Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Festival Cinéma Paradiso
© Festival Cinéma Paradiso

Les meilleurs cinémas en plein air à Paris et en banlieue

Dans les parcs, sur les rails ou sur les toits, retrouvez la sélection des meilleurs cinémas en plein air à Paris et en banlieue.

Écrit par
La Rédaction
Publicité

Si l'on pense immédiatement à la Villette, d'autres cinémas en plein air la jouent tube de notre été en s’invitant parfois dans des lieux insolites  : sur les rails de la petite ceinture, sur le toit du Moulin Rouge ou le parc d'un château multiséculaire. Histoire d’y voir plus net, voici un petit tour d'horizon des meilleurs cinémas en plein air à Paris et en banlieue. Bonne séance !

Les meilleurs cinémas en plein air à Paris et en banlieue

  • Cinéma
  • Cinéma

Cette année, c’est la danse dans tous ses états qui s’affichera sur l’écran géant de la prairie la plus verte de Paris. Pour ouvrir le bal, un classique tout public bien régressif, l’inénarrable Flashdance, soit le pire et le meilleur des 80’s concentré en un film et un tube : What a Feeling… Suivront des comédies musicales réjouissantes comme Les Demoiselles de Rochefort et West Side Story, mais aussi de truculents et sensuels thrillers comme Black Swan ou Eyes Wide Shut. Aucun style de danse n’est privilégié puisque se succéderont à l’écran danseur(se)s étoiles, pros des claquettes, krumpers et autres disco queens. Dans la programmation, on trouve à la fois le plus dansant des dessins animés, Les Aristochats, et le plus ludique des ballets de l’Opéra de Paris, l’incroyable Play d’Alexander Ekman. Elle est pas dolce, la vita ? 

  • Cinéma
  • 19e arrondissement

Du 26 août au 3 septembre, le festival de ciné en plein air consacré au format court/moyen – tous genres confondus – posera son grand écran dans le parc de la Butte-du-Chapeau-Rouge pour sa 21e édition. En l’espace de huit jours, Silhouette va déplier une programmation haute couture brodée d’une petite centaine de films (!). Dans le lot ? Tifs d’Inès Loizillon, une immersion au cœur d’une radio rock, ou à A86 Nord, Sortie 10 de Nicolas Boone, dont l’action se déroule sur les toits des tours du nord de Paris. On a aussi repéré Deer de l’Iranien Hadi Babaeifar, qui nous mène dans les montagnes du nord du pays, ainsi que Des jeunes filles enterrent leur vie de Maïté Sonnet, pour un EVJF moins claqué que d’habitude. Et en plus des films, des concerts sont annoncés chaque soir !

Publicité
  • Cinéma
  • 18e arrondissement

Le festival Gare aux docs est de retour du 16 au 27 août pour une cinquième édition sur les rails de la petite ceinture, en contrebas de la REcyclerie, pour des séances encore et toujours gratuites. L’affiche de cette année – imaginée en parallèle de l’expo consacrée au journal écolo de La Gueule ouverte – a été construite autour de la thématique militante « L’écologie peut-elle crever l'écran ? ». Parmi les premiers docus dévoilés, on retrouve Bigger Than Us de Flore Vasseur, qui dresse un panorama de la jeunesse militante du monde entier, mais aussi Media Crash de Valentine Oberti et Luc Hermann sur la mainmise d’une poignée de milliardaires sur les médias français. En bref, l’un des cinémas en plein air les plus indispensables de l’été.

  • Cinéma
  • Cinéma

Dans le cadre du cycle « Film du dimanche soir », l'hôtel MK2 Paradiso vous propose de mater gratuitement un long-métrage sur son rooftop. Et ce, jusqu’au 18 septembre. Pour la programmation, MK2 s’est entouré de plateformes et distributeurs partenaires de premier choix comme LaCinetek, Carlotta et Shadowz, aussi bien calées dans les œuvres de patrimoine que d’horreur. Pour vous donner une idée, vous aurez notamment la possibilité de visionner J’ai pas sommeil de Claire Denis, The Endless Summer, le mythique surf movie de Bruce Brown, ou Gerry, cette balade désertique sans fin de Gus Van Sant. Parmi les autres films projetés, on signale le classique Baisers volés de Truffaut ainsi que, pour la clôture, Totem du Belge Fred De Loof, qui suit à la trace un ancien scout hanté par des rats géants.

Publicité
  • Cinéma
  • Cinéma

Les 22 et 23 juillet et les 26 et 27 août, le musée de l’Air et de l’Espace du Bourget va organiser des projections à l’air libre sur le tarmac de l'aéroport, avec des films directement diffusés sur le fuselage d’un Boeing 747. Pour aller jusqu'au bout des choses, les films sélectionnés tourneront autour de la thématique aérienne. Ça commencera avec La Folle histoire de l’espace de Mel Brooks, une parodie 14e degré de Star Wars, avant la diffusion du film culte Retour vers le futur de Robert Zemeckis. Fin août, les visiteurs du soir apercevront Sully de Clint Eastwood, relatant l’histoire de l’amerrissage d’un avion dans l’Hudson en 2009, avant de voir Le Vent se lève du maestro Hayao Miyazaki. Prêt pour le décollage ?

  • Cinéma
  • Cinéma

Une Toile sous les étoiles, le festival de ciné en plein air gratuit qui pose ses transats dans la cour du château de Vincennes, aura lieu cette année en fin d’été, du 25 au 27 août. Resserrée comme un sumo dans un jean slim, la programmation réunira trois films (un par soir) aux contours bien distincts. On y découvrira La Vie et rien d’autre de Bertrand Tavernier, qui met en scène Philippe Noiret en militaire recenseur de cadavres juste après la Première Guerre mondiale. Il sera aussi question d’Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal, où l’on suit Laure Calamy (césarisée pour l’occasion) dans un trip cévenol avec amant, femme et âne. Enfin, avec Insterstellar de Nolan en ultime film programmé, les explorateurs de dimensions parallèles devraient gagner masse de points EADS. Bref, un plan royal !

Publicité
  • Cinéma
  • Cinéma

Le festival tricoté par le magazine So Film et le Bar à Bulles revient poser ses bobines sur le toit de la Machine du Moulin rouge. Cette quatrième édition, toujours gratuite et paritaire, réunira dix films dont le point commun est de mettre à l’image univers parallèles et aventures sensorielles. Sachez que le festival sera ouvert avec le culte Las Vegas Parano de Terry Gilliam et clôturé avec Si c’était de l’amour de Patric Chiha, adapté de la pièce Crowd de Gisèle Vienne. Entre les deux, les spectateurs auront la possibilité de mater Paris Is Voguing de Gabrielle Culand ou l’épopée rockabilly Violent Days de Lucile Chaufour. Egalement à l'affiche ? Le conte de vampire iranien A Girl Walks Home Alone at Night d’Ana Lily Amirpour et le film Coherence de James Ward Byrkit, autour d’un repas qui dérape. Enfin, allez voir Spit’n’Split de Jérôme Vandewattyne, un docu qui suit le groupe liégeois The Experimental Tropic Blues Band pendant une tournée qui part franchement en c*******.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité