Actualités / Vivre en Ville

24h pour découvrir l'âme du quartier Charonne

24h pour découvrir l'âme du quartier Charonne
© Time Out

Ce fut un casse-tête. Un casse-tête de faire ce guide tant les bonnes adresses ont germé ces dernières années dans le quartier néo-branché de Charonne. Forcément, on a dû faire des choix difficiles en privilégiant de manière complètement subjective les adresses qui méritaient le plus notre attention. Déjà, il a fallu délimiter une zone : exit l’église Saint-Germain de Charonne et les alentours du Mama Shelter, la priorité a été donnée aux rues avoisinant la station de métro du même nom. Aussi, on a pris soin de ne pas trop s’approcher de Ledru-Rollin qui fera lui aussi l’objet d’un guide très prochainement. Autrement dit, on s’est mué en scrutateur balzacien le long de la rue Charonne, dans le 11e arrondissement, à la recherche des bons plans pour se nourrir ou s’enivrer, se cultiver ou faire du shopping. Résultat : Time Out vous embarque 24h dans ce quartier animé de jour comme de nuit.

9h : Une douceur pour commencer

Le petit déj, c’est important. D’autant plus quand on est un gros gourmand. Plutôt que de privilégier le Pain Quotidien que tout le monde ou presque connaît, on a décidé de se rassasier chez Gana, à deux pas du métro. On est accueilli par un grand sourire dans un espace sobre, où les pains sont bio et la farine faite maison. On craque pour la célèbre Flûte Gana dont la technique de fabrication a survécu au temps : fermentation sur poolish, pétrissage modéré et façonnage manuel. La croûte est fine et notre estomac s’éveille. On chope aussi un pain aux raisins pour parfaire cet instant.

© Time Out

 

 

9h30 : S’imprégner du quartier

Si les parcs et les espaces verts ne fleurissent pas en abondance dans le quartier, certains spots plus ou moins cachés sont idéals pour flâner. On pense notamment au jardin partagé de la Folie-Titon et sa grande pelouse verdoyante, son petit étang et son ambiance à la coule, groupes de musique à l’appui.

Plus loin, rue Saint-Bernard, le square est parfait pour faire du sport : tables de ping-pong, baby-foot et terrains de basket sont à votre disposition pour jouer tout en profitant de la vue sur l’immense paroisse Sainte-Marguerite.

© Time Out

 

 

 

 

 

 

 

 

© Time Out

 

Enfin, si vous allez plus loin sur la rue de Charonne, juste avant le numéro 26, vous tomberez sur le passage Lhomme et sa promenade bucolique. On se coupe de la foule, on est au milieu des plantes, on respire. Bref, on est bien.

 

© Time Out

 

 

 

11h30 : De l’art ou rien

On reste rue de Charonne, et on prend la direction d’Art Factory et son immense espace de 200 m2. Sur quatre étages, la célèbre galerie abrite une pléiade d’artistes de la scène graphique internationale. Un conseil : la librairie au rez-de-chaussée est peuplée d’ouvrages de dessinateurs et de pochettes de vinyles rares, ça vaut la peine d’y passer un bon moment.

© Philippe Mariana

 

 

 

 

13h : Manger, c'est la vie 

Se creuser les méninges ouvre l’appétit et notre ventre qui gargouille se fait légèrement entendre. Il est temps de trouver un bon resto pour le midi et autant dire qu’à Charonne, ce n’est pas ce qui manque. Si on a pas mal traîné chez Fulgurances, sûrement l’un de nos spots préférés à Paris, ce midi on opte pour Little Hanoï, idéal pour combler un bel appétit, aux couleurs du Vietnam.

© Time Out

 

 

 

 

 

14h30 : L’heure de la lecture

On commence par une librairie rue de Charonne, un peu particulière mais tellement indispensable : Violette and Co. Ici, pas de romans à l’eau de rose ni d’essais distraitement misogynes, les textes mettent en valeur les femmes et les homosexuels. Féministe et militante, la boutique ne se cantonne pas qu’aux livres. A l’étage, des rencontres littéraires, des lectures, des débats ainsi que des expositions viennent presque quotidiennement dérider le lieu. On adore. 

 

 

 

 

Pour réveiller l’enfant fada de BD qui sommeille en nous, on change de registre et file vers les librairies du neuvième art. Vous avez le choix entre BD Net, particulièrement réputée, et Refuge BD au 40 rue Faidherbe, un peu plus discrète. On opte pour la seconde, par curiosité, et on ne le regrette pas : 10 000 références, 22 000 bouquins pour absolument tous les âges. On passe pas mal de temps sur les œuvres de Riad Saatouf et sur l’ouvrage de Salch, l’instant littéraire s’achève.

 

© Time Out

 

 

 

 

 

16h : Vite, du shopping !

Croisant quelques modeux dans le quartier, on décide de se remettre à niveau et de creuser notre découvert. Pour les femmes, Sessun satisfait toutes les envies de sacs, de chaussures, de robes, de chemises ou encore de pantalons à des prix « abordables ». Pour les hommes, on craque pour les jeans et les t-shirt d’Edwin, synonymes d’élégance.

 

© Time Out

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17h : Passion chocolat

Bon, vous l’aurez compris : on mange tout le temps. Pour nous satisfaire, on a trouvé un spot à gourmand. Plus qu'une boutique, la chocolaterie Cyril Lignac fait aussi salon de thé proposant tous les grands classiques à base de cacao. On se pose sur une table et opte pour le chocolat chaud et cookie. Que c’est bon !

