0 J'aime
Epingler

Que faire à la Toussaint à Paris ?

Alléluia un week-end de trois jours ! Pas question de se prélasser, voici une petite sélection pour occuper toutes vos journées

Se faire une toile

Advertising
+ de films

Aller au musée

Musée Picasso

Enfin. Après cinq ans de travaux ultra-controversés, de dépenses publiques outrancières et de luttes de pouvoir, le musée Picasso a rouvert ses portes le 25 octobre 2014. Pour justifier cette longue et pénible rénovation, les gérants de la succession de l’artiste annonçaient un accrochage « novateur et d'une grande modernité ». Mais le résultat s’avère finalement assez fade. Si les salles de l’Hôtel Salé, grande bâtisse du XVIIe siècle postée au cœur du Marais, sont aujourd’hui plus lumineuses, spacieuses et spectaculaires qu’autrefois, la rénovation tant attendue n’invente pas non plus le fil à couper la toile. Loin de révolutionner l’art de la muséologie (contrairement à ce que nous promettait Anne Baldassari, ex-directrice du musée évincée en mai 2014 et remplacée par Laurent Le Bon), la plus importante collection d’œuvres de Pablo Picasso au monde se décline désormais dans un parcours qui prend le parti de livrer l’art à l’état nu. Sans se plier à une chronologie ou à des thématiques particulières. Sans se perdre dans des analyses historiques, plastiques ou politiques, pour éclairer la démarche du monstre sacré des avant-gardes du XXe siècle, longtemps affilié au parti communiste. Sans chercher à décrypter les fameuses « périodes » du peintre andalou (bleue, rose, cubiste, surréaliste, pacifiste, etc.), royalement ignorées pour favoriser de nouvelles lectures, plus ouvertes. Pourquoi pas. Mais de là à justifier les projets pharaoniques des cinq dernières années, on reste

Réserver maintenant En savoir plus
Le Marais
+ d'art et d'expos

Sortir avec les enfants

Top 5 des musées pour enfants

Les meilleures sorties culturelles pour les petits à Paris Grande Galerie de l'Evolution Crocs aiguisés, pelage luisant... Figés dans l’éternité de la naturalisation, les résidents de la Grande Galerie de l'Evolution font l'unanimité auprès des petits Parisiens. Truffé de spécimens empaillés et de fac-similés de bêtes féroces, ce muséum d’Histoire naturelle offre sans doute l'immersion dans le monde animal la plus époustouflante de la capitale, entre parcours pédagagique et mises en scène spectaculaires. Au programme : safari au coeur de la savane africaine, tête-à-tête avec un requin et rencontre avec un dodo issu de l'île Maurice du XVIIIe siècle... En savoir + Cité des sciences et de l'industrie Au coeur du parc de la Villette, la Cité des Sciences et sa Géode constituent le fief des savants en herbe. Et ils sont nombreux : le musée accueille cinq millions de visiteurs par an, sur plus de 30 000 m2 d’espace d’exposition. Interactives, ultramodernes, ses collections permanentes déplient une flopée de maquettes, de machines et d'images à l’aide desquelles on traverse 13 milliards d'années d'histoire des sciences. Du Big Bang à la fusée Ariane, de l’immensité de l’espace au royaume lilliputien des microcellules, la Cité perce les mystères d'un univers où cohabitent lumière, acoustique, satellites, publicités et robots. Immense programme, parcours gigantesque : de quoi activer les méninges du bambin... En savoir + Palais de la Découverte A deux pas des Champs-Elysées, ce musé

En savoir plus
Par Clotilde Gaillard

Les activités à faire avec les enfants à Paris

Musées, spectacles, parcs d'attractions... De quoi occuper les enfants, les ados et les vieux comme nous qui sont convaincus d'être encore jeunes. De l'histoire naturelle au Muséum Une sortie en plusieurs étapes qui ravira les enfants. Au cœur du Jardin des plantes, petite visite des squelettes et des fossiles de la galerie de Paléontologie et d'Anatomie pour se mettre en bouche, suivie d’une immersion parmi les créatures stupéfiantes de la Grande Galerie de l’Evolution, peuplée de tigres, d’oiseaux, de singes empaillés. Cerise sur le gâteau : le zoo de la Ménagerie, qui compte parmi ses résidents une tortue centenaire et un panda roux. Le tout dans un périmètre d'à peine quelques centaines de mètres carrés !En savoir plus sur le Muséum d'Histoire naturelle Tour de manège au Jardin d'acclimatation Prenez la température du mini-golf et exercez-vous au pilotage de bateau télécommandé avant de faire un tour à la fête foraine ou à la fermette avec les marmots. Toutes les joies du parc d’attractions (ou presque) sont réunies dans le cadre verdoyant du Jardin d’acclimatation, en plein bois de Boulogne. Entre sortie ludique et promenade en famille : un excellent compromis. En savoir plus sur le Jardin d'acclimatation Des expos à la Cité des sciences Jouer les petits Einstein à la Cité des sciences et de l’industrie, entre maquettes de fusées, robots et physique quantique : les marmots adorent et en redemandent. Sans doute le musée le plus amusant et interactif de la capitale. En sa

