Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La possibilité d’une île : 7 îlots de charme à quelques minutes de Paris
© Base de loisirs de Cergy-Pontoise
© Base de loisirs de Cergy-Pontoise

La possibilité d’une île : 7 îlots de charme à quelques minutes de Paris

Envie de jouer les Robinson sans craquer votre PEL ? À quelques minutes de Paris, découvrez 7 cool îles à pique-nique !

Par Tina Meyer
Advertising

Le sachiez-tu ? Il y a 90 îles disséminées en Ile-de-France. Même si on n'en voit souvent que le béton, notre région porte bien son nom ! Loin des fumées de pots d'échappement, des bruits de klaxon et de la canicule urbaine, découvrez une kyrielle d'îles et d'îlots à la végétation luxuriante. De petits édens entourés d'eau où, OUI, vous pourrez, pour certains d'entre eux, vous baigner. Et pique-niquer ou bouquiner pépouze !

Fêtes légendaires et amours secrètes
Bien souvent, ces îles ont connu leur heure de gloire au XIXe siècle, abritant les soirées les plus folles. Comme celle de Fanac, à Joinville-le-Pont, où s'installa la première guinguette, le Restaurant Jullien décrit par Emile Zola dans son roman Au Bonheur des Dames (1883). Zola vécut lui-même sur une île des Yvelines – l'île de Platais, à 30 km de Paris. Son chalet, surnommé "le Paradou", était un kiosque norvégien kitschissime, qu'il avait acheté lors de la démolition de l'exposition universelle de 1878, et fait transporter sur l'île. Dans ce refuge d'intellectuels, on croisait les écrivains Joris-Karl Huysmans et Guy de Maupassant, ou encore le peintre Cézanne.

Autre curiosité, l'île des Vignerons, sur la Marne, où on produisait jadis le guinguet, un petit vin aigre bon marché qui alimentait les guinguettes avoisinantes. Et non loin de là, la mystérieuse île des Corbeaux, où Belmondo vécut isolé avec l'actrice américaine Ursula Andress. 

Bien sûr, on laissera de côté les îles aujourd'hui reconverties en réserves naturelles (interdites à l'Homme donc). Sachez juste que poussent dans ces biotopes insoupçonnés 150 espèces de plantes, comme la cuscute d'Europe (une variété protégée), et qu'y vivent pas moins de 50 sortes d'oiseaux… Dont certains quasi introuvables en France, à l'instar du chevalier guignette, un curieux échassier qui hoche la tête et remue la queue chaque fois qu'il se pose. 

Ce grand dossier ne retient pas non plus les îles trop connues et/ou urbanisées, comme l'île Saint-Louis (4e arrondissement), l'île de la Cité (1er et 4e) ou encore celle de la Jatte (à cheval sur Levallois et Neuilly).

Car l'idée ici est vraiment de prendre le large. De se mettre au vert, loin de l'agitation urbaine. Entre guinguettes bucoliques, paddle, planche à voile, surf, voici un very best of des îles les plus dépaysantes. A vous ces mini-vacances de quelques heures. Autour de Paris, le long de la Seine, de l'Oise, de la Marne… Le temps d'une journée, ces bulles de fraîcheur n'attendent que vous. Idéal pour cet été 2020 post-déconfinement !

7 îles de charme pour s'évader à quelques minutes de Paris

© Ile de Vaires-Torcy
© Ile de Vaires-Torcy
© Ile de Vaires-Torcy

L'île de Vaires

Sur les bords de Marne, elle s'étend sur plus de 4 km de longueur pour une largeur d'environ 900 m, et abrite en son centre le grand lac de Vaires-sur-Marne, la base de loisirs de l'île de Vaires-Torcy et la forêt régionale de l'île de Vaires. Baladez-vous autour du lac, bronzez sur la plage payante aménagée de Torcy, voguez en pédalo ou somnolez en terrasse. Si vous êtes du genre hyperactif, outre la baignade, vous pourrez jouer au tennis, squash, golf… Son plan d’eau de 2 km de long se laisse aborder en catamaran, aviron, canoë-kayak ou windsurf, en pratique libre ou encadrée. C’est d’ailleurs le plus grand spot nautique d’Ile-de-France, dédié à la pratique de haut niveau. L’occasion de ressortir votre vieux maillot Oxbow.

Ile de loisirs de Torcy, route de Lagny, 77200 Torcy. Ouverture de la baignade surveillée de 10h à 18h30. Seul l'accès à la baignade est payant les mercredis, week-ends et jours fériés en juin et septembre, et 7j/7 du 15 juin à fin août.

© Le Manoir de l'île aux Loups
© Le Manoir de l'île aux Loups
© Le Manoir de l'île aux Loups

L'île des Loups

La légende raconte qu'en 1870, des loups, chassés par l'homme, auraient traversé à la nage pour s'y réfugier. Depuis, ils ont disparu, laissant place à quelques esthètes bien informés. Entre Nogent et Le Perreux (Val-de-Marne), cette île se mérite. On n'y accède qu'en barque, canoë ou paddle. Peu urbanisée, elle a gardé son côté sauvage. On peut y admirer des maisons typiques du style régionaliste, à l'instar de cette belle demeure anglo-normande à bow-window ou, au milieu de l’île, cette maison en bois dans le style des chalets suisses en vogue au XIXe siècle. A la Belle Époque, de nombreuses vedettes de cinéma débarquaient des studios voisins de Joinville-le-Pont : Jean Gabin, Michel Simon, Marlène Dietrich… Mais l'île des Loups abritait aussi une sulfureuse maison close, la Villa Briseis. Et, dit-on, une fumerie d’opium ! Cachée dans les combles de la maison du comédien Charles Vanel, personnage emblématique du film Le Salaire de la peur. Aujourd'hui, on y trouve le Club nautique de Nogent. Et le manoir de l’Île aux Loups, transformé en un hôtel particulier destiné à des évènements familiaux ou des congrès d’entreprises. Niché dans un double parc arboré de 3 500 mètres carrés, il est desservi par l'embarcation "Le Passeur". 

Club nautique de Nogent. 33 quai de l'Artois, 94170 Le Perreux-sur-Marne. 01 48 72 40 32. Des croisières en bateau sont organisées par l'association Au Fil de l'eau. Inscriptions en ligne. Manoir de l'île des Loups ( tél : 01 48 72 68 00).

Advertising
© Flickr
© Flickr
© Flickr

L'île du Berceau

L'île du Berceau vous berce. A Samois-sur-Seine, ce petit havre de paix tombe à pic pour fuir le bruit et la fureur citadine. L'idéal ? Un pique-nique sur les grandes pelouses, à l'ombre des arbres, avec vue canon sur la rive d'Héricy. A moins que vous ne fassiez halte au Relais de l'Ecluse, sur le chemin de halage, ou Chez Fernand, quai de la République, pour profiter des concerts de jazz manouche (le vendredi et samedi soir). Aventurez-vous au village : rue du Bas-Samois, vous trouverez la maison où Django Reinhardt vécut ses dernières années. Jadis, chaque mois de juin, l'île accueillait d'ailleurs le célèbre festival de jazz éponyme. Ce dernier se déroule désormais à côté, dans le parc du château de Fontainebleau. 

Accès par l'A6, sortie n° 7, direction Fontainebleau, puis rejoindre la D137. Accès par l'A5, sortie Melun, traverser la ville en direction de Fontainebleau via la D606 et suivre Samois-sur-Seine.

© L'île de loisirs de Bois-le-Roi
© L'île de loisirs de Bois-le-Roi
© L'île de loisirs de Bois-le-Roi

L'île de loisirs de Bois-le-Roi

D’accord, c’est un peu l’expédition pour s’y rendre. Oui mais ! L'entrée de cette aire de 73 hectares et la baignade (surveillée) sont gratuites, il y a une vraie anse de sable pour se croire à Palavas-les-Flots… Et deux îles sur le lac, dont une avec un parcours de golf 9 trous ! Vous avez le droit de pêcher sur la berge, après la voilerie jusqu'à l'entrée du golf. Et ça, ça n’a pas de prix. Douches et WC à dispo, activités sportives à gogo : accrobranche, canoë, VTT… Mais aussi pique-nique sur l’herbe, balades, siestes à l’ombre des arbres : on n’est pas bien, là ? 

Rue de Tournezy, 77590 Bois-le-Roi. Réouverture le 6 juillet 2020. Tous les jours, de 9h à 21h. Entrée, parking et baignade gratuits. Activités sportives payantes.

Advertising
© Wikipedia / DR
© Wikipedia / DR
© Wikipedia / DR

L'île Saint-Germain

Deux parties à explorer sur cette île, qui accueillit en 1867 une partie de l'expo universelle. D'un côté, sur sa pointe aval, le quartier le plus cher d'Issy-les-Moulineaux : d'adorables jardins ouvriers et des maisons d'artistes et d'architectes de renom. Jean Nouvel et son "Vaisseau", le designer Philippe Starck ou l'atelier Dubosc & Landowski… Superbe ! De l'autre, un parc, lui-même divisé en deux parties : la partie nord-est, où admirer entre autres la Tour aux figures de Jean Dubuffet, et la partie centrale, avec un poney club et un jardin faisant la part belle à la biodiversité.

En voiture, sortir du périphérique à Boulogne ou Quai d'Issy, puis longer les quais jusqu'à l'entrée du parc. Arrêts les plus proches en transports en commun : Issy - Val de Seine ou Les Moulineaux via le T2, ou station Issy - Val de Seine du RER C. Le parc est ouvert tout l'été de 7h à 21h et ferme à 20h à partir du 1er septembre. 

