Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les Uritrottoirs récemment installés font polémique

Les Uritrottoirs récemment installés font polémique

Advertising

Ah, l’été à Paris, ses terrasses, ses quais et... ses délicates marres de pisse estivales. L’image n’est pas des plus plaisantes mais il suffit de se balader le long du bassin de la Villette pour saisir le problème. Pour contrer les intempestifs épanchements d’urine, la Mairie de Paris a annoncé la progressive mise en place d’urinoirs écologiques baptisés Uritrottoirs.

C’est à l’agence nantaise Falzati que l’on doit ces structures à mi-chemin entre la pièce de LEGO géante et le bac à fleurs de grand-mère. Assez proche du concept des toilettes sèches, l’Uritrottoir filtre l’urine avec de la paille, entraînant une réduction des odeurs par effet de réaction chimique. La paille est ensuite récupérée à intervalles réguliers eu égard au capteur installé, pouvant dès lors servir de future matière à compost pour les plantes situées au-dessus.

© Falzati

 

Si les premiers Uritrottoirs implantés en ce début d’année étaient plutôt restés dans l’anonymat, c’est peu dire que le dernier installé du côté de l’Île Saint-Louis a fait parler de lui. Interrogés par l’AFP, les riverains lui reprochent son emplacement dans une zone touristique et notamment sa proximité avec une école et un hôtel particulier du 17e siècle. Le maire du 4e arrondissement, Ariel Weil a annoncé sur BFM que lesdits urinoirs incriminés seraient "vraisemblablement déplacés". En attendant, filez essayer l'Uritrottoir du côté de l'Île Saint-Louis et passez le bonjour au camarade bourgeois cher à Renaud ! 

Share the story
À la une
    Advertising