• Actualités
  • Vivre en Ville

Découvrez l'âme du quartier Strasbourg-Saint-Denis en 24h

1/2
2/2

« Le cœur du monde bat à Strasbourg - Saint-Denis. » Cela aurait pu être une citation. Ce n’est en fait qu’une sensation. La sensation de se sentir citoyen du monde avant de se sentir Parisien en arpentant les rues de ce quartier populaire du 10e arrondissement. De plus en plus bobo mais toujours aussi vivant, Strasbourg - Saint-Denis reste un quartier hétéroclite où les cultures s’entremêlent pour donner un métissage rafraîchissant.

 

9h : Vite, de la caféine

Le matin, les oiseaux chantent, avant que le réveil ne s’y mette lui aussi. C’est le moment d’attaquer la journée. On se dirige alors vers le très cosy Blackburn Coffee situé sur la rue du Faubourg Saint-Martin, histoire de s’injecter un peu de caféine. Un petit expresso ou un café latte pour un réveil plus en douceur. La dégustation peut se faire à table ou dans un canapé. Les rétines bien réveillées, elles, pourront s'occuper avec l'un des magazines mis à disposition de la clientèle.

 

 

Le Blackburn Coffee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10h : A l’heure indienne

Les paupières sont moins lourdes. On ramasse son panier et on file sur le faubourg Saint-Denis situé à quelques encâblures de celui de Saint-Martin. Pour s’y rendre en évitant un détour, on emprunte le passage Brady. Ce couloir à l’accent indien est idéal pour tester épices ou autres fruits exotiques et pourquoi pas essayer un sari.

 

Passage Brady

 

 

 

 

 

11h : Rungis à portée de panier

On arrive au bout du passage et nous voici sur l’artère principale du quartier : la rue du Faubourg Saint-Denis. Direction le primeur et ses stands colorés. On en profite aussi pour prendre de bons produits de la mer chez le maraîcher poissonnier.  

Et si la bonne humeur est de mise, on souhaite la bienvenue à Laure et Mathieu, les nouveaux fromagers du coin.

 

Mathieu, de la fromagerie Taka & Vermo à la découpe

 

12h30 : Casser la croûte

Midi passé, l’estomac commence à se faire entendre. C’est le bon moment pour emprunter la rue des Petites Ecuries. Paris a sa rue de la soif, elle a aussi sa rue de la faim. Nichée en plein centre du faubourg, la rue des Petites Ecuries regorge d’adresses savoureuses, c’est l’occasion d’essayer de la cuisine des quatre coins du monde. Comme le Ozlem, le Naàn ou le W for Wok. Aujourd’hui, on fera escale à Maison Bon, où Chloé nous attend avec le sourire et surtout sa lunch box créative et généreuse. Un jus de fruit plus tard, on va se chercher un coin tranquille pour digérer tout ça.

 

 

Maison Bon, la nouvelle cantine sans gluten de Chloé Georgouleas

 

 

 

 

14h : Un banc pour mieux repartir

On retrouve le faubourg Saint-Denis. En le sillonnant en direction de la gare de l’Est, on tombe sur des boutiques dont on se demandera toujours comment elles se débrouillent pour survivre. 

Un bazar où tout ce qui se touche à un prix

 

Un peu plus loin, le square Alban Satragne nous offre une pause fleurie.

 

Le square Alban Satragne

 

 

 

 

 

14h30 : Du sport, mais pas trop

Le café de ce matin n’était pas donné, pour le second on va opter pour un p’tit noir plus abordable. Ca tombe bien, le Mauri7 en sert de bons et propose en plus un babyfoot. Parfait pour taper la balle sans trop s’épuiser. Pour les solitaires, ça sera flipper.

 

Le Mauri7

 

 

 

 

15h30 : Un petit écart pour l’art

Une journée sans culture à Paris ferait tache. Sortez pour quelques mètres de votre cocon faubourien et aventurez-vous du côté de la Gaîté Lyrique pour vous en mettre plein la vue et accessoirement les tympans. L'hiver approche à grands pas, une bonne raison de faire un peu de shopping.   

 

Une cour d'immeuble plutôt sympa en regagnant la rue des Petites Écuries

 

 

 

 

17h30 : Shopping stylé ou shopping fauché

Revenez vers la rue des Petites Ecuries et faites une halte à la boutique vintage Chine Machine. Vous y trouverez de superbes pièces et si vous ne voulez rien dépenser, vous pouvez aussi vendre vos propres effets. Pour les portefeuilles plus modestes, il reste toujours LA solution, la friperie Guerrisol. Vos sens olfactifs seront soumis à de rudes épreuves là-bas. Armez-vous d’une pince à linge et tentez de dénicher la perle rare à des prix indécents (1 à 2 € la chemise !).  

 

La boutique Chine Machine

Le Urfa Dürüm

19h : Ne pas rester sur sa faim

Le shopping ça creuse. Ce soir, jouez-la carnivore. Un peu de patience devant le Urfa Dürüm ou le Daily Syrien pour avaler un (ou deux) délicieux roulés. Pour les plus affamés, aiguisez vos couteaux et foncez chez John Viande dévorer une entrecôte.

 

 

 

 

À déguster en pizza ou en roulé

 

 

20h : Voyage en terre inconnue

Ce ciné/théâtre authentique très apprécié du regretté François Truffaut vous offre une programmation ouverte sur le monde. Films à petits budgets ou grosses productions, tous sont les bienvenus au Brady, un temps propriété du formidable Jean-Pierre Mocky avant d'être revendu par le cinéaste en 2011. Une vision du cinéma au sens large du terme dans de petites salles intimistes. 

Le Brady

 

 

22h : L’appel de l’apéro

Au grand dam des couche-tôt, on ne manque pas de choix pour trinquer à Strasbourg - Saint-Denis. Allez donc tapez un brin de causette avec le patron du Prado, rencontrez des gens sympas Chez Jeannette et délectez-vous des délicieux cocktails de L'Ours Bar. Un tour des bistrots proposant des tarifs si chaleureux (5 € la pinte) que vous vous autoriserez même à prononcer ces quelques mots que l’on regrette souvent le lendemain : « C’est ma tournée ! »

 

Hubert de L'Ours Bar

 

Des cocktails de L'Ours Bar : à gauche un Baloo et à droite un Point Vert

 

Les nominations des Time Out Love Paris Awards sont désormais ouvertes : défendez les lieux que vous préférez dans chaque arrondissement en les nominant sur timeout.fr/love et en partageant avec le hashtag #loveparisawards.



 

Advertising
Advertising

Commentaires

1 comments
soizic c

Si vous étiez allé au bout de votre exploration, juste après le square Alban Satragne, vous auriez trouvé la toute nouvelle médiathèque Françoise Sagan, dans un bâtiment du 19e réhabilité, avec un jardin exotique, qui vaut un tout petit peu plus le détour que le square...

https://mediathequeducarresaintlazare.wordpress.com/