© Wikipedia / DR
© Wikipedia / DR
© Wikipedia / DR

L'île des Impressionnistes

Cette île en bordure de la jolie petite ville de Chatou (Yvelines) a été le repaire des peintres impressionnistes dans la seconde moitié du XIXe siècle. D'où son nom ! Auguste Renoir, habitué de la Maison Fournaise, célèbre guinguette aujourd'hui classée monument historique, y a notamment peint Les Canotiers à Chatou et Le Déjeuner des canotiers. D'ailleurs, juste à côté, le musée Fournaise redonne vie au grand Renoir à travers un nouveau parcours immersif tout en hologrammes et effets spéciaux. Un petit creux ? Faites une halte aux Rives de la Courtille, joli resto en bois sur deux étages, copie des gares d'eau qui existaient sur l'île durant la seconde moitié du XIXe siècle. 

Pour vous mettre au vert et décompresser, cap sur le parc des Impressionnistes, de l’autre côté du Hameau Fournaise. Entre deux bras de Seine, vous trouverez un parcours sportif, des aires de jeux pour enfants, des tables de pique-nique et une aire de pétanque. C'est sur l'île, deux fois par an (en mars et en octobre), qu'a lieu la géniale foire nationale à la brocante et aux jambons de Chatou. Sans oublier, en septembre, le festival de musiques électronique Elektric Park. Un peu plus loin,  le poney club de Chatou, la galerie Bessières, carrefour de l'art contemporain, et en amont le golf de l’île Fleurie. A signaler aussi, l'association Sequana qui restaure des bateaux emblématiques de l'époque, comme le canot Madame sur lequel Maupassant promenait Mistinguett.

Transports en commun : par le RER A, station Rueil-Malmaison. Sortie numéro 1 Rue des Deux-Gares, puis prendre direction Chatou, marcher jusqu’au pont. Au milieu du pont, descendre à droite sur l’île. Par le RER A, station Chatou-Croissy, puis 900 mètres à pied.

Advertising
© La base de loisirs de Cergy-Pontoise
© La base de loisirs de Cergy-Pontoise
© La base de loisirs de Cergy-Pontoise

La base de loisirs de Cergy-Pontoise

Une partie en presqu'île, d'autres en "vraies" îles, entièrement ceintes d'eau, auxquelles accéder en pédalo, paddle ou kayak. Comme l'île aux Oiseaux, à côté de l'étang de la Folie ou encore l'île Astronomique, jouxtant la zone ornithologique. Des palmiers, paillotes et plus de 5 000 m² de sable fin au bord de six plans d'eau : le rêve !  Un plongeon qui se mérite, entre le RER jusqu’à Cergy-Préfecture, le trajet en bus et la bonne petite marche. Un toboggan de 150 m suscite les waaah et les aaah d’une marmaille dopée à la vitamine C, mais c’est vivable. Et puis vous pourrez toujours vous évader dans le parc de plus de 250 hectares. Pour les sportifs : tennis, accrobranche, ski nautique, wakeboard… Sans oublier la plus grande vague à surf en extérieur d'Europe !

Les étangs de Cergy-Neuville, 95000 Cergy-Pontoise. Du 2 juin à fin septembre, tous les jours. Baignade ouverte de 12h à 19h en semaine et de 10h30 à 19h le week-end. Tarifs baignade : de 0 à 6 €. Autres activités : de 0 à 50 €.

Et pour s'évader ailleurs que sur une île...

Jardin des plantes
© DR / F. G. Grandin

Les meilleurs parcs et jardins à Paris

Sites et monuments Parcs et jardins

Si l'on ne cesse de mettre en avant le patrimoine vert d'une ville comme Londres, Paris et ses 2 300 hectares de verdure, répartis entre plus de 400 jardins, parcs, bois et autres squares, se défend pas trop mal non plus. Mais il a fallu faire des choix, histoire de ne garder que le nectar des jardins, parcs et assimilés. Et à Paname, comme aurait pu dire Tonton David, c'est « chacun sa route, chacun son jardin ». 

Les meilleures plages à Paris et sa banlieue

Que faire Balades et excursions

Vous étouffez ? Les piscines en plein air et autres pataugeoires ne vous suffisent plus ? Vous avez fait la tournée des meilleurs sorbets et glaces, en vain ? Et vous en avez marre de chiller dans les habituels jardins et parcs parigots ? Voici où piquer une tête en pleine nature… Tout en restant en Île-de-France !

Advertising
Photograph: Alexandre Faraci

Les meilleurs spots d'architecture brutaliste et moderniste du Grand Paris

Sites et monuments Visites

Demandez donc à un Parisien de vous citer le plus bel édifice d’Ile-de-France. Très forte probabilité que son choix s’oriente vers une construction parisienne. Pourtant, en observant la banlieue sous le bon angle, une beauté – parfois sinistre, souvent poétique – se dégage des blocs de béton. En images, voici six bâtiments d’architecture brutaliste du XXe siècle, moderniste (voire postmoderniste) qui subliment le Grand Paris. A voir au moins une fois dans sa vie !

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising