Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les 8 expositions gratuites de l'été
Cahier de Vacances leaderbox

Les 8 expositions gratuites de l'été

De quoi vivre d'art et d'eau fraîche jusqu'à la fin août

Par Tania Brimson et Mikaël Demets
Advertising

Des patates volantes, un vagin royal, une truie-nénuphar, des enfants fantômes et un cahier de vacances pour adultes, dopé à la débauche. La plupart des galeries et centres d'art ont beau avoir pris la route des vacances, le désert culturel du mois d'août parisien dans le rétroviseur, la rédaction a tout de même réussi à dégoter quelques belles expositions gratuites qui devraient vous aider à subsister jusqu'à la saison prochaine. De Beaubourg à la galerie VU' et du Point Ephémère à La Villette, voici huit expositions pour prendre l'art sans le sou, tout au long de l'été. 

Anna et Bernhard Blume : La Photographie transcendantale

4 sur 5 étoiles
Art Photographie

Alerte aux patates volantes ! A Beaubourg, les époux Blume déjouent les grandes ambitions de la photographie qui, à ses débuts, passait pour un outil capable de révéler l'invisible. Détournant les codes du spiritisme, ils mettent en scène un « mysticisme photographique » fait de bric et de broc. Une exposition réjouissante d'ironie et d'absurdité. Lire la critique

Habiter

4 sur 5 étoiles
Art

Pour un bain de culture et de verdure, direction le Domaine de Chamarande, en Essone. Un Centre d’art qui propose chaque année des expos qui joignent l’utile à l’esthétique, privilégiant des œuvres que l’on peut toucher, escalader, construire de ses propres mains ou même, cette année (dans le cadre d'une expo sur le thème de l'habitat), des installations dans lesquelles on peut dormir et pique-niquer. Lire la critique

Advertising

Israel Ariño : Le Temps éparpillé

3 sur 5 étoiles
Art

Décidément, après l'exposition des époux Blume à Beaubourg, cette année, l'été photographique parisien a des relents fantastiques. Jusqu'à la mi-septembre à la galerie VU', l'Espagnol Israel Ariño, drôle et poétique à la fois, joue avec les codes de la photo spirite et du film d'horreur. Lire la critique

Steve Michiels : Cahier de vacances

3 sur 5 étoiles
Art

Le dessinateur belge détourne les grands classiques du cahier de vacances au Point Ephémère : le labyrinthe, les 7 différences, les points à relier, le labyrinthe. Terrorisme, écologie, divorce, échangisme... Autant de sujets qui jalonnent cette aire de jeu (grinçante) pour adultes (joyeusement dépravés), exhibant originaux et reproductions tirés de ces exercices extrascolaires pas comme les autres. Au boulot ! Lire la critique

Advertising

Felice Varini : La Villette en suites

3 sur 5 étoiles
Art Peinture

Dans le monde de Felice Varini, « peinture » rime avec « architecture ». Ici, tout est question d'angle, de géométrie millimétrée, de couleurs éclatantes, de perspective. L'artiste suisse réalise à la perfection des peintures spatiales, à la frontière du trompe-l’œil, du cinétisme et du street art. Un procédé étonnant, à découvrir à La Villette tout au long de l’été, sous la Grande Halle (galerie est) et dans le pavillon Paul-Delouvrier. Lire la critique

Advertising
Sèvres Outdoors 2015
Photo : © TB / Time Out

Sèvres Outdoors

4 sur 5 étoiles
Art Sculpture

A l’initiative de l’association Galeries Mode d’Emploi, la Cité de la céramique s’habille aux couleurs de l’art contemporain jusqu’au 25 octobre, en plantant une belle sélection d’installations et de sculptures dans ses jardins. Des œuvres d’art qui claquent la porte des galeries pour se mettre au vert : voilà qui fait toujours plaisir, surtout quand la parenthèse bucolique s’avère, encore une fois, de haute volée. Lire la critique

Anish Kapoor - Versailles

4 sur 5 étoiles
Art Installation

Après Jeff Koons, Xavier Veilhan ou Lee Ufan, Anish Kapoor est venu mettre un gros coup de pied, pardon, de pelleteuse, dans la cour du Roi Soleil, dans l’espoir de faire dialoguer ces lieux chargés d’histoire avec la création (et la civilisation) actuelle. Six installations sèment le chaos dans les jardins millimétrés de Le Nôtre et la salle du Jeu de Paume. De quoi interroger la place qu’occupe Versailles dans l'inconscient collectif. Lire la critique

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising