Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Nos 10 projets préférés du budget participatif de la mairie de Paris
Hôtel de ville
© EP

Nos 10 projets préférés du budget participatif de la mairie de Paris

Advertising

Cette année encore, les Parisiens ont secoué la boîte à idées afin d’améliorer la qualité de vie à Paris. Végétalisation des quartiers, réagencement des pistes cyclables, piétonisation des rues, plus de propreté et d’entraide, création et rénovation de lieux culturels et sportifs, voilà ce que réclament les projets soumis à la mairie. Si l’enveloppe consacrée au budget participatif s’élevait à 75 millions d’euros en 2015, cette année, la ville de Paris a cassé la tirelire puisque c’est un budget de 100 millions d’euros qu’elle accordera aux dix projets sélectionnés. Avant de pouvoir passer au vote, on vous propose de jeter un œil à nos 10 propositions coups de cœur : 

1. Les halles alimentaires bio dans le 10e et le 14e

Acheter du bio et du local à moindre coût, voilà le projet porté par les halles alimentaires dont l’expérimentation début 2017 se fera en deux temps. Une première sera d’abord gérée par la société d’économie sociale et durable Kelbongoo rue Bichat (10e) puis une seconde ouvrira dans le 14e. Grâce au circuit court, petits producteurs et petites bourses y trouveront leur compte. Et ça, c’est beau.

Budget : 800 000 € pour la création de la halle dans le 14e 

 

2. Armoire à dons dans le 2e

La lampe chinée que vous ne pouvez plus voir en peinture, le skinny jean dans lequel vous ne rentrez plus, le gaufrier qui encombre plus qu'il ne fait de gaufres. Ce projet vise à installer une « armoire à dons » dans un établissement public du 2e arrondissement. Sans contrepartie, l’idée est de donner une seconde vie à vos vieux objets en développant le partage entre riverains du quartier. Attention, seuls les objets en bon état sont acceptés. Autrement dit, propriétaires de Barbies démembrées et de baskets crado s’abstenir.

Budget : 10 000 € 

 

3. Double sens cyclable rue Oberkampf

Rue Oberkampf - Boulevard Ménilmontant - Avenue de la République, soit le triangle des Bermudes de la circulation pour tout cycliste qui s’y aventure. Pour davantage de sécurité, les Parisiens souhaitent la mise en place d’un double sens cyclable rue Oberkampf en créant une nouvelle piste qui serait protégée par un petit muret. Histoire de souffler un peu avant d’affronter l’étape de la mort : la rue Ménilmontant (qui avait d’ailleurs fait l’objet d’un projet visant à installer un remonte-pente pour cyclistes, proposition qui avait finalement été rejetée).

Budget : 140 000 €

 

4. Terrains de pétanque dans les quartiers chic

Activité chérie des Parisiens pour se croire en vacances (alors qu’en fait, bah non), la pétanque fait partie de ces remèdes miracle contre la morosité. Conviviale, simple et accessible à tous, elle envahit les jardins et autres espaces verts de Paris (si, si, il y en a plein !) dès que le soleil pointe le bout de son nez. C’est donc avec ferveur que l’on soutient le projet de créations de terrains de pétanque au Champ-de-Mars et au Parc Monceau. C’est vrai, un peu de boules dans les quartiers chic ne peut pas faire de mal, non ?

Budget : 40 000 € pour la création d’une aire de pétanque et l’installation de bancs écologiques au Champ-de-Mars

 

5. La tour Saint-Jacques accessible à tous

Ouverte au public après de longs travaux de restauration, la Tour Saint-Jacques – que l’on peut visiter depuis le 20 mai et ce, jusqu’au 25 septembre - vaut vraiment le coup que l’on s’y attarde, ne serait-ce pour la vue panoramique de tout Paris qu’elle nous offre après avoir gravi ses 300 marches, son architecture au style gothique flamboyant ou sa légende nourrie de nombreuses anecdotes. Le projet propose de favoriser sa visibilité et son accessibilité en créant une entrée sur la rue de Rivoli. Une table d’échecs dans le square d’inspiration anglaise fait également partie du programme.

Budget : 30 000 € 

 

6. Coulée verte des parcs de La Villette aux Buttes Chaumont

Les parcs de la Villette et des Buttes Chaumont figurent parmi les espaces verts les plus vastes de la capitale, ce qui explique pourquoi la majeure partie de ses habitants migrent dans le 19e à l’arrivée des premiers rayons de soleil. Grâce à la transformation des allées Arthur Honegger et Darius Milhaud en coulée verte qui réunirait les deux parcs, de nouvelles espèces de plantes et d’arbustes fleuriront au pied des immeubles. De quoi attirer encore plus de Parisiens en manque de vert !

Budget : 900 000 € 

 

7. Lutte contre le gaspillage alimentaire

Lutter contre le gaspillage alimentaire tout en favorisant le partage et le lien social, voilà ce que ce projet entend développer, notamment avec la distribution de surplus alimentaires récupérés dans les restaurants, chez les commerçants et même les particuliers. L’ouverture d’un restaurant solidaire aux prix libres proposant des plats cuisinés à partir d’invendus alimentaires serait la deuxième étape de la proposition.

Budget : 1 500 000 € 

 

8. Rénovation et aménagement d’espaces dédiés au travail

Bûcher un exam, peaufiner un projet ou rédiger des centaines de lettres de motivation donnent déjà suffisamment l’envie de se pendre alors si vous ajoutez à ça des bibliothèques assaillies de jeunes se livrant une véritable guerre pour pouvoir disposer du seul PC 98 dispo, vous tuez toute bonne résolution. On dit donc oui à la rénovation et à l’aménagement de nouveaux lieux dédiés au travail, d’autant que le projet concerne les quartiers populaires (qui en manquent cruellement !)

Budget : 2 300 000 €

 

9. Le canal Saint-Martin plus grand, plus moderne, plus calme

Ok, les petites rues pavées et pas vraiment droites du canal Saint-Martin font partie de son charme atypique mais question pratique, on repassera. Promeneurs avec poussettes, personnes à mobilité réduite, jeunes Parisiennes perchées sur des talons de 12 cm, passants éméchés, inutile de continuer la liste des profils des piétons qui ont un jour maudit le canal. Elargir les trottoirs, créer une voie lisse entre le métro Jaurès et la rue du Faubourg du Temple et limiter la circulation automobile à une voie figurent parmi les premières étapes du projet. L’idée serait ensuite de valoriser les nombreuses passerelles avec des installations lumineuses grâce au travail d’architectes et de designers. Une jolie proposition que l’on espère voir se concrétiser bien que celle-ci ait un certain coût.

Budget : 5 000 000 €

 

10. La paperasse en mode 2.0

Alors que la technologie fait partie intégrante de notre quotidien, certains domaines disposent encore d’un fonctionnement pour le moins archaïque. Pourquoi perdre son temps dans des files d’attente interminables pour réclamer un papier administratif, faire une demande de passeport ou répondre à une offre d’emploi dans les points Paris Emploi quand tablettes, casques et audiophones multilingues peuvent nous en épargner ? On se le demande…

Budget : 500 000 €

 

 

© Ville de Paris Instagram

 

Pour voir la liste de tous les projets et voter, c'est ici !

 

 

Share the story
À la une
    Advertising