1. © Time Out
    © Time Out
  2. © Time Out / Elan Fleisher
    © Time Out / Elan Fleisher
  3. © Time Out / Elan Fleisher
    © Time Out / Elan Fleisher
  4. © Time Out
    © Time Out

    Vue de la Tour Eiffel depuis le Centre Pompidou

  5. © Time Out
    © Time Out
  6. © Time Out
    © Time Out
  7. Peter Lindbergh, Mathilde sur la Tour Eiffel, 1989, Polka Galerie
    Peter Lindbergh, Mathilde sur la Tour Eiffel, 1989, Polka Galerie
  8. G.I. Joe. Le réveil du Cobra. 2009
    G.I. Joe. Le réveil du Cobra. 2009
  9. Robert Delaunay, Tour Eiffel, 1911
    Robert Delaunay, Tour Eiffel, 1911
  • Que faire
  • prix 2 sur 4
  • Tour Eiffel
  • Recommandé

La Tour Eiffel

Édifice mythique à haute portée symbolique, la tour Eiffel a un pouvoir d’attraction quasiment inégalé. Portrait d’une grande dame.

Publicité

Time Out dit

Bien des visiteurs ne viennent à Paris que dans l’idée de rencontrer la Dame de fer. Construite en 1889 à l’occasion de l’Exposition universelle, elle a d’abord longtemps été une icône de la modernité, avant de devenir un symbole du romantisme à l’international. Et il suffit de peu pour en tomber amoureux… Que ce soit pour grimper à son sommet et observer la ville de son point culminant (324 mètres), pour rester à ses pieds et pique-niquer sur le Champ-de-Mars ou pour l’observer briller de mille feux depuis un pont voisin, on trouve toujours de nouvelles manières de l’aborder, sans jamais s’en lasser (parole de locale). Pour vous aider à l’apprivoiser, on a essayé de faire le tour de la question Eiffel ; voici nos réponses.  

Pourquoi monter en haut de la tour Eiffel ?

A Paris, prendre un peu de hauteur est hautement recommandé. Et la plus belle vue de la capitale est opportunément perchée sur son monument le plus iconique. Depuis le sommet de la tour Eiffel, vous aurez une vision de la ville à 360 degrés, avec un horizon dégagé à plus de 65 km par temps clair… Pour y arriver, vous pouvez emprunter un des ascenseurs, ou en profiter pour vous faire un peu les cuisses et les fessiers en montant par les escaliers. Au total, 1 665 marches à gravir, pour un entraînement plus efficace (et plus mémorable) qu’une séance de StairMaster dans l’humidité de votre salle de sport. 

Après l’effort, le resto étoilé ! Au deuxième étage de la tour, le chef Frédéric Anton, Meilleur Ouvrier de France triplement étoilé, a récemment repris les rênes du célèbre restaurant Jules Vernes (à la suite de Joël Robuchon). La carte, gastro et raffinée, est à l’image du cadre : exceptionnelle. Pour une expérience un peu plus à portée de porte-monnaie, rendez-vous tout l’été sur la terrasse du premier étage pour une petite pizza, une glace ou un verre au grand air. 

D’où observer la tour Eiffel (pour un selfie d’anthologie) ? 

Le parvis du Trocadéro : c’est l’endroit le plus populaire pour prendre une photo avec vue sur la tour Eiffel. Forcément, vous y serez rarement seul – sauf très (très) tôt le matin. A quelques pas de là, un spot plus confidentiel vous offrira de quoi vivre un moment plus privilégié avec Madame Eiffel : ça se passe au sommet de la rue de la Manutention, avenue du Président-Wilson, juste à côté du Palais de Tokyo. 

Le pont de Bir-Hakeim : monument historique classé, le pont de Bir-Hakeim est un des lieux les plus photogéniques (et cinégéniques) de Paris. C’est aussi un parfait point de chute pour admirer la tour Eiffel, qui s’y dévoile dans le prolongement des quais.