En savoir plus

Se poser dans un café pour éviter la pluie

Les 10 meilleurs chocolats chauds de Paris

Le chocolat chaud fait partie des petits plaisirs propres à l'hiver, aux jours de pluie et de grisaille. Passer une après-midi dans le froid, puis filer se consoler avec une grande tasse de chocolat pour se remémorer avec délice les gourmandises de l'enfance. Alors, voici une sélection des meilleurs de la ville. Riches, inventifs, classiques, surprenants, ils ne laisseront personne indifférent, des plus petits aux plus grands en passant par les vrais barrés de la boisson cacaotée. A déguster sans modération. Charles Chocolatier Créée en 1910, cette entreprise familiale n’utilise que des ingrédients naturels pour fabriquer ses chocolats, qui ne contiennent aucun produit animal (que du beurre de cacao). Fait avec de la poudre de cacao 100 % provenant de Côte d’Ivoire, du lait bio demi-écrémé et très peu de sucre, le chocolat chaud proposé dans la boutique cuit doucement dans un chaudron en cuivre pour épaissir naturellement. On ne peut pas le déguster sur place, mais pour se réchauffer les mains dans la rue un matin d’hiver il n’y a rien de meilleur. Berthillon On reconnaît facilement ce célèbre glacier grâce à la file d'attente dehors en toute saison, sauf en plein été quand la boutique est fermée ! En hiver, le célèbre glacier ne propose pas de chocolat à l’ancienne mais, peut-être encore mieux : un affogato au chocolat. Au fond d’une tasse blanche se trouve une boule de glace vanille, à agrémenter avec du chocolat fondu, du lait mousseux et de la chantilly pralinée. Soit vou

En savoir plus
C'est l'heure du goûter !

C'est l'heure du goûter !

Non, le goûter n'est pas seulement l'apanage des enfants. De temps en temps, il faut savoir se faire plaisir et s'accorder une pause sucrée. Boulangeries, pâtisseries, salons de thé, glaces ou chocolats chauds... Voilà de quoi satisfaire vos envies de quatre heures. Boulangers, chocolatiers & pâtissiers La Pâtisserie des Rêves Un rêve gourmand devenu réalité. Le pâtissier Philippe Conticini, inventeur des verrines (chez Peltier, au début des années 2000) et auteur d’un livre sur le Nutella, ne cesse pas d’étonner son public dans sa pâtisserie de Saint-Germain ou plus récemment dans sa boutique-salon de thé dans le 16e. Dans un décor délicieusement contemporain, fait de dômes en verre suspendus, il réinterprète les bases de la pâtisserie française, en y ajoutant sa touche personnelle. Le Saint-Honoré devient alors rectangulaire pour que l'on puisse le couper en tranches, le Paris-Brest cache du praliné pur et coulant à l’intérieur de sa crème et le mille-feuille du dimanche se gorge de vanille. Chaque mois, il met en valeur des fruits de saison dans une tarte et un fruitier, une « libre interprétation » du fraisier. De quoi s'accorder un péché mignon en toute impunité... Michel Chaudun Tout au long de la journée, les gourmands de l’Assemblée nationale défilent dans cette boutique qui ressemble à un magasin de jouets en chocolat. Presque arrivé à l’âge de la retraite, Michel Chaudun aime toujours passionnément son métier : il accueille les habitués et les nouveaux clients, célè

+ de plaisirs de bouche

Voir des spectacles

Les spectacles à voir en novembre 2013

The Old Woman Quel rapport entre le personnage machiavélique Norman Osborn alias le Bouffon vert (‘Spiderman’ de Sam Raimi) et le prince charmant Aleksandr Petrovsky (‘Sex and the City’) ? Ne cherchez pas outre-Atlantique, la réponse se trouve au théâtre de la Ville, du 6 au 23 novembre. Invité d’honneur du Festival d’Automne, Bob Wilson a réuni l'acteur Willem Dafoe et le danseur Mikhaïl Barychnikov autour de la nouvelle politico-absurde de Daniil Harms ‘The Old Woman’. L’histoire d’un écrivain aux prises avec lui-même. Hanté par la figure d’une vieille femme qu’il rêve de tuer et à laquelle il ne peut échapper, le personnage sombre. Un texte furieusement politique (verra qui veut la référence au stalinisme) monté comme une œuvre d’art par Bob Wilson, esthète fou. Dans un décor lumineux et ultra graphique, le visage masqué de blanc et les cheveux en forme de tourbillons miniatures, Willem Dafoe et Mikhail Baryshnikov sont méconnaissables. Un choc visuel, assurément. C'est la faute à Rabelais Rabelais est à l’honneur au théâtre de l’Athénée. Cela pourrait surprendre, si ce génie de la littérature n’attirait pas autant les metteurs en scène et autres dramaturges friands d’univers burlesques. C’est ‘Pantagruel’ qui ouvre les festivités. Le metteur en scène Benjamin Lazar abandonne, à cette occasion, la période baroque qu’il affectionne tant pour s’attaquer à la rudesse de la langue rabelaisienne. L’épopée chevaleresque du géant, depuis les gloutonneries de l’enfance jusqu’à la

En savoir plus
+ de spectacles

Commentaires

0 comments