© Time Out

 

© Time Out

 

 

 

17h30 : La mémoire dans la peau

Pour immortaliser le moment à l’encre noir, on serre les dents et on file se faire tatouer chez Hand In Glove, salon de tatouage incontournable de la capitale. Des sièges rouges en cuir nous accueillent pour passer sous l’aiguille. On serre les dents, la larme à l’œil. Place à la suite.

© Hand in Glove

 

 

18h30 Repartir avec son skeud

Si vous aimez le dark et la musique metal, foncez chez Music Fear Satan, LA référence parisienne du genre. Pour une sélection plus éclectique, adaptée à tous les goûts et toutes les bourses, il y a Le Silence de la rue. On repart avec le formidable dernier album de Deerhunter, 'Fading Forever', même si on aurait préféré un accueil moins glacial du disquaire, trop affairé pour nous parler.

 

© Time Out

 

 

 

 

 

19h30 : Vivre le théâtre différemment

Oubliez l’académisme de certains théâtres comme la Comédie-Française. A La Loge, on privilégie la jeune création où tous les genres se croisent : théâtre, danse et musique. Un lieu à taille humaine, riche de propositions et où l'on se rend encore et encore.

 

© Tom Spianti

 

 

21h : Un verre pour s’ouvrir l’appétit

Ah, il est temps de picoler. Et autant dire que les bons buveurs courent les rues des nombreux bars à disposition. Sans surprise, on se rend à la Cave de Septime, élue cave à vins la plus cool lors des Bar Awards 2016. Superbes vins, remarquable charcuterie, beau lieu. Bref, tout comme le restaurant à deux pas de là, on est dans une valeur sûre. Dans un autre genre, presque aussi bon, on vous conseille la nouvelle cave à vins canaille du Paul Bert.

© Septime

 

 

22h : Le meilleur repas de la journée !

Plutôt que d’aller chez Septime, le somptueux restaurant de Bertrand Grébaut, on vous conseille (roulement de casseroles)… l’autre restaurant de Bertrand Grébaud, Clamato. Assis au comptoir de ce bar à poisson, on plonge rapidement dans le bain iodé : huîtres Belle Corde n°3 agrémentées d'une petite sauce au Tabasco qui ravira les plus aventureux, pouce-pieds de Quiberon claqués par une vinaigrette citronnelle à l'acidité maîtrisée, haddock fondant accompagné de quelques asperges balais et de miso rouge… La qualité est là et tout est délicieux.

© Clamato

 

 

 

© Clamato

 

 

Minuit : un dernier verre puis dodo

Plutôt que de recommander un verre, pourquoi ne pas plutôt aller dans la plus éclectique des caves à bières parisiennes ? Ouvert jusqu’à 2h du matin, le lieu abrite plus de 2000 références différentes. Sur les étagères, des bouteilles d’origine italienne, sénégalaise et jamaïcaine côtoient plusieurs des bières les plus rares du monde. Bref, c’est un peu le paradis du houblon. Et ça conclue parfaitement notre journée. Comme disait Ice Cube, « today was a good day ».

 

© Time Out

 

Advertising
Advertising

Commentaires

9 comments
Clotilde G

Oh Hand In Glove, là où Ben m'a fait vivre les deux plus douloureuses heures de ma vie (mais ça en valait la peine !).

Et l'Arts Factory ! Un vrai repaire pour les amateurs d'art graphique et onirique (qui, en ce moment, présente d'ailleurs son excellent Summer Show > https://www.timeout.fr/paris/art/art-factory-summer-show ).

Sans oublier la foisonnante boutique de déco Le Petit Souk (au numéro 14 de la rue de Charonne) ou encore le pop-up permanent de Sessun et ses collections capsules inspirées ( https://www.timeout.fr/paris/le-blog/un-pop-up-store-permanent-pour-sessun-111015 )

Elsa Pereira

Oh j'avais oublié et en matière de burger go to Starvin' Joe, pas cher et DELICIEUX.

zazie t

J'adore Paris Hanoï où j'allais au moins une fois par semaine quand j'habitais dans le quartier (pour la soupe aux crevettes bien evidemment). En revanche je ne vous suis pas sur le pause café certes au soleil, mais avec des serveurs désagréables et le pire cheesecake que j'ai mangé de ma vie (et dieu sait que j'en ai mangé beaucoup).

Thibaut

Mon quartier parisien a enfin son guide! Quid de l'incontournable Pause Café de "Chacun cherche son chat"?



Huw O

TOUTES les meilleures adresses. Merci bien pour avoir très bien résumé la vie culturelle florissante de ce très beau quartier!

Emmanuel Chirache

Cool ce guide ! Notons aussi le fameux Pause Café (avec ses stars, vraies ou fausses, qui squattent la terrasse), French Trotters, le Café de la plage, Le Motel, ou encore Born Bad pas très loin puisqu'on cause disquaires.

Nicolas Hecht moderator

Joli guide ! Côté disquaires on a aussi tout près les très bons Heartbeat, Patate Records, Syncrophone, et un peu plus haut Souffle Continu. Bref, c'est LE quartier pour faire du shopping musical.

Chloé L

J'avais jamais capté ce petit passage bucolique ! Merci pour l'info !