Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Capitale
Capitale

Dry January : top 5 des bars à cocktails sans alcool

Sec en adresses pour le Dry January ? Pas de galère : Time Out Paris vous sert sur un plateau ses cinq spots préférés pour vider des verres super sans une goutte d’alcool dedans. Santé !

Écrit par
Antoine Besse
Publicité
Le plus matinal : Capitale
Capitale

Le plus matinal : Capitale

Dans son cool repaire multicarte, à la fois bar de journée, café du matin et table du midi, Margot Lecarpentier propose une mini-carte de cocktails sans alcool pour accompagner le désormais célèbre croissandwich (ou les autres chouettes assiettes… pas de sectarisme). Le Green Opium, mélange de vermouth sans alcool infusé au café, verjus, fleur d’oranger et feuille de figuier, est une tuerie pleine de saveurs qui fait totalement oublier qu’on ne va pas parler trop fort si on en boit quatre. 

Prix : 7 €
Où ? 10 rue Pradier, Paris 19e.

Le plus bluffant : le Limbar
Limbar

Le plus bluffant : le Limbar

Certes, niveau panorama, ce bar en rez-de-chaussée du Cheval Blanc ne peut pas concurrencer la vue en or massif du Tout-Paris planqué sept étages plus haut. Mais pour la carte des cocktails, Florian Thireau (ex-Prince de Galles) fait s’envoler le Limbar très très haut ! Il propose des verres dingues d’épure et de précision, tous déclinés en version sans alcool, comme cet Or blanc qui mélange eau de rose de Damas gazéifiée sur place, cordial d’aloe vera et teinture de baie de Timur. Des notes florales et épicées et le sentiment de boire un verre avec du champagne (mais en fait non). Chapeau ! 

Prix : 18 €
Où ? 8 quai du Louvre, Paris 1er. Plus d'infos.

 

Publicité
Le plus symétrique : le Drinks&Co
Drinks&Co Store

Le plus symétrique : le Drinks&Co

Au comptoir de ce vaste magasin de spiritueux et de matériel pour mixologues, on cherche logiquement à faire progresser la (noble) cause du cocktail. Et pour cela, ils ont eu la bonne idée de proposer des versions « miroir » sans alcool de leurs recettes afin de convertir un maximum de gens aux cocktails. Leur plus beau défi ? Le Negroni spirit free, réalisé avec un distillat d'épices à la place du gin, un bitter et un vermouth sans alcool. Miracle, le résultat se montre très proche de son homologue qui fait tourner la tête !

Prix : 14 €
Où ? 106 bis rue Saint-Lazare, Paris 8e. Plus d'infos.

Le plus marin : Copperbay
© Ivan Mathie

Le plus marin : Copperbay

L’adresse, tout en cuivre, cordage et verre au cordeau, est bien connue des amateurs de cocktails ensoleillés. Mais saviez-vous que le trio à la barre s’est aussi creusé le ciboulot pour proposer une vraie offre de spirit free ? Et attention, pas avec un mélange de trois fruits pressés mais des vraies recettes comme le Kinky Martini, version sans alcool du Dirty Martini, cocktail minimal qui tabasse. Ici, on trouve un distillat de genévrier, de coriandre, de cardamome, du vermouth sans alcool et de la saumure d’olive. 

Prix : 8 €
Où ? 
5 rue Bouchardon, Paris 10e. Plus d'infos.

Publicité
Le plus angliche : Cambridge Public House
Cambridge Public House

Le plus angliche : Cambridge Public House

Le Dry January a évidemment été inventé par les Britanniques (qui ont un sérieux problème d’alcool alors qu’en France pas du tout). En toute logique, le Cambridge Public House, le bar le plus british de Paname, propose à sa carte deux recettes de cocktails « spirit free » aux recettes affûtées comme les corgis de la reine après un stage de survie dans les Highlands. Un exemple ? Le Straight Edge au céleri, aneth, Seedlip Garden et verjus. 

Prix : 8 €
Où ? 8, rue de Poitou, Paris 3e. Plus d'infos.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité