelico, le musée Jacquemart-André se penche sur un autre artiste de la Renaissance italienne : Le Pérugin (1450-1523). Au fil d'une cinquantaine de toiles, l'exposition revient sur l'un des grands modernisateurs de la peinture au tournant des XVe et XVIe siècles... La suite

  1. Musée Jacquemart-André 158 boulevard Haussmann, 8e
  2. Jusqu'au 19 janvier
Réservez

Impression, soleil levant

Il a donné son nom à l'impressionnisme, sous la plume outrée du critique d'art Louis Leroy - un réac' allergique à l'expérimentation, qui espérait que ce sobriquet serait perçu comme une petite insulte bien sentie par les lecteurs de son canard. C'était en 1874. Depuis, 'Impression soleil levant' (1872) est devenu et demeure en quelque sorte le manifeste du mouvement... La suite

  1. Musée Marmottan-Monet 2 rue Louis Boilly, 16e
  2. Jusqu'au 18 janvier
Réservez

Mickalene Thomas

  • Gratuit

Une esthétique Rococo, saupoudrée de strass et de clins d’œil rétro-pop - le tout trempé dans une sauce jungle bien huilée. Bienvenue dans l’univers de Mickalene Thomas, artiste brooklynoise dont les peintures et collages confrontent la femme afro-américaine à l’histoire de l’art, l’eurocentrisme ou la misogynie... La suite

  1. Galerie Nathalie Obadia 3 rue du Cloître Saint-Merri & 18 rue du Bourg-Tibourg, 4e
  2. Jusqu'au 28 octobre
Plus d'infos

Du primitivisme à la propagande

  • Gratuit

Inaugurée l'an dernier dans la rue de Matignon, la galerie Shchukin risque de faire parler d'elle en cette rentrée. Extraite de la très riche collection du fondateur Nicolay Shchukin (descendant de l'homme d'affaire et collectionneur du XIXe siècle Serge Shchukin) et dirigée par le commissaire Matthew Drutt (spécialiste mondialement reconnu de l'art russe)... La suite

  1. Galerie Shchukin, 4 avenue Matignon, 8e
  2. Jusqu'au 10 novembre

Miriam Cahn : corporel / körperlich

  • Gratuit

Le Centre culturel suisse consacre une exposition à l'univers étrange et vaporeux de Miriam Cahn. Entre dessins, photos et nouvelles peintures.

  1. Centre culturel suisse 32 et 38 rue des Francs-Bourgeois, 3e
  2. Jusqu'au 14 décembre
Plus d'infos

Prochainement

  1. Galerie Laurent Godin 5 rue du Grenier-Saint-Lazare, 3e
  2. A partir du 23 octobre
Plus d'infos


L’avis des utilisateurs

0 comments