Les petites rues autour du Champ-de-Mars : pour voir la tour Eiffel dans son élément parisien, avec la vie qui va avec, il est bon de partir en immersion dans les rues avoisinantes. Depuis la rue Saint-Dominique, le point de vue du croisement avec le boulevard de la Tour-Maubourg est particulièrement vivant, et sera un point de départ pour une balade dans le quartier. Si vous voulez être tranquille, les petites rues de Monttessuy et du Général-Camou sont aussi idéales pour un tête-à-tête à touche-touche avec la Dame de fer. 

Les rooftops avec vue : le mieux pour avoir une vue dégagée sur la tour reste parfois de monter dans les tours. Jetez un œil sur notre guide des meilleurs rooftops de la capitale ! Notre coup de cœur : le bar les Ombres, sur le toit-terrasse du musée du Quai Branly, où le chef de génie Alain Ducasse officie en binôme avec notre mixologue préférée, Margot Lecarpentier (Combat). Des cocktails de très haute volée misant sur la naturalité, en tête-à-tête avec la tour Eiffel… 

Que faire aux alentours ? 

Autour de la tour Eiffel, entre les 7e et 16e arrondissements, la capitale ne manque pas d’art. Entre le musée d’Art Moderne et le Palais de Tokyo, le musée du Quai Branly ou le musée Rodin (pensez à faire un tour dans leurs magnifiques jardins), le quartier couvre un très large spectre culturel. Du pont des Invalides au Champ-de-Mars, vous aurez le sentiment de vous balader dans un Paris de carte postale… Et parce qu’il vous faudra plus d’une journée pour en faire le tour, séjourner dans un hôtel à proximité n’est pas une mauvaise idée ! Pour savoir où manger, boire et festoyer, jetez un œil à nos meilleurs plans des 7e et 16e arrondissements

Site officiel de Paris 2024 

Pour les Jeux olympiques, le Champ-de-Mars se transforme en stade géant ! De juillet à août 2024, le Stade Tour Eiffel accueillera les épreuves de volley-ball de plage et de cécifoot (Jeux paralympiques). Juste en face de l’Ecole militaire, l’Arena Champ-de-Mars (actuel Grand Palais éphémère) sera quant à elle la scène des épreuves de judo, de lutte libre et de lutte gréco-romaine.  

Dates : 

Les tournois de volley-ball de plage se dérouleront du 27 juillet au 10 août.
Les épreuves de lutte se dérouleront du 5 au 11 août.
Les quinze tournois de judo seront organisés entre le 27 juillet et le 3 août.
Les épreuves de cécifoot se dérouleront du 30 août au 7 septembre 2024.


Billets : 

Si vous vous êtes inscrit avant le 20 avril dernier sur la plateforme de billetterie officielle, et que vous avez une chance d’être tiré au sort, votre créneau d’achat de billets à l’unité vous sera communiqué par mail. 
Dans le cas contraire, des billets pour assister aux épreuves seront remis en vente fin 2023, début 2024. Pour cette dernière phase de vente, il faudra être vifs (premiers arrivés, premiers servis). Bonne chance ! 

Comment s’y rendre ? 

Avec la ligne 8, depuis les stations Ecole Militaire ou La Motte-Picquet - Grenelle (aussi sur les lignes 6 et 10), et avec le RER C (Champ-de-Mars - Tour Eiffel). Si vous venez en voiture, le parking couvert Pullman Tour Eiffel sera le plus proche du monument (autour de 40 € / 24h). Pour une alternative un poil plus économique, privilégiez le parking Tour Eiffel Quai Branly, à seulement sept minutes de marche (autour de 30 € / 24h)

Infos

Adresse
Champ de Mars
7e
Paris
Transport
Métro : Bir-Hakeim
Prix
De 3 à 4,50 euros pour l’accès par escaliers. Gratuit pour les – de 4 ans. De 4,10 à 13,40 euros pour l’accès par ascenseur, selon les étages. Gratuit pour les – de 4ans
Heures d'ouverture
Tous les jours. Par ascenseur de mi-juin à août, de 9h à 00h45 (dernière montée à 23h) et de septembre à mi-juin de 9h30 à 23h45 (dernière montée à 22h30). Par les escaliers (1er et 2e étage) de mi-juin à août de 9h à 00h45 (dernière montée à minuit) et d
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?Connectez-vous et revendiquez le commerce
Publicité
Vous aimerez aussi
Vous aimerez aussi