Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
La Station
© Matthieu Joffres pour Time Out Paris

Alléluia : la Station s'apprête à ouvrir une immense salle intérieure

Écrit par
Rémi Morvan
Publicité

C'est un des nouveaux lieux qu'on attend le plus. En ce début d'année 2022, lorsqu'il en aura le droit, le collectif Mu ouvrira les espaces intérieurs de sa Station Nord. On y a fait une excursion, on vous raconte en avant-première.

C'est un pharaonique rectangle de briques rouges. Erigé en 1954 sur les plans de l'architecte René Gutton, il a accueilli porte d'Aubervilliers la houille venue du Nord avant de devenir un magasin du négociant en matériaux Raboni. C'est ici, un an après avoir déjà investi les espaces extérieurs de 5 000 mètres carrés et seulement quelques semaines après l'inauguration de son accueil de jour pour les jeunes exilés, que le Collectif MU, cette bande habituée des vertueux coups de grisou festifs, ouvre en ce début 2022 l'ultime étape de sa Station Nord.

La Station
© Collection Mu

S'il est dans la lignée des extérieurs, ce nouvel instrument – encore mis en beauté par les archis de l'Atelier CRAFT – est peut-être encore plus étourdissant. Par rapport à la Station originelle, les mesures sont toutes à regarder avec une loupe grossissante. On parle là d'un budget global de 900 000 € – parcelle extérieure comprise –, financé via des subventions et des fonds propres. Au cadastre, ça donne une salle de 25 mètres de long, 9 de large, une mezzanine et 8 mètres sous plafond coiffés d'un rail serpentant, vestige du passé. Rien d'excessif lorsqu'on connaît les habitudes des locataires à imaginer des choses hors normes.

Dans la boîte

« C'est une page blanche à décliner différemment par rapport à la Station », nous raconte avec entrain Eric Daviron, l'un des programmateurs du lieu. « Les surfaces et la jauge sont bien plus grandes, on peut donc envisager les choses autrement que comme une unique salle de concert. » Imaginée sur un rythme de six à huit dates mensuelles, la configuration concert et club envoie déjà du rêve. Cette salle (avec une scène de 5 mètres sur 7) pourra accueillir jusqu'à 720 personnes, toisant d'emblée les jauges d'un Trabendo et (presque) d'une Gaîté lyrique. Cette comparaison avec le vaisseau numérique de la rue Papin est aussi à décliner techniquement, le système son s'appuyant sur des pures enceintes D&B branchées en multiphonie, à adapter en fonction des dates.

La Station
© Matthieu Joffres pour Time Out Paris

Mais c'est sur le verso du programme, dans ce qui est imaginé de nouveau, que ce lieu apparaît comme le plus intrigant. « On a envie de faire des expos, des concerts expé, du spectacle vivant et jouer avec la présence du resto. Pourquoi pas ouvrir le resto un mercredi soir avec une projection ou une performance pour 150 personnes ? », se figure Olivier Le Gall, le coordinateur artistique du collectif. « Il y a un enjeu pour l'exploiter avec peu de monde, peu de sécu, peu de technique, pour que les gens puissent profiter de l'espace et déambuler. Un peu comme dans un centre d'art. » Cet horizon artistique très lâche se dessine d'ailleurs très bien avec les résidents accueillis dans les petits espaces de travail du bâtiment. On y croise les Ateliers Charbon, dédiés à la sérigraphie, un fab lab électronique, une salle d'expérimentation immersive en multidiffusion sonore ou encore le Chantier Permanent curaté par Line Gigot, qui accueille des artistes plasticiens.

Cette nouvelle création du Collectif MU sera sans doute son dernier aménagement stationnaire, atteignant selon Olivier « son format qui lui permettra de durer », au moyen d'une utilisation optimale du lieu. Cet ultime étage de la Station a vocation à ouvrir début 2022, quand l'époque lui permettra. Sur les conventions actuellement signées, tout doit se clôturer le 31 décembre 2022. Mais bon, on commence à bien les connaître, ces affreux jojos. Et il est bon de rappeler que la Station devait initialement fermer le 31 octobre 2016.

Quand ? Ouverture prévue début 2022
Où ? 29 avenue de la Porte-d'Aubervilliers, Paris 18e

La Station
© Matthieu Joffres pour Time Out Paris

À la une

    Publicité