Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 7 idées lumineuses pour une semaine ensoleillée
Actualités / Vivre en Ville

7 idées lumineuses pour une semaine ensoleillée

ciel bleu paris toits
© DR

Et vous doutiez encore que le "13" est un numéro porte-bonheur ? Voyez plutôt (par la fenêtre) : semaine 13 du calendrier, soleil à tous les paliers. Encore une bonne raison de mettre le nez dehors. D'autant que plus on s'avance dans le printemps, plus l'activité culturelle se fait bouillonnante et riche. Cette semaine, on vous propose encore 7 idées, une par jour, pour vous dégourdir les pattes, et surtout découvrir ce que la capitale a de meilleur (et de plus frais !) à vous offrir.

 

Le festival les Femmes s’en mêlent fête ses 20 ans

Chaque année depuis vingt ans, le festival rend hommage à la féminité en invitant des artistes prometteuses, rockeuses, folkeuses, chanteuses ou DJ sur la scène parisienne. Entre belles découvertes et têtes d'affiches, la programmation de cette année décoiffe. Ça commence aujourd’hui, get ready !

Où ? Divan du monde, Madame Arthur, Trianon, Gaîté Lyrique, Trabendo
Quand ?  Du 27 au 31 mars 2017 
Combien ? Entre 20 et 27,50 € par soir, 44 € le pass Divan du Monde 

En savoir plus sur le festival Les Femmes s’en mêlent

Le Pas Grand chose – conférence ludique

Le travail artistique de Johann Le Guillerm tisse une toile complexe autour d’un projet global (Attraction) recoupant plusieurs entités qu’il appelle « des monstrations ». Un spectacle sur piste (‘Secret’), des outils d’observation (Les Imaginographes), des sculptures et performances (Les Architextures), des sculptures en mouvement (La Motte / Les Imperceptibles) et un spectacle-conférence : Le ‘Pas Grand Chose’. Une galaxie de tableaux surréalistes jusqu’ici muets et qui retrouvent le chemin de la parole avec une « tentative pataphysique ludique ». Une conférence hallucinée - pour ne pas dire hallucinante - qui participe à renouveler les codes du cirque contemporain avec humour et de nombreuses expériences scientifiques.   

Où ? Théâtre Monfort, 106 rue Brancion, 15e
Quand ? A 20h30 jusqu’au 1er avril
Combien ? De 10 à 25 € 

En savoir plus sur Le Pas Grand chose

 

Do et Riz, superbe gargote vietnamienne 

Poussez la porte de cette gargote vietnamienne ascendant bobo (normal, à 100 mètres du marché d’Aligre...) et prenez place au comptoir pour profiter de la lumière naturelle et ne rien louper du bal des casseroles. Là, commandez une Hanoi Beer. Le spectacle commence, Thi Thanh Huyen Vu, la chef, et ses commis produisent une délicieuse musique. Les lamelles de bœuf sauté aux oignons dansent dans le wok. Juste à côté, des nems version XL peaufinent leur bronzage dans un bain d’huile crépitante. On nous sert le bobun. Comme attendu, la viande est délicieuse, fondante et rosée.

Où ? 31 rue de Cotte, 12e
Quand ? Du lundi au samedi de midi à 14h30 (15h samedi) puis de 19h à 22h30 (23h vendredi et samedi)
Combien ? Formule déjeuner : 19 € 

En savoir plus sur Do et Riz

Expo 'Kopfkino' : séries graphiques

A travers les sérigraphies artisanales de Miam Miam (alias Julie) et de Jean Leblanc (alias... Jean), on s'immerge sans faux-semblants dans Berlin (leur ville d'adoption). Loin des guides touristiques qui enchaînent les clichés, on parcourt un album souvenirs élaboré à quatre mains, peuplé de scénettes de vie la quotidienne croquées dans leur plus pure simplicité, avec authenticité mais technicité. 

Où ? Slow Galerie, 5 rue Jean-Pierre Timbaud & 141 rue Amelot, 11e
Quand ? Du mardi au samedi de midi à 19h jusqu’au 8 avril
Combien ? Gratuit 

En savoir plus sur Kopfkino

Noise fait son festival entre Paris, Montreuil et Saint-Denis

Cela fait cinq ans que Noise, association qui a accouché sous les jupons de l’école Science Po, nous régale régulièrement d’un joli bouillon de conférences, apéros et soirées en tout genre autour du thème de la ville et des cultures qui en découlent. A partir du 30 mars, le collectif se fait un plaisir d’en rajouter une louche avec son habituel festival à la sauce urbaine. Et le modus operandi est toujours le même : de nombreux artistes de grand cru s’enchaîneront en live pour porter fièrement les couleurs de l’éclectisme, alors que quelques débats et projections s’ajouteront au programme, à Paris et sa banlieue (Montreuil, Saint-Denis).

Quand ? Du 30 mars au 1er avril 2017
Où ? A Montreuil, Saint-Denis et Paris
Combien ? A partir de 10 € 

En savoir plus sur le Noise Festival

Tournez galettes

La rue de la Fidélité n’est pas à l’abri de Rupture, un lieu pensé pour optimiser l’espace du bar à cocktails nocturne Le Petit Amour, qui rompt avec sa carte et devient plus chill la journée, se transformant en café où l’on peut passer le disque de son choix sur une platine faisant office de jukebox. Si en réponse au phénomène du ghosting, ce café pouvait lancer la nouvelle tendance de venir y rompre en choisissant la chanson aux mots justes, le monde ne s’en porterait pas plus mal. Et si on a trop honte du morceau qu’on a choisi (on a vu un Mike Brant dans le dernier arrivage), alors on peut passer au casque sur l’une des deux platines dédiées, dans ce cadre aux tons pastels, roses, verts et bleus, qui pourraient attendrir les coeurs de pierre.

Où ? 3 rue de la Fidélité, 10e
Quand ? Du mardi au samedi de 11h à 20h30
Combien ? 2,50 € l’expresso

En savoir plus sur Rupture

Le tea time gourmand du Prince de Galles

Imaginez deux délicats scones nature et earl grey légèrement tièdes et servis avec une duveteuse clotted cream. Fermez les yeux, recueillez quelques gouttes de confiture sur la pointe de votre couteau et vous entendrez au loin les tintements de Big Ben. Entre 15h et 18h (16h et 18h le dimanche), le bar de l'Hôtel Prince de Galles « Les Heures » change de fuseau horaire. Au menu, un afternoon tea à l’anglaise à 48 € magistralement orchestré par la chef Stéphanie le Quellec et le chef pâtissier Nicolas Paciello dans l’antre art déco du célèbre palace.

Où ? Prince de Galles, 33 avenue George V, 8e 
Quand ? Le dimanche de 16h à 18h
Combien ? 48 € par personne

En savoir plus sur le tea time du Prince de Galles

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments