Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Cheval d’Or de Taku Sekine : l’ouverture resto la plus attendue de 2019
Actualités / Dans nos Assiettes

Cheval d’Or de Taku Sekine : l’ouverture resto la plus attendue de 2019

Cheval d’Or de Taku Sekine : l’ouverture resto la plus attendue de 2019
© Dersou

C’est sans doute celui qu’on guette le plus au tournant. Censé ouvrir en avril prochain, le nouveau joujou de de Taku Sekine (Dersou) et Florent Ciccoli (Jones, Au Passage, Café du Coin, etc...) planquera en plein 19ème arrondissement, à deux pas du métro Jourdain. 

Pour rappel, Taku Sekine, c’est ce jeune chef nippon du très pointu Dersou, resto gastronomique encensé par la critique internationale, et ultra-médiatique (à l’honneur de Planète Chefs, la toute nouvelle série docu du groupe Canal +).

Kid-friendly et décontracté

Annoncé comme une « cantine franco-asiatique de haute qualité », mais décontracté (dans la veine du Double Dragon  des sista Levha ?), le spot devrait conserver sa façade old school rouge, et la jouer kid-friendly. « Je voulais vraiment faire quelque chose de différent de Dersou, créer son antithèse » explique le chef Taku Sekine. « Un restaurant où l’on puisse venir sur un coup de tête, avec la plus grande accessibilité. » 

Le communiqué officiel parle d'un « décor lumineux et épuré  fait de murs blancs, parquets, tables hautes et discrets luminaires, signé du cabinet d’architectes français Ciguë. » 


  

© Cheval d'Or


Une carte Asie-mutée 

A la carte, des petites assiettes (5-15 €) ou de grands plats à partager (15-45 €), avec un jeu sur les texture et cuissons : crus, vapeurs, frits... Taku Sekine évoque une envie de « sortir des codes » dans lesquels la notoriété et le succès de Dersou ont pu le confiner. De l'aveu de la toque japonaise : « Cheval d’Or me donne la possibilité d’élargir ma palette créative et de faire des choses nouvelles. »

Un concentré de saveurs asiatiques, né des nombreux voyages du chef, de la Chine à la Thaïlande, en passant par Hong-Kong. Tartare de bœuf sauce tamarin, Saint-Jacques au yuzu, poulet frit pimenté à la taïwanaise… Autant d'intitulés qui laissent bien augurer ! Niveau sourcing, mêmes producteurs que ceux de Dersou. Et, à glouglouter, vins et surtout sakés naturels (rare à Paris). On a hâte de s'y rendre. Anonymement, comme d'habitude.

Où ? 21 rue de la Villette, 19e.
Quand ? Début avril 2019. Ouvert au dîner du mercredi au dimanche, et au déj du jeudi au dimanche.

Advertising
Advertising