Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Lettre d’amour : merci aux associations franciliennes
Les Grandes Personnes
© Martha Monroy

Lettre d’amour : merci aux associations franciliennes

L'été à Paris : des vacances pour tous les bambins !

Écrit par Time Out. En partenariat avec N26.
Advertising

Afin de célébrer celles et ceux qui se battent pendant la crise, Time Out Paris et N26 - la banque mobile qui vous simplifie la vie - ont décidé de bosser main dans la main pour déclarer leurs flammes à nos héros du quotidien. Ils sont artistes, producteurs, chefs, membres d’une asso ou anonymes… Tous ont dû s’adapter et redoubler d’originalité pour rendre notre vie plus agréable, tout en imaginant un futur sous le sceau du vivre ensemble, du local et de l’inclusion.

C’est pourquoi on a demandé à quelques journalistes de la Rédaction de leur rédiger une lettre d’amour en guise de remerciement. Et de leur dire, en quelques lignes, ces mots simples mais ô combien importants : on ne vous oublie pas.

Pour cette deuxième salve (lire notre lettre d’amour à la culture), on a décidé de rendre hommage à toutes ces assos incroyables, qui ont pour mission de sauver l'été 2020 de nos gamins. En aidant les familles et enfants du Grand Paris à partir en vacances… en Ile-de-France ! Amour sur ces acteurs de l’ombre. Et lumière sur notre belle, gigantesque et au final méconnue région francilienne.

La lettre :

Inédits, tristounes, ces derniers mois ont surtout été très durs pour certaines familles et leurs p'tits bout de chou. Parlons chiffres ! Déjà, en 2019, environ 40 % des Français ne sont pas partis en vacances. Cette année, avec la crise, c'est pire. Pour des raisons financières et/ou sanitaires, les trois quarts des familles françaises ont réduit leurs projets. Et nombreux sont les foyers qui se sont carrément privés de vacances ! Selon les estimations du ministère de l’Education nationale, quelque 4 millions d’enfants, soit un sur quatre, passeront l’été 2020... à la maison !

Bien sûr, pour ceux qui sont en Ile-de-France, il existe de très nombreuses alternatives au combot pyjama/télé ! Et le côté positif, c’est que les Franciliens vont pouvoir en profiter pour découvrir les innombrables et coolos sites de la région, qui regorge de spots à baignade, bases de loisirs, parcs naturels et autres friches en accès libre. Au hasard ? A Pantin, la ferme urbaine La Prairie du canal ou La Cité Fertile sont parfaits pour initier votre progéniture au joies du jardinage et à l’écologie. Un peu plus loin, dans le Val-d’Oise, le parc naturel du Vexin, qui abrite la plaine de loisirs de Vallangoujard, où les enfants d’Argenteuil viennent faire copain-copain avec poules, chèvres et poneys, entre deux balades nocturnes en forêt. Les vôtres sont obsédés par l’eau ? Cap sur les plages de Torcy et de Meaux, où vous pourrez les laisser plonger en toute sécurité, découvrir le paddle, kayak, ou même la planche à voile ! Et pour les petits intellos, férues d’architecture, on ne saurait que trop recommander une balade à Ivry-sur-Seine, pour en prendre plein les mirettes face aux Etoiles de Jean Renaudie, ou à Noisy-le-Grand, devant les espaces rétrofuturistes d’Abraxas, où furent tournées des scènes des films Hunger Games et Brazil de Terry Gilliam.

Et autant le dire tout de suite, le crier haut et fort, tel un cri du coeur : MERCI aux associations franciliennes, qui se plient en quatre pour sortir les enfants et adolescents de leurs quartiers, leur faire découvrir de nouvelles expériences dans cette période étrange, et leur permettre de s'approprier pleinement cette région bien plus cool qu’on ne croit. Rarement médiatisées, ces assos sont pourtant un rouage essentiel de notre société, surtout dans les quartiers les moins bien dotés. Bref, merci !

Merci à l’antenne francilienne de Vacances et familles, qui existe depuis 60 ans, et s’apprête à faire partir sans tambour ni trompettes pas moins de 3 000 gamins cet été grâce à ses 1 500 bénévoles. A l’association Jeunesse au Plein Air, qui organise de son côté des escapades d'une journée, des classes de découverte et des colos apprenantes. Au Secours Populaire, qui en complément de sa traditionnelle “Journée des oubliés des vacances” (cette année en août dans le Loir-et-Cher), a lancé ses “Journée bonheur”, qui permettent d’envoyer des familles une journée à la plage ou en forêt. Gloire à la résidence des Grands Personnes dans les quartiers nord de Villeneuve-Saint-George qui a débouché en juillet sur un carnaval de marionnettes géantes.

Merci au département du Val-de-Marne, dont le programme “Quartier d’été” destiné aux familles modestes, permet d’héberger 180 enfants sur le vaste parc de Choisy pour 1 € par jour. Et c’est pas fini ! Merci à l’asso Art d’ECO, au cœur du Vexin (95), qui concocte des séjours artistiques et pédagogiques à la Bergerie de Villarceaux, tandis que Le Camp de César régale, lui, avec des séjours 100% activités sportives, jeux et détente.

Merci aussi au bien-nommé Pass Malin qui propose 15 % de réduction minimum dans plus de soixante sites touristiques de l’Ouest francilien. Aux Tickets-Loisirs, utilisables sur 11 îles de loisirs ! Aux mairies de Seine-Saint-Denis, qui ouvrent grands leurs parcs à la jeunesse avec L’Eté solidaire, dont les 410 hectares de verdure du parc Georges-Valbon (le plus grand d’Ile-de-France, classé Natura 2000). Vous en voulez encore ? Merci à l’asso Re-Belle, qui organise dans le parc du Sausset (Villepinte) ses ateliers de cuisine antigaspi et durable, en parallèle d’ateliers de yoga, théâtre et concerts. Enfin, les heureux parents de gamins hyperactifs remercieront la Poudrerie à Sevran, où une quinzaine d’activités (tir à l’arc, escalade, golf, parkour…) achèveront d’épuiser les petits monstres ! 

Autant d’exemples qui démontrent que le tissu associatif ne s’est pas laissé déchirer par la crise sanitaire. Au moment où la société a le plus besoin d’elles, les assos répondent présent. Encore mieux, elles ont su en un laps de temps très court saisir l’opportunité de valoriser les richesses culturelles et touristiques de la région Ile-de-France, qui, en retour, a multiplié les aides. Voilà ce qu’on appelle un partenariat gagnant-gagnant.

N26
N26

A propos de notre partenaire

N26 est la banque mobile européenne qui simplifie la vie de ses clients. Déjà plus de 1,5 millions de Français nous ont adopté. Faciliter votre vie quotidienne en imaginant la banque du futur pour vous permettre de gérer votre argent en temps réel depuis votre téléphone. Cet été, N26 veut soutenir toutes les initiatives locales qui comme nous vous rendent la vie plus simple et plus agréable.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising